Tout est bon dans le néon

Neon Lights

De l'horreur pleine de couleurs

Array

Réalisé par un certain Rouzbeh Heydari, l'inédit Neon Lights s’intéresse au cas de Clay Amani, un businessman décidant d’aller se reposer à la campagne pour faire le point. C’était sans compter sur une série d’évènements qui vont transformer sa retraite en un sanglant jeu de massacre… Distribué par Momentum aux USA, ce film « à la photographie riche, au score brillamment discordant et interprété de façon captivante à chaque image » (dixit Heydari) nous permettra de retrouver le toujours bon Kim Coates, le bad guy du Dernier samaritain qui se faisait tuer d’un seul coup de poing par ce bon vieux Joe Hallenbeck. Merde, quand même !




Commentaire(s) (1)
oriounga
le 31/05/2022 à 09:17

Alors qu'aujourd'hui il mourrait de vieillesse tandis que Joe Hallenbeck essaierait de lui raconter ses souvenirs de jeunesse, façon Abraham Simpson.

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte