Shakespeare in Blood

Macbeth

Hanté par l'apparition de sorcières qui lui ont prédit sa destinée, un seigneur de la guerre plonge les mains dans le sang et sombre dans la folie meurtrière. Plus de 40 ans après la magnifique adaptation signée Roman Polanski, Justin Kurzel s'attaque à Macbeth sous l'influence de Nicolas Winding Refn et Akira Kurosawa.
Array

Pas facile de passer après Orson Welles et Roman Polanski sur la « pièce écossaise » de William Shakespeare, a fortiori quand on est un jeune cinéaste qui a encore tout à prouver malgré un mémorable premier long. C'est pourtant le défi que s'est lancé l'Australien Justin Kurzel, réalisateur du drame criminel Les Crimes de Snowtown, alors qu'on aurait pu s'attendre à ce que Kenneth Branagh, rompu à l'exercice, s'empare de l'affaire (ce qu'il avait sérieusement envisagé avant de la monter sur scène en 2013). A la fois dépouillée et spectaculaire, cette nouvelle adaptation de Macbeth appelle une double réflexion : d'abord, la certitude que Kurzel est capable de tailler de sacrés morceaux de cinéma et que sa version live du jeu Assassin's Creed devrait en mettre plein les yeux. Ensuite, qu'il est peut-être un peu trop conscient d'être surdoué et que si la sauvagerie minérale de Macbeth offre des tableaux d'une beauté inouïe, elle est [...]

Il vous reste 70 % de l'article à lire

Ce contenu éditorial est réservé aux abonnés MADMOVIES. Si vous n'êtes pas connecté, merci de cliquer sur le bouton ci-dessous et accéder à votre espace dédié.

Découvrir nos offres d'abonnement
Commentaire(s) (11)
Aquarius
le 26/11/2015 à 15:22

Film qui pèse des tonnes, mais des tonnes, où tout est appuyé, écrasé à vrai dire, à fuir ...
Allez plutôt voir Joe Hill, le très bon film de Bo Widerberg qui ressort en salles ...

christianpcmm
le 26/11/2015 à 16:42

Je voulais aller voir "doc frankenstein" et "arlo" ce week end mais j'attends de voir ce qu'en pense mad et les madnautes.

Aquarius
le 26/11/2015 à 16:58

Je ne les ai pas vus Christian donc je peux et dois te donner mon avis :
Doc F : narration chaotique doublée d'une interprétation un tantinet absconse, quant à la lumière diaphane et l'usage abusif de longues focales, chacun se fera son avis ...
Arlo : il fallait oser la cohabitation de l'homme et du dinosaure, et Pixar réussit cette gageure ; à la fois expérimental, ludique, adulte, un grand film pour petits et grands ... et moyens aussi ...
Ne me remercie pas, c'est naturel ...

StitchGore
le 26/11/2015 à 17:19

"Arlo" étant un pixar, on peut avoir relativement confiance.

christianpcmm
le 26/11/2015 à 18:13

C'est vrai que je m'inquiétais plus pour frankie que pour arlo mais gilles esposito vient de me convaincre d'y aller.

Pour arlo, ça va être dur de surpasser inside/out mais je crois que le film est adressé à un public plus jeune donc plus facile d'accès mais ça me dérange pas .

LuXpO
le 27/11/2015 à 08:20

Christian, pour "Arlo", tout le monde dit que c'est une tuerie graphique (Pixar) avec une narration plus classique (Disney).
Donc, sur grand écran, je pense que ça vaut le coup... si tu as encore un peu de ton âme d'enfant... comme moi...

christianpcmm
le 27/11/2015 à 09:09

Bien trop paraît il . Mais j'en ai point honte comme dirait "le glaude" .

Cybellio
le 30/11/2015 à 22:49

Beh en fait Kenneth Branagh a déjà réalisé une version en 1996 :D

Cybellio
le 30/11/2015 à 22:51

Euh merde j'ai fait l'apéro moi ..; La connerie du siècle c'est moi loool

Cybellio
le 30/11/2015 à 22:51

Je sors =========>>>>>>>>>

Musashi
le 03/12/2015 à 01:16

Ça a l'air très beau, très puissant... Il m'intéresse celui-là. Merci Cédric pour l'article, je n'aurais peut-être pas vu passer le film sans lui. :-)

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte