Aller au contenu


Photo

Le cinéma fantastique en France


  • Please log in to reply
363 réponses sur ce sujet

#321 Sharkoux_

Sharkoux_

    Pikatiep

  • Members
  • 10133 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Marseille

Posté 16 November 2012 - 00:00 AM

C'est ce qui manque au fantastique français, des sales gosses qui envoient chier la génération précédente et les références au cinéma de genre US :closedeyes:/>

#322 Udéka

Udéka

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6161 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Dans un cinéma de la 42ème rue en 1977

Posté 16 November 2012 - 00:02 AM

Hé bien, ça tombe bien, grâce aux studios Besson, de nombreux jeunes pourront tourner des films de SF en France.

Non ? :)

AnXiogena, une production Le Corv-Europa, sur vos écrans en 2022.
Image IPB

#323 Crazy Von Schweetz

Crazy Von Schweetz

    Laurence Ruquier

  • Members
  • 14580 Messages :
  • Profil:Femme

Posté 16 November 2012 - 00:03 AM

Ne nous plaignons pas, puisqu'il faut parle de cinéfantastique français, nous avons eu notre Mad Max : Terminus.

Ce serait plutôt "Diesel", le "Mad Max" français.

Image IPB

La bande-annonce !
;)

#324 Sharkoux_

Sharkoux_

    Pikatiep

  • Members
  • 10133 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Marseille

Posté 16 November 2012 - 00:04 AM


pour faire des films d'un classicisme éhonté j'ai pas dit chiant. c'tout.

mais même comme ça, c'est faux aussi (à vrai dire chiant aurait été plus pertinent pour le coup)


Je suis d'accord, si la Nouvelle Vague doit être quelque chose, chiant est le mot, classique absolument pas. Image IPB/>

Ho comment il a l'air bien ce film Crazy, tu l'a vus? :wub:/>

#325 Udéka

Udéka

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6161 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Dans un cinéma de la 42ème rue en 1977

Posté 16 November 2012 - 00:05 AM

Diesel, voilà un titre qui sort des limbes.

L'apocalypse des coupes mulet.

Image IPB
Image IPB

#326 conanlebarbare

conanlebarbare

    Wookie

  • Members
  • 2840 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Paris

Posté 16 November 2012 - 01:01 AM

Je suis d'accord, si la Nouvelle Vague doit être quelque chose, chiant est le mot, classique absolument pas. Image IPB/>


Ouais enfin on ne peut pas mettre tous les films dans le meme panier

Que la bete meure ou La mariée était en noir c'est largement supérieur à n'importe quel Frontieres


(par contre Godard oui lui il n'a fait que des films chiants)

"On s'est fait doubler !" : un court-métrage pour réunir les voix légendaires du doublage Français

Le sujet sur Mad : http://www.mad-movie...showtopic=37490


#327 JFK

JFK

    Ghoulies

  • Members
  • 136 Messages :

Posté 16 November 2012 - 01:27 AM


Je suis d'accord, si la Nouvelle Vague doit être quelque chose, chiant est le mot, classique absolument pas. Image IPB/>


Ouais enfin on ne peut pas mettre tous les films dans le meme panier

Que la bete meure ou La mariée était en noir c'est largement supérieur à n'importe quel Frontieres


(par contre Godard oui lui il n'a fait que des films chiants)


Godard a surtout été chiant dans sa période des années 70, sinon je ne trouve pas. Par contre, au rayon fantastique chez lui il n'y a pas grand chose (un peu de SF par ci par là....)

#328 conanlebarbare

conanlebarbare

    Wookie

  • Members
  • 2840 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Paris

Posté 16 November 2012 - 01:30 AM

ah moi j'ai essayé de voir ses films réputés comme étant les plus "acessibles" (à bout de souffle, pierrot le fou, le mépris, alphaville...)

alors si ceux là ne m'ont pas plus...je doute que forever mozart ou film socialiste...

"On s'est fait doubler !" : un court-métrage pour réunir les voix légendaires du doublage Français

Le sujet sur Mad : http://www.mad-movie...showtopic=37490


#329 conanlebarbare

conanlebarbare

    Wookie

  • Members
  • 2840 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Paris

Posté 16 November 2012 - 07:42 AM

Et c'est donc chiant?
Non parce que tu aurais cité Passion ou Je vous salue Marie, mais bon, À bout de souffle ou Pierrot le fou, leurs principales caractéristiques c'est donc d'être chiants?


Non leur principale caractérisque c'est que, passé une demi-heure, moi j'ai l'impression que Godard il en a plus rien à faire de l'intrigue de son film...

"On s'est fait doubler !" : un court-métrage pour réunir les voix légendaires du doublage Français

Le sujet sur Mad : http://www.mad-movie...showtopic=37490


#330 Corvis

Corvis

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 13240 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Montpellier

Posté 16 November 2012 - 08:38 AM

AnXiogena, une production Le Corv-Europa, sur vos écrans en 2022.


Hé ho, laisse moi tranquille toi :angry:

(putain j'espère que je sortirais un truc avant 2022 :( )

#331 titus pullo

titus pullo

    Lourd

  • Members
  • 10816 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 16 November 2012 - 09:17 AM

La politique des auteurs, à la base, c'est la reconsidération du réal comme auteur.
En défendant pas mal de réals qui n'étaient pas scénaristes ou pas directement (Ford, Hawks, Lang pour les cas plus chiants: Hitchcock... ).
Et les gars de la bande des quatre ont tous travaillé avec des scénaristes sur leurs premiers films, en collaboration il est vrai, mais avec des scénaristes donc
Guégauff avec Chabrol, Truffaut a beaucoup bossé avec Gruault, Rivette a systématiquement un staff de scénaristes et aussi non, à la manière de Godard, il avait laissé tomber l'objet scénar (ce qui n'a pas forcément à voir avec le statut d'auteur/réal mais plus un rapport au réel du tournage, vu qu''en fait, il y a des dizaines de scénaristes, comédiens, scriptes, sur leurs films réalisés avec ce principe).
Donc, à la base l'idée c'est que le scénario le réal en fait ce qu'il veut et exprime sa marque en réalisant (d'où le fait qu'il pourrait être inutile).
Des auteurs réalisateurs bien français, entre Guitry et Renoir pour prendre les plus illustres, ça n'a pas manqué avant.
(après ils étaient contre les scénars "trop marqués" par leurs auteurs, mais ils s'en sont remis après, voir Prévert)

En quoi c ' est chiant Hawks et Lang ? Pour Ford , je comprend qu ' on puisse trouver certains de ses films lents mais essaie LIBERTY VALANCE et MY DARLING CLEMENTINE .
Pour le cine fantastique français , il ne faut pas oublier les deux grands realisateurs qui sont reconnus par les cineastes du monde entier : Henry Georges Clouseau ( LE CORBEAU , LES DIABOLIQUES ) et Georges Franju ( LES YEUX SANS VISAGE , JUDEX ).
Ce qui est bizarre c ' est qu ' en Angleterre et en Espagne , il y a une vague fantastique tres reussie et varièe alors que le cinema est moins aides qu ' en france .
Mes films fantastiques francais recents preferes sont : AMER , HAUTE TENSION , THE TALL MAN , RENAISSANCE . Le reste est sans interet .

hioSw9.gif


#332 Evil Seb

Evil Seb

    El Luchador

  • Members
  • 19542 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Pitibon sur Saône dans le Bouchonois

Posté 16 November 2012 - 10:00 AM

Hé bien, ça tombe bien, grâce aux studios Besson, de nombreux jeunes pourront tourner des films de SF en France.

On critique Besson mais le mec s'est quand même sorti les doigts et soti de nulle part à réaliser ce qui reste un des meilleurs films S-F français avec Le Dernier Combat.
On peut même lui accoler Subway qui, même pourrait s'incorporer dans une vague un peu cyberpunk/anticipation qui florissait dans la bonne littérature de gare française.
Perso Subway sur certains aspects ça me rappelle les bouquin de Joel Houssin, Serge Brussolo, Jean Bernard Pouy et ce genre de chose. Donc ouais Besson aujourd'hui c'est un gros nabab qui produit tout et n'importe quoi mais faut pas oublier d'où il vient non plus et tout rejeter en bloc.

Puis pour les scénariste en France, c'est simple, ça n'existe pas. Ca tend un peu à se débloquer via les fictions de Canal+ type La Commune, Engrenages, Pigalle La Nuit etc etc...et encore on préfère souvent engager un "nom" comme Roger Avary ou Olivier Marshall. Mais malgré ça y'a un petit mieux au niveau de la reconnaissance du scénariste en France.
Andrew Clark : Why do you have to insult everybody?
John Bender: I'm being honest, asshole. I would expect you to know the difference.

Image IPB


#333 Nosfé

Nosfé

    moi mal

  • Members
  • 8495 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:dans les sapins.

Posté 16 November 2012 - 11:39 AM

Même si Clair en a tâté avant de s'expatrier. :closedeyes:/>
http://www.dailymoti...on#.UKYRIIYUl-w
(et on a pas causé de Duvivier. Lui aussi il a fait du cinéma de genre, il me semble)

HighFlatAgama-max-1mb.gif


#334 Dirty Flichty

Dirty Flichty

    Squirt Lover

  • Members
  • 17805 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:VCD et VHS

Posté 16 November 2012 - 11:45 AM

Méliès aussi.
(J'ai comme une impression de déjà-vu de type "débat cyclique perpétuel")

Image IPB
(je savais bien que ça resservirait)
6kePM3Z.jpg

#335 Dirty Flichty

Dirty Flichty

    Squirt Lover

  • Members
  • 17805 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:VCD et VHS

Posté 16 November 2012 - 12:07 PM

Non ça me fait passer le temps au boulot.
Et j'ai encore plein de super photos nulles à poster.
6kePM3Z.jpg

#336 Dirty Flichty

Dirty Flichty

    Squirt Lover

  • Members
  • 17805 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:VCD et VHS

Posté 16 November 2012 - 12:15 PM

Ah non je les crée moi-même, politique des auteurs oblige.
(j'arrête de vous embêter alors)
6kePM3Z.jpg

#337 Dirty Flichty

Dirty Flichty

    Squirt Lover

  • Members
  • 17805 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:VCD et VHS

Posté 16 November 2012 - 12:21 PM

C'est pas parce que j'ai "Squirt lover" en Titre Officiel que j'aime bien me faire cracher dessus. :(
6kePM3Z.jpg

#338 Crazy Von Schweetz

Crazy Von Schweetz

    Laurence Ruquier

  • Members
  • 14580 Messages :
  • Profil:Femme

Posté 16 November 2012 - 14:09 PM

Ho comment il a l'air bien ce film ("Diesel", ndc) Crazy, tu l'a vus? :wub:/>/>


Bonjour.
Oui, je l'ai vu. Je possède même la vidéocassette !
Alors non, ce n'est pas bien "Diesel" mais ce n'est pas non plus une surprise dans la mesure où il s'agit d'un film fantastique français (lol).
Pris sous l'angle du nanar entre amis, il y a pourtant de quoi bien s'amuser mais au lieuv de proposer une histoire simple et sans fioriture, le film de Robert Kramer se perd dans la description d'un futur peu cohérent où Laurent Terzieff incarne le chef d'une supposée mégapole souterraine qui passe son temps à nager dans une piscine autour de la maquette flottante de sa ville, où les gens sont habillés par un Thierry Mugler illuminé ce qui vaut des costumes impayables, où l'humanité des nantis du futur est réduite à une quinzaine de figurants supposés représenter la masse des habitants de l'endroit, où Agnès Soral joue la prostituée justicière traquée par les des chasseurs de primes incompétents commandités par un Richard Borhinger à l'apogée du surjeu (Niels Arestrup, avant que la presse et le public ne voit en lui un grand comédien, et Xavier Deluc à peine sorti de chez Max Pecas) et incapable de l'arrêter, tandis que des résistants vêtus comme pour un ballet de Reda essayent de l'aider. Elle regagne la surface après une effrénée poursuite en Méhari du futur et tombe sur le sauveur, Diesel ! C'est un ex-soldat devenu brave routier qui fréquente un var au milieu d'une carrière, car dans le futur les gens vivent dans des carrières de l'autre côté du périphérique ("Pinouille ! Va pas là-bas !"). Tout ce petit monde se retrouve et s'affronte mollement, Gérard Klein est à mourir de rire du début à la fin avec sa canadienne, sa chemise de bucheron et son mulet défiant les lois de l'attraction.
Le film, d'environ soixante-quinze minutes, est très longuet et jamais passionnant, les dialogues ridicules et ampoulés couplés à la description d'un futur grotesque qui joue la carte de l'auteurisme maladroit au lieu d'aller à l'essentiel, comme si Kramer et ses deux complices au scénario avaient voulu se dédouaner du film post-apocalyptique italien afin d'afficher une identité française à leur long-métrage. Le souci c'est qu'au lieu de ressembler à "Mad Max" rencontre "Alphaville", "Diesel" lorgnerait plutôt malgré lui du côté des "Exterminateurs de l'an 3000" faisant la bise aux "Nouveaux barbares" ! C'est donc nul mais amusant au trente-sixième degré tant ce nanar invoque les plaisirs honteux de la moquerie à chacun de ses plans.
Vive la France !
:)

#339 darkcowboy

darkcowboy

    Surmoi

  • Members
  • 11198 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 21 November 2012 - 09:47 AM

Désolé de souffler sur les braises, quelqu'un a dit quelque chose sur un autre topic, et ça m'a donné envie de réagir ici, même si il est possible que je l'ai déjà dit...

Pour les petits budgets, ou les budgets non existants, il y a une sorte de règle...
Cette règle a des exceptions, bien sur, bien évidemment, et je suis sur que pas mal de gens vont me sortir ces exceptions plutôt que tous les exemples qui se collent a cette règle...

Cette règle, que je vais mal exprimer, c'est, plus ou moins :
Soit tu racontes une histoire, soit tu te regarde filmer.

Si tu as du budget, et donc du temps, des moyens, des techniciens, en théorie, tu peux faire les deux.
Et pourtant, pas toujours.
Il y a des mecs qui vous chiade des effets de réalisations, qui vous soigne l'image, le son, qui font des cadres et des mouvements de caméra incroyables, de la poésie pure... Et tu sors du film, t'as un pote qui te tape sur l'épaule, et qui te demande ça racontait quoi, c'était quoi l'histoire, raconte, et tu le regardes et tu lui réponds "Heuuuuuu...", et si tu tentes de lui raconter, il va te regarder avec un air qui dit "la vache, ça a l'air hyper chiant comme truc.".
Et a côté, ceux qui font des films "racontables", des films drôles, linéaires, avec une histoire, avec plein de personnages et de choses qui se passe dedans, ceux là, la plupart du temps, ont une réalisation très "plate", très pauvre, très plan-plan.
Il y a tellement d'exemples de cette règle qu'on ne va pas les énumérer, même si, bien sur, il y a des exceptions. (Allez, en étant généreux, on va dire que ces exceptions représentent 1% de ce qui est produit.)
Combien de courts métrages "démos" avez-vous vu qui ne racontaient en fait rien ?

Il me semble, qu'a une époque, on m'avait dit qu'en France, les acteurs n'aiment pas les réalisateurs qui faisaient des effets de réalisation, parce qu'ils étaient occupés derrière la caméra et ne s'occupaient pas d'eux. (On ne peux pas être partout.)

J'ai même entendu parler de producteurs qui reprochaient ou interdisaient a leurs réalisateurs de faire des effets de manches, qui font genre qu'ils sont des virtuoses de la caméra, parce que ça allait nuire au film, parce que ça y était gratuit.

Désolé de comprendre que ce qui est raconté par Darkcowboy c'est encore une fois du caca.


#340 Maouin54

Maouin54

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6237 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:PS3 : Jul_89000

Posté 21 November 2012 - 10:18 AM

et y a Polisse, qui ne raconte rien (ou peu ou prou la même chose que peut raconter Carole Rousseau dans 90' Enquêtes) et est très moche

disons que le problème de la Nouvelle Vague™, c'est qu'elle a tué les Lautner, Verneuil et compagnie et, surtout, a contribué à ce qu'un réalisateur soit censé faire carrière avec à chaque fois le budget d'un premier film
d'ailleurs, c'est affolant en France le nombre de 'premiers films' produits

je ne sais pas ce qui se raconte à la FEMIS et autres, mais il suffit de lire certaines critiques quand un film est réalisé pour qu'on dise que le réalisateur a voulu "singer Hollywood"

en France, on préfère les metteurs en scène aux réalisateurs, parce que mettre en scène ça fait théâtre, donc dialogues, donc plein de mots, donc culture

et puis au théâtre, y a pas d'effets spéciaux, d'ailleurs quand y en avait, on appelait ça du Grand Guignol, et toc !

6.gif

(;,;) la geektature du bon goût (;,;)





0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)