Trepanator

Homunculus

Takashi Shimizu chez Netflix

Array

Adapté du manga homonyme, Homunculus nous intéresse au plus haut point puisqu’il s’agit du dernier effort de Takashi Shimizu, le réalisateur de Ju-on et son remake The Grudge. Ici, le cinéaste japonais dresse le portrait d’un ancien yuppie devenu SDF. Un homme qui se découvre un étrange talent après avoir accepté une trépanation contre de l'argent : il peut désormais voir les traumas et les névroses des gens qui l’entourent... Voilà pour le pitch à haut potentiel de cette œuvre que vous pouvez d’ores et déjà voir sur Netflix où elle est disponible depuis quelques jours. 


Commentaire(s) (9)
Geouf
le 04/05/2021 à 14:48

Vu il y a quelques jours, je vous renvoie a mon ressenti dans la news Basic Instinct (flemme de tout retaper).

McCoy
le 04/05/2021 à 15:31

Moi je me débrouille hyper bien en informatique, je ne veux pas vous révéler mon secret mais sachez seulement que je n'ai pas tout recopier.

Appelez moi Chris Angel


Pour continuer dans le cinema Japonais, j'ai regarde Homunculus hier soir sur Netflix, le dernier effort de Takashi Shimizu (The Grudge). Il s'eloigne ici du registre horrifique qui a fait sa renommee pour tater du thriller fantastique a tendance dramatique. Le film raconte l'histoire d'un "SDF par choix" (en gros il a du pognon mais a decide de vivre dans sa voiture, pour une raison expliquee plus tard dans le film) qui se voit proposer une experience par un etudiant en medecine un peu chelou: se faire trepaner pour voir s'il peut acceder a des aptitudes cachees de son cerveau. L'homme accepte et decouvre tres vite qu'en observant les personnes autour de lui il peut maintenant voir comment celles-ci se representent dans leur subconscient.
Un point de depart un peu etrange, et qui donne lieu a bon nombre de visions surprenantes, Shimizu s'etant de toute evidence fait plaisir sur les effets visuels. Le film navigue neanmoins assez vite en terrain connu, entre Dead Zone et les "thrillers d'amnesiques" avec lourd secret a la cle ne demandant qu'a resurgir. Mais la ou le film est plus original, c'est qu'il reste tres terre a terre, collant aux basques de son heros, qui reste un mec ordinaire redecouvrant la vie petit a petit, et cherchant a aider son prochain. Le final emotionnel fonctionne plutot bien et termine sur une jolie note ce petit film. MAIS, car il y a un gros mais, le film comporte une scene tres derangeante dans lequel SPOILER le heros tente de "soigner" une jeune fille et son trauma en la violant (a la fois physiquement et psychologiquement) Une therapie de choc logique dans l'univers du film FIN SPOILER Mais une scene qui personnellement m'a mis extremement mal a l'aise et quasi fait abandonner le film. J'ai vraiment du mal a comprendre une telle "maladresse" dans un film autrement tres sensible et emouvant.

McCoy
le 04/05/2021 à 15:32

"RECOPIÉ"

Je viens de dire que je déchire tout en informatique et je me fais baiser par un T9, bordel.

Geouf
le 04/05/2021 à 16:49

J'ai generalise, j'avais aussi la flemme de faire un copier coller ;)

McCoy
le 04/05/2021 à 17:35

Feignasse !!! Ça prenait moins de temps à faire que d'écrire tout ton post.

Quoique...maintenant avec la nouvelle interface...c'est pas si sûr

Geouf
le 04/05/2021 à 17:41

Non, pas sur, vu qu'il faut se reconnecter a chaque fois !

danysparta
le 05/05/2021 à 09:54

Quelle duo, bravo les gars j'ai mis dans ma liste ce HOMUNCULUS du coup.

Pour ma part vu JO PIL-HO SOUFFLE DE RAGE hier sur Netflix, bon petit polar Coréen avec enquête, rebondissement et perso ambigu à souhait saupoudré d'humour noir. Pas un chef d'oeuvre mais on ne s'ennuie pas.

oriounga
le 08/05/2021 à 21:53

J'ai la flemme de faire un copié-collé de ce que j'avais déjà écrit dans la "News" Basic Instinct...

McCoy
le 09/05/2021 à 09:13

Ah ah ah

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte