Là où il y a du Jane...

Slayers

Thomas Jane contre les vampires

Array

Après avoir fait un petit tour à la fin des années 90 du coté des majors (Peur bleue) et des indépendants (Boogie Nights), l’acteur Thomas Jane est depuis devenu l’un des piliers de la série B/Z destinés aux services de VOD. Le voilà donc de retour avec Slayers dans lequel il interprète un chasseur de vampires s’associant avec un gamer en ligne. Tous les deux, ils vont lutter contre une créature de la nuit menaçant un couple retenu en otage chez un puissant millionnaire… En dépit d’un pitch somme toute classique, ce film signé K. Asher Levin ne manquerait pas de « mordant » d’après les dires de sa star qui partage ici l’affiche avec Abigail Breslin (Bienvenue à Zombieland) et Malin Akerman (Watchmen). Sortie prévue courant 2022.


Commentaire(s) (14)
McCoy
le 22/10/2021 à 08:27

Et bah mine de rien, ça me fait envie ce petit pitch.

Phibes
le 22/10/2021 à 09:33

Si le film est signé K.Asher, le vampire aura-t-il peur des crucifix ?

danysparta
le 22/10/2021 à 11:09

Thomas Jane ne fera jamais mieux que THE MIST de toute façon mais bon le reste du casting est sympa.

Sinon sale temps à Hollywood avec l'accident de tournage ou Alec Baldwin a tué la directrice photo avec une arme censé être déchargé et à blessé le réal qui était juste à côté d'elle pendant le tournage d'un western.

Plissken 75
le 22/10/2021 à 11:19

Un thomas jane dark…on brûle d’envie de voir ça!

oriounga
le 22/10/2021 à 13:03

Savez-vous ce que Jeanne D'Arc a dit aux Anglais sur le bûcher?

- "Puisque vous ne m'avez pas crûe, vous m'aurez cuite?"

McCoy
le 22/10/2021 à 13:51

@Phibes : ah ah ah.

J'ai du mal à comprendre la tagline de JBH. Mais le connaissant ça doit être "Là où il y'a du Jane....y'a forcément de la Marie" ?

McCoy
le 22/10/2021 à 13:54

Jeanne d'Arc s'est éteinte le 30 mai 1431, environ deux heures après sa mort.

Narko
le 22/10/2021 à 14:50

Ahahah... le plus dure pour cette grande femme de l'Histoire française, c'est d'avoir fini femme au foyer...

Narko
le 22/10/2021 à 14:50

Oui, j'ai mis un "e" à "dur", c'était mon clin d'oeil féministe du weekend.

McCoy
le 22/10/2021 à 14:52

Oui, JBH .

oriounga
le 22/10/2021 à 20:02

@TheChosenElu:

Cultivé comme il l'est, JBH a fait référence au proverbe: "Là où il y a de la gêne il n'y a pas de plaisir", qui signifie deux choses.

1) se dit pour inciter quelqu'un à sortir de sa réserve.

2) Ou, ironiquement, à propos de quelqu'un d'indiscret, qui prend ses aises sans se préoccuper des autres.

Ce proverbe avait été parodié d'innombrable fois avec un faux Serge Gainsbourg qui disait à propos de Jane Birkin: "Là où il y a de la Jane (Birkin), il n'y a pas de plaisir.

Si l'on est positif on peut imaginer: "Là où il y a du Thomas Jane il y a du plaisir (ou un bon film?).

Quand à la note d'intention du film, j'avoue qu'elle est ironique: un film de vampire qui ne manquerait pas de mordant !!!

Ce serait un comble que le réalisateur ou l'acteur déclarent: "ce film de vampire à un dentier" ou "ce film à des dents mais il manque d'estomac".

McCoy
le 22/10/2021 à 20:34

Ahhhhh, bah ouais, bien vu pour le proverbe.

danysparta
le 23/10/2021 à 11:31

Et beh vous avez dû bien bucher pour trouver des vannes pareil. Pucelle que je préfère reste celle de Pliss, car plus subtil et c'est lui qui vous a allumé sur le sujet.
Après il parait que Jeanne a danser en mourant pour narguer ses bourreaux, du flamme and co.

McCoy
le 23/10/2021 à 13:18

Arrivée en enfer, elle a été rebaptisée Jeanne DARK et s'est mise au métal.

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte