Y a un truc ! Rodeo FX

Enemy

Voguant de grosses productions (PACIFIC RIM, HUNGER GAMES, JUPITER ASCENDING) en projets indépendants (MR. NOBODY, SOURCE CODE ou encore INCENDIES de Denis Villeneuve), la compagnie québécoise Rodeo FX est en train de se faire un nom dans l’industrie mondiale des effets visuels. À la fois discret et très complexe, son travail sur ENEMY nous a donné envie de nous intéresser d’un peu plus près à son cas.
Array


Pourriez-vous décrire votre rôle sur Enemy ?

Rodeo FX était la seule compagnie d’effets visuels impliquée sur le film. Ayant déjà travaillé avec le réalisateur Denis Villeneuve, nous avions une excellente relation de confiance établie dès le départ. Nous avons donc participé aux réunions de préproduction, ainsi qu’au tournage des plans d’effets visuels à Toronto. Pour ma part, j’ai agi à titre de superviseur de compositing sur ce projet, chapeautant une équipe d’une vingtaine de compositeurs et artistes en rotoscopie. Rodeo FX a produit plus de 60 plans d’effets visuels pour Enemy, pour une durée totale de onze minutes. Une équipe de 53 personnes a travaillé sur le projet ; 38 artistes et quinze personnes à la gestion de projet et au support technique. Le boulot s’est échelonné sur quelques mois, mais de façon intermittente. Nous avions un peu plus de temps qu’à l’habitude alors nous avons réparti le travail sur plusieurs semaines.


Pouvez-vous nous parler de l’esthétique des effets visuels d’Enemy ?

Bien qu’Enemy traite de sujets surréels, il est tout de même essentiel que le spectateur soit convaincu par ces images dans le contexte du film. Par exemple, pour transformer la métropole de Toronto en une mégapole, nous avons eu comme références des images de Sao Paulo et de Pékin. Pour réaliser la métamorphose, nous avons ajouté plusieurs tours à bureaux ainsi que d’énormes grues pour suggérer des méga-constructions. Pour l’araignée géante qui marche à travers la ville, nous avons étudié la sculpture « Maman » de Louise Bourgeois.

 


Comment avez-vous animé l’araignée géante ?

Puisque nous avons nos propres studios et équipements de tournage, nous avons filmé une tarentule sur fond vert. Nous avons conservé le vrai mouvement de l’araignée pour la partie supérieure du corps, mais no [...]

Il vous reste 70 % de l'article à lire

Ce contenu éditorial est réservé aux abonnés MADMOVIES. Si vous n'êtes pas connecté, merci de cliquer sur le bouton ci-dessous et accéder à votre espace dédié.

Découvrir nos offres d'abonnement

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte