Un petit souci de copyright ?

Array

Quelques jours seulement après l'annonce de la mise en chantier de Collossal, on vient d'apprendre que la Toho - firme productrice de la franchise Godzilla - a décidé d'attaquer en justice Voltage Pictures qui supervise ce projet réalisé par l'Espagnol Nacho Vigalondo (Open Windows). Les dirigeants de la société japonaise estiment en effet que l'équipe de Voltage « produit, promeut et vend de manière abusive leur propre version non autorisée deGodzilla. », ce qui n'est pas forcément surprenant puisque Vigalondo vendait il y a peu son bébé comme « le mélange deGodzillaet de Lost in Translation. » La Toho reproche également au cinéaste d'avoir monté un dossier de production contenant des images et des références au récent reboot mis en scène par Gareth Edwards afin de provoquer le buzz chez les professionnels.

Commentaire(s) (3)
Stan White
le 20/05/2015 à 21:49

C'est pas Nacho Vidal qui aurait fait ça...

christianpcmm
le 20/05/2015 à 22:25

Et pourtant si , il l'a fait avec gode zilla

KILLER7
le 26/05/2015 à 14:32

Les mecs, vous êtes irrécupérables...
Pour ce qui est de Nacho ( Vigalondo, off course - ce qui n'est pas le cas de Vidal qui après s'être marié, divorce pour repartir au turbin ) ben tout le monde fait pareil, non ? Surtout que, faut le dire, le Godzi d'Edwards met une sacrée claque. Tu m'étonnes qu'ils balisent la Toho !

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte