Totalement gonzo ?

Spider-Man : No Way Home

Quand Marvel joue à fond la carte du multiverse...

Array

Sony vient de dévoiler la bande-annonce de Spider-Man : No Way Home dont le synopsis officiel est le suivant : « Pour la première fois dans son histoire cinématographique, Spider-Man, le héros sympa du quartier est démasqué et ne peut désormais plus séparer sa vie normale de ses lourdes responsabilités de super héros. Quand il demande de l’aide à Doctor Strange, les enjeux deviennent encore plus dangereux, le forçant à découvrir ce qu’être Spider-Man signifie véritablement. » Toujours réalisé par John Watts (Cop Car), ce troisième volet des aventures de l’homme-araignée (campé par Tom Holland) devrait séduire les fans de l'univers Marvel puisque son héros éponyme y croisera la route de plusieurs bad guys vus dans les épisodes cinématographiques précédents, à commencer par le Dr Octopus de Sam Raimi. Pour rappel, Spider-Man : No Way Home sortira chez nous en salles le 21 décembre prochain.




Commentaire(s) (9)
McCoy
le 24/08/2021 à 09:44

Je vais pas regarder la B.A, mais le gamin en moi est quand même excité à l'idée de voir ça.

danysparta
le 24/08/2021 à 12:07

Désolé moi j'ai pas pu résisté et je suis tout excité maintenant, ça a l'air énorme alors que ce n'est qu'une première bande annonce qui ne doit pas en montré tellement je pense, mais juste assez.

Sinon rien à voir mais vu REMINISCENCE hier soir avec Hugh Jackman et la toujours magnifique Rebecca Ferguson et comment dire, on voit direct que c'est fait par Lisa Joy (Madame Jonathan Nolan) la co-créatrice de WESTWORLD, tellement ça y ressemble, un monde futuriste crédible et sombre qui explore la psyché humaine (les penchants violent et sexuel de l'être humain dans un monde sans limite grâce aux robot esclaves dans le série ou ici un monde ou l'humain se réfugie dans ses souvenirs pour oublier le monde pourri dehors), les SFX sont toujours classe et si les quelques scènes d'action manque de punch le film est avant tout une enquête à l'ancienne, époque CHINATOWN avec Nicholson, avec retournement de situations, femme fatale et héros vulnérable mais courageux et têtu malheureusement le tout est plombé par des dialogues pompeux qui alourdissent un récit qui n'en avait pas besoin, la voix-off n'aide pas malgré que ce soit un gimmick récurent au genre film noir dont s'inspire le récit. Bref comme WESTWORLD c'est beau mais laborieux à suivre.

Narko
le 24/08/2021 à 13:02

Moi, je vais regarder le trailer !

@dany : merci pour cette critique. Fan des deux premières saisons de Westworld, mais pas de la dernière, je me laisserai peut-être tenter par ce film…

Geouf
le 24/08/2021 à 21:51

Moi aussi très excité par cette BA. Bien plus en tout cas que par les autres films du MCU à venir.
Vu aussi Réminiscence il y a quelques jours (une de mes dernières séances écossaises). Le gros défaut du film c'est la sensation persistante de déjà vu qui s'en dégage. Il y a du Blade Runner bien sûr, vu qu'on est dans un film noir dans un monde futuriste, mais surtout le film repompe des pans entiers du Strange Days de Bigelow (le concept de revivre ses souvenirs, la personnalité du héros et la quête de son amour perdu) ainsi que du Dark City de Proyas (Au niveau des personnages et de certains visuels). En plus de ça, le contexte futuriste du monde envahi par les eaux, où les riches sont au sec et les pauvres les pieds dans l'eau n'est jamais vraiment exploité ni suffisamment explicité. Mais malgré ces défauts, le film se suit avec plaisir, grâce à une intrigue intéressante et surtout grâce à ses acteurs. Que ce soit Hugh Jackman, Thandie Newton ou Rebecca Ferguson, tous apportent une belle humanité à leurs personnages, ce qui fait passer la pilule. Et il y a quelques très belles scènes, notamment une magnifique déclaration d'amour lors du très émouvant final, qui m'a presque fait pardonner le reste.

Geouf
le 24/08/2021 à 22:08

J'ai vu aussi The Night House de David Bruckner (The Ritual), avec l'excellente Rebecca Hall. Avec ce film, Bruckner continue de proposer du film d'horreur atmosphérique à forte teneur émotionnelle et aux personnages fouillés. Le rythme est ici plus lent que dans ses précédentes réalisations, mais participe pleinement à l'atmosphère pesante. On se retrouve totalement plongé dans cette histoire de deuil et de maison étrange, aussi perdu que l'héroïne engluée dans cette toile d'araignée. Le film se garde bien d'expliciter toutes les réponses mais laisse suffisamment d'indices pour permettre au spectateur de reconstituer le puzzle. Et ça ne m'était pas arrivé depuis Hérédité de ressentir une telle sensation de terreur devant certaines scènes (cheveux qui se dressent sur la tête compris).

McCoy
le 25/08/2021 à 08:53

Quels cheveux ? :)

danysparta
le 25/08/2021 à 10:53

@Geouf, pour REMINESCENCE ALERT SPOILER c'est vrai que je n'ai pas pensé à BLADE RUNNER qui est beaucoup plus futuriste alors que dans ce film c'est plus notre monde mais sous les eaux, le seul truc vraiment futuriste c'est la machine à souvenir et c'est là ou je te rejoint, le film fait très STRANGE DAYS (que j'adore) sauf qu'il ne va pas au bout avec la révolte entre les gens mouillés et les secs même si ça n'est pas le sujet premier du film.FIN DE SPOIL

oriounga
le 26/08/2021 à 18:35

@Géouf: encore merci pour ta critique éclairée et éclairante. :)

Compte supprimé
le 04/09/2021 à 10:45

De ce que l'on dit de Reminescence me fait penser à un film sorti en 1999, Passé Virtuel, par contre la bande annonce vend très mal le film, ca donne l'impression d'etre une variante du film de guillaume canet, la belle epoque mais dans un monde futuriste, le coté film noir n'est pas mis en avant.

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte