Aller au contenu


Photo

Philip Pullman - A la croisée des Mondes


  • Please log in to reply
59 réponses sur ce sujet

#41 Vermithrax Pejorative

Vermithrax Pejorative

    Gremlins

  • Members
  • 1958 Messages :
  • Location:Portobello Road ou The island of Nabumboo

Posté 06 March 2018 - 17:12 PM

J'avoue, j'adore pas jouer aux troubles-fêtes. Et pendant quelques pages j'y ai vraiment cru, persuadé de tenir enfin une oeuvre jeunesse au style adulte.

 

Mais le style de Pullman me tombe des mains. En fait, je trouve ça très mal écrit, car terriblement monotone et répétitif de par le style. Si sa description de l'Oxford du monde de Lyra fait illusion un moment, avec des jolies descriptions, la façon qu'a Pullman de raconter son histoire obéit à une routine qui plombe tout son bouquin: certes on colle aux basques de la petite, mais Pullman est incapable de la moindre ellipse. Le récit s'arrête quand elle dort, ou s'évanouit. En dehors de ce moments-là, il se croit obligé de nous résumer tout ce qui se passe, même le plus anodin, le plus inutile. On est obligé d'apprendre qu'il y a eu des réunions, que les personnages se racontent ce qu'on sait déjà, qu'ils passent des jours en faisant les mêmes choses, qu'ils refont des réunions,... Et dès qu'il y a informations, elles passent... par le dialogue pur. Et lourd. Très lourd. Quant aux aventures de Lyra, concernant ce tome 1 j'ai eu l'impression de lire une succession d'intrigue uniquement. Du genre basique. Dans un chouette univers certes, mais basique. Les gens se croisent pour se donner des infos et passer à la case suivante, comme un jeu de l'oie.

 

Si j'aime lire, c'est avant tout pour le plaisir d'être embarqué dans un style ; je ne veux pas dire par là que le

contenu m'indiffère. Au contraire, pour moi le contenu d'un roman dépend essentiellement de la façon dont l'auteur me parle. Ici, j'ai l'impression que Pullman ne sait pas comment me parler pour m'intéresser, alors qu'il me raconte des histoires d'ours-guerriers, de sorcières, de petites filles courageuses... Tout ça reste très artificiel, peu incarné, un peu automatique.

 

Alors je sais que ce qui m'attend est supposé fort, riche et dense. Et, dans le doute, je m'accroche. Mais j'avoue que je ne pars pas extatique dans ce tome 2 :sad:

 

EDIT : et ça me fait mal au cul de faire la fine-bouche quand Bruttenholm et Chuck Apic sont dans les défenseurs.

 

EDIT 2 : bon j'en suis à deux chapitres de ce tome 2 et j'hésite vraiment à continuer. Non pas à nouveau pour le contenu (je serais même curieux de savoir où tout ça va mener) mais vraiment parce que je trouve ça d'un lourdingue absolu. Je trouve les dialogues catastrophiques et, à nouveau, nous sommes dans des intrigues  de révélations de personnes à personnes systématiques. C'est l'équivalent de la prélo de Star Wars, cette façon de raconter : ça pourrait être passionnant et c'est juste ultra-poussif.

Si j'abandonne, je passe vraiment à côté de quelque chose ?



#42 Rlyeh Queen

Rlyeh Queen

    Inclusive

  • Members
  • 6511 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:South West of Gotham City

Posté 06 March 2018 - 19:56 PM

Ben un bouquin qui s'adresse aux gosses et qui parle des dérives de la religion, de physique quantique, de tolérance, de mondes parallèles, c'est quand même ultra cool.

 

Je prends en exemple Percy Jackson. Saga plutôt chouette mais les dialogues (voire même le style d'écriture en entier). Tu sens que c'est un quarantenaire qui tente de parler comme un ado. C'est lourd. Et pourtant les intrigues sont cools et se complexifient au fur et à mesure, y a un véritable travail de recherche... Mais c'est chiant de lire "C'est trop relou d'être le gosse d'un dieu", alors que merde les gosses parlent pas comme ça.

 

Avec Pullman, tu as certes une narration basique. Mais les thèmes sont merveilleux et le langage est simple et ne cherche pas à être actuel.


Image IPB

#43 Vermithrax Pejorative

Vermithrax Pejorative

    Gremlins

  • Members
  • 1958 Messages :
  • Location:Portobello Road ou The island of Nabumboo

Posté 07 March 2018 - 08:47 AM

Je ne lui reproche pas de ne pas être actuel (Dieu merci), mais je trouve que l'excuse "qui parle aux gosses" pour justifier sa qualité assez étrange. En fait je ne connais quasiment aucuns enfants qui a lu ce livre, essentiellement des jeunes adultes.

 

En fait, je suis surtout déçu de réaliser qu'une fois encore l'étiquette enfants/jeunes adultes cache un style très pauvre.



#44 Rlyeh Queen

Rlyeh Queen

    Inclusive

  • Members
  • 6511 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:South West of Gotham City

Posté 07 March 2018 - 09:15 AM

Bon je sais que ça sert à rien mais

 

Je l'ai lu quand j'étais enfant, et chaque enfant à qui je l'ai conseillé à adorer. Mais exemple perso, tout ça tout ça... :blush:


Image IPB

#45 Vermithrax Pejorative

Vermithrax Pejorative

    Gremlins

  • Members
  • 1958 Messages :
  • Location:Portobello Road ou The island of Nabumboo

Posté 07 March 2018 - 10:35 AM

Ah non, non, je suis content de l'apprendre : vraiment.

 

Bon après j'ai pas envie de me spoiler, mais je serai curieux de savoir ce que tu en as retenu et compris, gamine. je te reposerai la question quand j'aurai fini (ou abandonné).

 

Tout ça me rappelle une autre trilogie que j'ai dévoré gamin et dont on parle peu : Les Tripodes de Christopher Smith. Je fantasme toujours une adaptation achevée (contrairement à la série des années 80).

 

EDIT: et puis voilà, ma réaction est la mienne et je suis heureux de savoir que la trilogie de Pullman a excité l'imaginaire de plein d'enfants jeunes et moins jeunes. J'ai une amie écrivaine qui l'adore elle aussi. Je suis juste déçu de ne pas participer aux éloges. Et sans doute que les défauts que j'y vois m'irritent d'autant plus à mesure que j'avance pour ces mêmes raisons : la frustration de ne pas y trouver ce que j'attendais.

 

Je pense que ce qui m'attire en littérature tient à d'autres choses que l'univers. Prenons le genre fantastique/horreur : mon auteur culte est Jean Ray, parce que son style EST le fantastique. C'est sa façon d'écrire qui est terrifiante et non pas spécialement ce qu'il raconte. Et je trouve que la littérature de genre - à mes yeux et selon mes attentes - pâtit souvent d'un manque de richesse et de qualités littéraires. J'ai le problème essentiellement avec la SF : j'adore le genre, mais aucun auteur ne m'a jamais totalement convaincu par son style, souvent pataud.



#46 Rlyeh Queen

Rlyeh Queen

    Inclusive

  • Members
  • 6511 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:South West of Gotham City

Posté 07 March 2018 - 10:45 AM

Je ne te conseillerai jamais Everworld alors :mrgreen:

 

Univers parallèle, mythologies, sorcellerie, ultra cool, mais je pense que le style ne te plaira pas du tout :hihi:


Image IPB

#47 Vermithrax Pejorative

Vermithrax Pejorative

    Gremlins

  • Members
  • 1958 Messages :
  • Location:Portobello Road ou The island of Nabumboo

Posté 07 March 2018 - 15:47 PM

C'est fort probable ^^ C'était déjà le cas avec les Hypérions de Dan Simmons. J'adorais les idées, mais je trébuchais sans cesse sur le style (que pourtant j'avais aimé avec l'Echiquier Du Mal). Dans mes souvenirs, Philip José Farmer s'en sortait mieux avec son Monde Du Fleuve.

 

Mais voilà : j'ai tellement à lire, aussi, que je préfère passer du temps à découvrir un auteur qui élargit et explose l'idée même que je me fais de la littérature. Et sans doute que la Boussole d'Or a pâti, la pauvre, de ma découverte juste avant de La Peau de Malaparte, sans doute l'un des dix meilleurs livres que j'ai pu lire et qui deux semaines plus tard continue de me hanter jour et nuit.



#48 Rlyeh Queen

Rlyeh Queen

    Inclusive

  • Members
  • 6511 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:South West of Gotham City

Posté 07 March 2018 - 20:17 PM

Le Monde du Fleuve :love: Ze Saga pour moi. Je l'ai lu vers 13 ans et pouah la révélation sur cet auteur! C'est devenu un de mes chouchous illico

 

J'ai jamais essayé Hypérion (alors que L'échiquier du Mal je l'ai dévoré), on me le vend trop et j'ai trop peur d'être déçue.

 

 

Si tu veux un auteur qui dézingue les codes de la littérature, y a Huysmans avec son chef d'oeuvre A Rebours. On comment dire à Zola d'aller se faire foutre avec ces concepts, mais avec classe.


Image IPB

#49 Vermithrax Pejorative

Vermithrax Pejorative

    Gremlins

  • Members
  • 1958 Messages :
  • Location:Portobello Road ou The island of Nabumboo

Posté 07 March 2018 - 20:40 PM

A Rebours : l'un des livres préférés de ma tendre ! Et je n'ai encore jamais mis mes doigts dedans.

 

Spoiler



#50 Rlyeh Queen

Rlyeh Queen

    Inclusive

  • Members
  • 6511 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:South West of Gotham City

Posté 07 March 2018 - 20:42 PM

Ah bravo :mrgreen:

 

Ben tu devrais lui emprunter de suite. Et on parlera de dentistes après :wink:


Image IPB

#51 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 13653 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 08 March 2018 - 07:42 AM

 

EDIT : et ça me fait mal au cul de faire la fine-bouche quand Bruttenholm et Chuck Apic sont dans les défenseurs.

La responsabilité !

Je suis pas le plus gros littérateur du forum (pour preuve j'ai lu aucun des bouquins dont vous parlez dans les derniers messages) donc mon avis vaut pas des masses (vise plutôt l'avis de harley, elle a fait des études et tout)...

Par ailleurs, j'ai effectivement quelques problèmes avec le style de Pullman. Il y a des années, je m'étais fait la réflexion que Harry Potter c'était un style agréable avec un univers vu et revu et A la Croisée des mondes un univers riche avec un style un peu académique (bon après j'ai essayé de me remettre à Harry Potter et j'ai trouvé que le style était pas si foufou que ça mais bon j'y vois quand même une filiation avec un style très anglais un peu ironique, qui joue un peu avec le lecteur "austen-like", bon là j'ai peut-être dit 3000 conneries). Je pense que la réflexion de Pullman derrière ça c'est que s'il commence à faire des effets de style par-dessus son univers extravagant, il va vite paumer tout le monde, donc il se réfrène... Après je pense quand même que l'impression est accentuée par le fait que le premier bouquin prend son temps pour poser son univers et ses enjeux, avec effectivement beaucoup de scènes de vieux qui discutent, et ça s'emballe plus dans la deuxième moitié avec des cowboys et des ours qui se fightent. C'est toi qui vois...



#52 Vermithrax Pejorative

Vermithrax Pejorative

    Gremlins

  • Members
  • 1958 Messages :
  • Location:Portobello Road ou The island of Nabumboo

Posté 08 March 2018 - 09:05 AM

Oui, Harry Potter, du moins les premiers, m'ont rappelé cette ironie mordante et british que pouvait avoir un Roald Dahl, avec une écriture effectivement très fluide. Après c'est clairement axé enfants, au début, mais ça le fait bien et sans s'empêcher un style bien défini.

 

Et, étrangement, en commençant le Pullman, je me suis d'abord dit : "ah putain c'est autre chose que Harry Potter" (qui clairement s'enlisait à mesure et s'empêtrait dans ses Horcruxes qui, mine de rien, figeaient vachement les possibilités de JK Rowling - au final on s'éloigne totalement du style de départ pour privilégier l'intrigue, l'intrigue, l'intrigue...). Mais au final, Dark Matter c'est kif. Et ça manque vachement de personnalité et de rythme. Mais bon, je reste curieux (même si tous les autres bouquins non lus sur mes étagères me font de l'oeil).

 

Après, je pense que ce qui n'aide pas non plus dans mon appréciation du Pullman, c'est une énième histoire de gamin élu. Qu'est-ce que ça peut me gaver ces personnages annoncés par prophétie.



#53 Rlyeh Queen

Rlyeh Queen

    Inclusive

  • Members
  • 6511 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:South West of Gotham City

Posté 08 March 2018 - 10:08 AM

Bru :mrgreen:

 

Comme dirait Enoriel dans Reflet d'Acides:

 

" Je hais, j'execre, j'abhorre les prophéties! Je les vomis! Evoquer un destin, déjà ça c'est moyen. Mais alors le summum, le pompon, le zénith, le pic de l'inepsie, c'est bien la "Prophétie". Si c'est pour nous sortir que tout était écrit, alors là c'est fini, je me barre d'ici. On part, on s'aventure, on quête, on piste, on lutte, on pille, enfin, on pille… On s'abstient…
Et puis soudain, un beau matin, laa prophétie d'un vieux machin écrite jadis par un crétin qui dit que tout ceci devait finir ainsi… Alors là… je vous ZUT… Je vous FLUTE… Je VOUS… RALGAMAZUTE !"


Image IPB

#54 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 13653 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 08 March 2018 - 12:26 PM

Et, étrangement, en commençant le Pullman, je me suis d'abord dit : "ah putain c'est autre chose que Harry Potter" (qui clairement s'enlisait à mesure et s'empêtrait dans ses Horcruxes qui, mine de rien, figeaient vachement les possibilités de JK Rowling - au final on s'éloigne totalement du style de départ pour privilégier l'intrigue, l'intrigue, l'intrigue...).

Ouais bon j'ai laissé tomber au tome 5 donc les horcrusquexs je les ai pas lus (mais bon effectivement j'ai essayé de reprendre à cet endroit là et ça m'avait bien lourdé)
 

Mais au final, Dark Matter c'est kif. Et ça manque vachement de personnalité et de rythme. Mais bon, je reste curieux (même si tous les autres bouquins non lus sur mes étagères me font de l'oeil).

Comme je l'ai dit, Pullman fait dans la pédagogie et déballe pas toutes ses idées d'un coup... ça devient quand même de plus en plus foisonnant (et réciproquement le tome 1 est le plus sage).

 

(avec tout ça j'ai bien vu que personne ne m'a répondu sur La Belle sauvage)(mais ça va, je le prends bien)

 

(Et La passe-miroir, c'est bien ? puisqu'on en est à parler d'influences pullmano-potteriennes)

(et est-ce que je suis pas un peu trop vieux pour ces conneries aussi ?)

(dans un grand élan d'adulterie, je me suis mis à proust ben c'est pas mal. Bon là je suis à la page 100)



#55 Rlyeh Queen

Rlyeh Queen

    Inclusive

  • Members
  • 6511 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:South West of Gotham City

Posté 08 March 2018 - 12:35 PM

J'attends la version poche de La Belle Sauvage :blush:

 

Et j'ai pas lu Le Passe-Miroir :sad:


Image IPB

#56 Vermithrax Pejorative

Vermithrax Pejorative

    Gremlins

  • Members
  • 1958 Messages :
  • Location:Portobello Road ou The island of Nabumboo

Posté 08 March 2018 - 14:48 PM

Tiens, Bru, et Mason & Dixon finalement ? T'es parvenu à le terminer ?



#57 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 13653 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 08 March 2018 - 15:03 PM

Nan :mrgreen:

Pas faute d'avoir essayé.

(nan mais c'est super mais je suis pas assez assidu dans mes lectures et quand je reprends le truc après 3 semaines j'ai déjà oublié ce que j'avais lu)(v'là la réputation de branleur)(mais je m'y remettrai un jour)

EDIT : bravo la culpabilité, je m'y suis remis ! (bon je pige plus rien mais c'est vrai que Pynchon coule tout de suite mieux après avoir lu du Proust)



#58 Vermithrax Pejorative

Vermithrax Pejorative

    Gremlins

  • Members
  • 1958 Messages :
  • Location:Portobello Road ou The island of Nabumboo

Posté 10 April 2018 - 00:00 AM

Ça y est, j'abandonne. Je dois en être au milieu du tome 2 et je n'en peux plus de traîner ce livre qui m'empêche d'en lire d'autres. Je suis vraiment déçu de ne pas accrocher, mais j'ai rarement eu cette sensation d'une narration aussi poussive. Rien ne m'accroche, tout me lourde, je pense que ça ne m'est jamais arrivé à ce point... tout est littéral et explicatif et surligné et linéaire à en mourir d'ennui. C'est con parce que j'aurais été curieux de savoir où ça va, mais je pense que je me contenterai de la série. Terrible sentiment de gâchis que cette lecture.

#59 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 13653 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 10 April 2018 - 08:17 AM

C'est pas grave (j'ai fait pareil avec Pynchon :tongue:)(en vrai, Pynchon, j'aime beaucoup, mais j'aurais jamais dû arrêter puis essayer de reprendre)



#60 Vermithrax Pejorative

Vermithrax Pejorative

    Gremlins

  • Members
  • 1958 Messages :
  • Location:Portobello Road ou The island of Nabumboo

Posté 10 April 2018 - 08:47 AM

Je comprendrai tout à fait :mrgreen: Pynchon c'est quand même pas la fluidité narrative incarnée !
Vivement la série du coup.




1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)