Aller au contenu


Photo

Channel Zero (2016 - En Cours)


50 réponses sur ce sujet

#41 Loki

Loki

    Dort

  • Sous surveillance
  • 9869 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Paris, France.

Posté 11 October 2017 - 22:50 PM

Je note avec intérêt que les deux saisons emploient la même approche : elles partent de l'idée d'une creepypasta (cette fois la NoEnd House, que vous pouvez lire là) et l'évacuent dès le pilote, s'en servant simplement comme d'une base bizarre sur laquelle bâtir davantage.

 

Je n'ai jamais terminé la saison 1, mais je pense que je vais donner quelques coups de collier pour arriver à la fin.

C'est du fantastique honnête, sérieux et grand guignol, c'est plutôt rare à la télé au final.


"Les limites de ma langue sont les limites de mon monde."
(Ludwig Wittgenstein)


#42 Docteur Benway

Docteur Benway

    Wookie

  • Members
  • 2529 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Interzone

Posté 13 October 2017 - 06:38 AM

2x03

Ça se concentrait un peu plus sur le fond et l'aspect dramatique que sur l'angoisse et c'était plutôt pas mal.
Le rapprochement entre Seth et Margot, leur discussion et la découverte des limites de la ville : c'était plutôt joli, et plutôt pas mal écrit.
Je suis très client de ce côté "cauchemar filmé", c'est un exercice de style que j'ai toujours beaucoup apprécié. J'ai beau voir les ficelles utilisées, ça marche toujours à fond.
Renforcé en plus par cet aspect claustrophobique, et ce choix de ne pas faire du père de Margot un simple Doppelganger méchant : il a visiblement besoin de se nourir des souvenirs de sa fille pour survivre et étancher sa faim incontrollable (et il est lui aussi victime de la maison en quelque sorte).

JD aussi dejoue les clichés : loin de vouloir du mal à ses (nouveaux) amis, il semble vraiment chercher à sortir d'ici et rejoindre le monde réel. Ça offre une certaine profondeur bienvenu au show qui parvient à s'échapper progressivement de son côté horreur teenage un peu simpliste.

La dernière jette le doute sur le personnage de Seth : est-il vraiment celui qu'il prétend être ?

712690wald3.gif


#43 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 12815 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 13 October 2017 - 07:49 AM

Intrigué par la remontée du topic, j'ai enquillé la première saison... et c'était bien de la merde ! En dehors du mélange à la stranger things (en moins bien) entre It, twin peaks, poltergeist et sûrement plein d'autres trucs, ce qui marque c'est surtout qu'après le premier épisode, inspiré donc de cette "creepypasta", la série n'a plus grand-chose à raconter et se replie sur un whodunit bancal où la finalité des meurtres, sous couvert d'ésotérisme, n'est jamais explicitée... Du coup ça raconte pas grand-chose et ça avance à un rythme de tortue, le tout pas aidé par des acteurs qui se débattent avec des persos mal écrits et un réalisateur qui a 2 idées de mise-en-scène qui se battent en duel (les champs-contrechamps décadrés et les panoramiques lents) pour provoquer le malaise ou faire monter l'angoisse (au début ça fait la blague, à partir de la dixième fois, c'est plus compliqué)... C'est pas forcément antipathique mais c'est tout mou...

#44 Rlyeh Queen

Rlyeh Queen

    J

  • Sous surveillance
  • 5901 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:South West of Gotham City

Posté 13 October 2017 - 07:50 AM

Bru ! :sad:

416121.gif


#45 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 12815 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 13 October 2017 - 09:00 AM

Ah bah j'étais plutôt joisse de revoir Paul Schneider en plus... (pas de bol, il joue comme une brique)

#46 Rlyeh Queen

Rlyeh Queen

    J

  • Sous surveillance
  • 5901 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:South West of Gotham City

Posté 13 October 2017 - 09:04 AM

Nan mais Bru.... Toi que je considérais comme mon âme soeur, toi qui m'apprenais tant de choses sur mes réalisateurs préférés, toi que je voyais comme un dandy à l'instar de Edward Lionheart... Tu veux gâcher tout ce fantasme en insultant une série que j'affectionne? Pourquoi fais-tu ça? Tu as pensé aux enfants? Tout ces Terry Gilliam qu'ils n'ont pas encore vu... Ils vont être tristes... Et moi aussi :sad:


416121.gif


#47 Bruttenholm

Bruttenholm

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 12815 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 13 October 2017 - 09:54 AM

Il faut bien briser le miroir des illusions un jour (surtout pour le côté dandy, d'ailleurs)...

#48 Rlyeh Queen

Rlyeh Queen

    J

  • Sous surveillance
  • 5901 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:South West of Gotham City

Posté 13 October 2017 - 10:00 AM

Va, je ne te hais point :sad:

 

giphy.gif

 

 

 

 

 

giphy.gif


416121.gif


#49 Lovediane

Lovediane

    JarJar

  • Members
  • 88 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:En bas de l'échelle

Posté 13 October 2017 - 10:28 AM

... C'est pas forcément antipathique mais c'est tout mou...

Complétement d'accord. J'ai pas réussi à aller au bout de cette 1ère saison mais j'ai tout de même tenté la 2ème et pour le moment je la trouve un peu plus prenante (j'ai vu 2 épisodes)... Mais c'est toujours mou quand même, pourtant j'aime les trucs à ambiance.


Will you be my special friend ? I can walk, I can talk, I can even shit my pants... Can you shit your pants ?  :closedeyes: 


#50 vixen

vixen

    Wookie

  • Members
  • 2106 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Bombay

Posté 13 October 2017 - 16:06 PM

Eh bien c'est pas trop mal cette première saison, bon je rame un peu pour en voir le bout (encore 2 épisodes) mais en ces temps de surenchère horrifique la série aurait presque un côté rafraîchissant avec son épouvante low-key. C'est l'antithèse de ÇA.

 

Tempo lent, dialogues elliptiques et traitement horrifique minimaliste qui privilégie le silence aux stridences des violons : on mise tout sur l'atmosphère, et tant pis si les trois quarts des spectateurs piquent du nez. Ring semble être ici l'influence majeure, référence incontournable quand on cause de vidéo maudite mais au-delà du concept la série emprunte également au cinoche de Nakata son atmosphère pesante et dépressive où plane un lugubre fatalisme.

 

Principal souci : là ou le japonais électrisait régulièrement son récit par des séquences de terreur paroxystiques, brèves et tranchantes, Channel Zero adopte quant à elle un rythme monocorde où toutes les scènes sont traitées sur le même mode (qu'il s'agisse d'une apparition spectrale ou de persos qui boivent un café). Si ce style très relâché contribue plutôt bien à l'ambiance onirique, le trouillomètre ne monte pas très haut et les séquences de flippe durent en général soit trop longtemps, soit pas assez (certaines coupes tombent comme un cheveu sur la soupe, peut-être un remontage de SyFy qui ne souhaitait pas un résultat trop intense ?). 

 

Ça reste néanmoins plaisant et suffisamment hypnotique pour avoir envie de mater la suite.


302503dvdalteredConvertImage.jpg


#51 MightyLeatherface

MightyLeatherface

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4488 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Farmington, Los-Angeles (CA)

Posté 13 October 2017 - 18:22 PM

...

Ça reste néanmoins plaisant et suffisamment hypnotique pour avoir envie de mater la suite.

 

Voilà.

C'est là où la série est très forte.

Et c'est pareil pour la saison 2.

C'est minimaliste et on frissonne tout de même.

On vois venir le cliffhanger avant qu'il arrive, on se dit "merde, c'est mal barré" et puis c'est désamorcé dès le début de l’épisode suivant pour partir dans une autre direction.

Non, vraiment très fort


GuillaumeV.png




Ajouter une réponse



  


1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)