Télémaniac N°308

Quand une série télé française se pose sur Mars, Mad Movies est au rendez-vous. Diffusée depuis le 1er juin sur OCS, la première saison de Missions réussit à décoller malgré ses influences et ses contraintes.
Array

Le pari est osé : donner naissance à une série télé de science-fiction spatiale de dix épisodes, en France, avec des moyens comparables au budget pause-déjeuner de Game of Thrones ! Même si les producteurs d’Empreinte digitale ont déjà l’habitude des séries de 26 minutes pour OCS (ils sont à l’origine de Lazy Company), il a fallu veiller à ce que les ambitions de ce « Mission to Mars sériel » ne soient pas disproportionnées. 

Puisant son inspiration dans son amour de la science-fiction (de 2001, l’odyssée de l’espace à Interstellar), Julien Lacombe, le cocréateur, scénariste (avec Ami Cohen et Henri Debeurme) et réalisateur, commence son histoire avec l’arrivée chaotique de la première mission sur Mars, à bord du vaisseau Ulysse. L’équipage est très vite confronté à la réincarnation d’un cosmonaute russe, Vladimir Komarov, pourtant mort lors d’un crash en 1967 ! Dans le plus pur style de Contact (« Le film et surtout le livre de Carl Sagan ont été une grosse influence pour moi » assume Lacombe), la créature détient la clef des origines de notre espèce. Et au contact [...]

Il vous reste 70 % de l'article à lire

Ce contenu éditorial est réservé aux abonnés MADMOVIES. Si vous n'êtes pas connecté, merci de cliquer sur le bouton ci-dessous et accéder à votre espace dédié.

Découvrir nos offres d'abonnement

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte