Qui veut prendre sa femme ?

Gone Girl

Adapté du best seller Les Apparences de Gillian Flynn, le nouveau David Fincher parle du mensonge sous toutes ses formes, de ceux qu’on raconte aux autres mais aussi à soi-même… et s’impose comme un thriller psychologique stimulant que n’aurait pas renié Paul Verhoeven.
Array

Qu’on se rassure : malgré le parallèle qu’on peut établir avec le cinéaste hollandais, Gone Girl est bel et bien un film de David Fincher. Le désir de contrôler autrui à travers la manipulation (Se7en, The Game, The Social Network), la création de quelqu’un qui n’existe que dans l’esprit d’un autre ou dans le sien propre (Fight Club), l’enquête et sa procédure (Zodiac), les secrets de famille (Millénium : Les Hommes qui n'aimaient pas les femmes), le refuge qui devient une prison (Panic Room), autant d’éléments qui prouvent que malgré sa fidélité au texte d’origine, le réalisateur retrouve les thèmes qui ont fait de lui l’un des auteurs les plus complexes du cinéma américain.

Gone Girl peut donc s’interpréter comme un instantané de son œuvre, ce que laisse entendre le rapide enchaînement de plans fixes qui plantent le décor pour ouvrir le film. On se risquera à dire que, paradoxalement, c’est peut-être aussi son film le plus personnel, ou en tout cas le plus représentatif de la misanthropie dont il a toujours semblé faire preuve, laquelle l’a parfois conduit à être considéré comme un artiste froid et clinique. À force de mettre en scène des sociopathes, on en viendrait presque à se demander si Fincher n’en est pas devenu un lui-même : dans Gone Girl (le [...]

Il vous reste 70 % de l'article à lire

Ce contenu éditorial est réservé aux abonnés MADMOVIES. Si vous n'êtes pas connecté, merci de cliquer sur le bouton ci-dessous et accéder à votre espace dédié.

Découvrir nos offres d'abonnement
Commentaire(s) (3)
Ed Wood
le 15/10/2014 à 20:34

Toujours excellente les critiques de Délélé

Compte supprimé
le 16/10/2014 à 21:11

J'aimerai bien lire sa critique de Prisonners, j'espère qu'ils vont la mettre sur le site.

G.C.M
le 26/10/2014 à 10:58

Belle critique pour un putain de bon film

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte