Story Halloween

L’actualité halloweenienne nous donne l’occasion idéale pour vous raconter la suite des aventures du duo Maury/Bustillo à Hollywood, puisque les réalisateurs, après s’être frottés à Pinhead (ouille, ça pique !), ont bien failli chapeauter pas une, mais deux aventures de Michael Myers.
Array

Plus jamais ! Voilà ce que nous nous disions après l’entourloupe de Bob Weinstein à propos de notre scénario de Hellraiser (voir Mad Movies 321), coup fourré orchestré d’une main experte et qui nous obligea à quitter précipitamment le navire. Plus jamais nous ne signerons avec les Weinstein. Voilà c’était dit, acté, consommé. Seulement, Bob a de la mémoire. Et se souvenait parfaitement que nous avions adoré la nouvelle version de Halloween par Rob Zombie. Un coup de fil, deux mots échangés et bim, nous revoilà en mode Lloyd Christmas & Harry Dunne, prêts à pactiser une nouvelle fois avec le Diable. Il faut dire que la nouvelle offre du cornu bedonnant est des plus alléchantes, et que nos cerveaux bassement reptiliens ont déjà évacué les malheureuses expériences passées, ne pensant désormais qu’à une seule et unique chose : filmer Michael Myers sous toutes les coutures. Car oui, en moins de cinq minutes top chrono, Bob Weinstein nous retourne comme des crêpes en nous proposant d’écrire et réaliser la suite du film de Rob Zombie. Nous acceptons car nous savons que le rocker n’a absolument pas envie de venir traîner ses dreads une seconde fois dans les rues désertes de Haddonfield. Et pour cause : la mise en ligne du workprint de son Halloween plus d’un mois avant sa sortie en salles n’est pas le fait d’un stagiaire malhonnête, mais du réal’ lui-même, outré que Bob n’accepte pas le final de son film. Final qui mettait un point définitif à l’histoire en montrant le docteur Loomis tuer pour de bon Michael Myers d’une balle dans la tête. Réfléchissant déjà sur le long terme, Bob opte pour une conclusion beaucoup plus ouverte susceptible d’accoucher d’une séquelle. Contractuellement redevable d’un autre film à Dimension (les Weinstein font rarement signer les gens pour un seul projet), Rob Zombie préfère s’atteler à l’écriture de T-Rex, un projet fantasmé depuis longtemps mettant en vedette une troupe de catcheurs mexicains. Nous aiguisons donc nos lames et nous nous mettons à écrire, alors que Pascal Laugier prend de son côté la relève sur la saga des Cénobites. Très vite, afin de ne pas retomber dans le piège, nous définissons les grandes lignes de l’histoire, tout en [...]

Il vous reste 70 % de l'article à lire

Ce contenu éditorial est réservé aux abonnés MADMOVIES. Si vous n'êtes pas connecté, merci de cliquer sur le bouton ci-dessous et accéder à votre espace dédié.

Découvrir nos offres d'abonnement

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte