Portrait of a Serial Killer

The House That Jack Built

Array

Les producteurs de The House That Jack Built ont dévoilé la toute première image de ce long-métrage mis en scène par le Danois Lars von Trier, cinéaste dont la filmographie comporte quelques œuvres coups de poing comme Element of Crime, Antichrist ou Nymphomaniac. Sur le cliché, on peut découvrir le comédien Matt Dillon (Rusty James) sous les traits d’un homme qui décide de se lancer dans une vague de meurtres étalés sur une douzaine d’années. Alors qu’il tente d’échapper à la police, l'assassin sombre peu à peu dans la folie et perd prise avec la réalité... « Ce sera un film de serial killer comme vous n’en avez jamais vu », se réjouissent les financiers de cette production européenne dotée d’un budget de 9 millions de dollars. « L’histoire relate cinq incidents criminels autour desquels s’articulent de multiples digressions narratives, un peu à la manière de Nymphomaniac. The House That Jack Built bénéficie d’une distribution intrigante à laquelle vient s’ajouter la vision extraordinaire de Lars von Trier, ce qui devrait aboutir à quelque chose de très spécial et excitant. » Également interprété par Bruno Ganz (La Chute), Uma Thurman (Kill Bill) et Riley Keough (It Comes at Night), le film pourrait pointer le bout de son nez au prochain Festival de Cannes si les organisateurs décident de pardonner à l’auteur d’Europa des écarts de langage qui lui ont valu de devenir persona non grata sur la croisette. Et il s'en est réjoui, le coquin !

 

Commentaire(s) (33)
Li belle bièsse
le 27/10/2017 à 22:18

Bon, je ne vais pas vous mentir, je suis un fan absolu et totalement partial du génial danois fou. Il pourrait filmer un ciel bleu immobile que j'y trouverais de l'intérêt. Alors, j'attends son dernier méfait, la bave aux lèvres.

Li belle bièsse
le 27/10/2017 à 22:27

Et Hannah Arendt, si elle avait été réalisatrice, il l'aurait aussi ostracisée? Je vous fiche mon billet que oui! Bande d'hypocrites!

danysparta
le 28/10/2017 à 01:03

J'ai juste vu ANTICHRIST, alors que le début promettais beaucoup avec la mort d'un gamin, chose horrible mais filmé de façon tellement stylé que ça rendait la scène très belle d'ou un malaise étrange à ça vision. Mais le reste était d'un ennui mortel mais je dois dire que Charlotte Gainsbourg n'aide pas vraiment. Du coup j'ai pas trop essayé les autres films du Monsieur. C'est comme du David Lynch pour moi, pas trop ma came.

christianpcmm
le 28/10/2017 à 03:52

C'est de lui "Melancholia" non ? Y'avait des belles images et les nichons de Kirsten mais mon dieu que c'est mou. J'ai dû voir un bon morceau des idiots aussi à l'époque mais d'un oeil et bourré donc pas grands souvenirs.

Li belle bièsse
le 28/10/2017 à 09:36

@Chris@ Dany: Et alors, c'est votre droit de ne pas aimer! Oui, Chris, Melancholia est de Lars Von Trier. Si, un jour, vous pouvez le visionner, je vous conseille son premier film "Element of crime". Ce n'est pas son plus réussi, mais l'argument polar et la courte durée du métrage aident à faire passer la pilule. Attention toutefois à la photographie qui risque de vous désarçonner! Sinon, mon préféré demeure "Breaking the waves" , une histoire d'amour, de sacrifice et de rédemption, qui m'a ravagé le coeur et où Emily Watson a joué le rôle de sa vie comme Harvey Keitel dans "Bad lieutenant".

christianpcmm
le 28/10/2017 à 10:47

Breaking the waves passe régulièrement sur Canalsat, j'essaierai la prochaine fois. Quant à "élément of crime", tu me l'as mal vendu. "C'est pas terrible mais c'est court" ha ha. Genre tu dis à une meuf "elle est énorme mais je suis précoce, donc ça fera mal mais pas longtemps".

Burnett
le 28/10/2017 à 12:19

J'ai arrêté de suivre son travail depuis un moment mais je reverrai bien les trois premiers.

C'est tout bête mais dans "Epidemic", le nom du film est inscrit dans un coin du cadre durant tout le métrage, ça crée quelque chose d'étonnant. Le projet à la base était passionnant mais le budget s'est "dérobé" et il a fait à la place ce truc pas cher qui ressemble à un projet d'étudiant.

J'avais surtout adoré "LES IDIOTS", un documentaire sur le tournage du film avait eu bonne presse mais je n'ai jamais réussi à le voir.

Burnett
le 28/10/2017 à 13:00

Pas réussi à suivre sa série "L'Hôpital et ses fantômes", mais le début en tout cas était bien loufoque. Avec un personnage de chirurgien suédois perdu au Danemark assez incroyable.

"Melancholia" effectivement c'est assez aride.

christianpcmm
le 28/10/2017 à 17:24

J'ai pas vu "l'hôpital et ses fantômes" mais j'ai vu et possède le remake adapté par Stephen King (kingdom hospital) avec Bruce Davidson. J'en garde un assez bon souvenir même si c'était un brin longuet. Je me rappelle aussi d'une chanson entêtante qui revenait régulièrement dans la série. "Red Dragon tatoo" par "fountains of Wayne" .


Et sinon mon cher ami Burny, je te propose ceci en espérant que tu te débrouilles en anglais, ce dont je ne doute pas une seconde. Enjoy :

https://youtu.be/ne3NV3-OGtc

christianpcmm
le 28/10/2017 à 17:28

Et tant qu'on y est :


https://youtu.be/6S_n8CQBpRs

Li belle bièsse
le 28/10/2017 à 18:19

Sinon, pour rigoler un brin avec Lars (ce qui n'est pas facile), visionnez l'anti bande-annonce absolue qu'il a faite de "Dogville"!

Et, à propos de rire, en total hors-sujet, de sincères mercis à tous ceux dont les commentaires passionnés m'ont incité à regarder "Zohan"!

H2OVSCO2
le 28/10/2017 à 18:48

Antichrist , je me suis fais chier aussi (et la scène de coït en gros plan , complètement inutile) . Melancholia était un peu mieux . Nymphomaniac est très bon . Les Idiots , j'avais détesté au début et à la seconde vision , j'ai plutôt bien aimé . Breaking The Weaves , c'est pas pour toi Eric , t'es trop cœur de guimauve .

J'avoue que je ne l'ai tjrs pas rematé car ll est éprouvant . Dancing in The Dark m'a fait le même effet , mais j'ai eu le courage de le revoir à nouveau .

Je ne sais pas si vous aimerez la façon donc Dogville est conçu mais vous (les DD ....Dany et Draven) passez à côté d'une autre belle réussite .

Donc , là , oui ! Je suis curieux de voir ce qu'ill va en faire .

Geouf
le 28/10/2017 à 19:34

J'ai un peu une relation d'amour-haine avec von Trier personnellement. J'ai adore Melancholia et L'Hopital et ses Fantomes (100 fois mieux que la serie de King), je trouve interessants Antichrist et Nymphomaniac, mais je hais profondement Breaking the Waves (affreuse histoire d'abus sur une femme avec des problemes mentaux) et Dancer in the Dark qui sont tous deux juste des tire-larme sans finesse a mon humble avis.

christianpcmm
le 28/10/2017 à 21:02

H20 : mais j'adore les tires larmes moi , donc ça devrait aller, non ?


Li belle : je considère que je fais partie de ceux qui ont conseillé Zohan, donc, de rien. T'as kiffé, tu t'es fendu ? Tant mieux. Moi je me marre à chaque fois. "If I learn you lied to me, I'll destroy you". Et sa nage de malade au début, j'adore.

danysparta
le 28/10/2017 à 22:31

Moi aussi j'avais mis un com sur ZOHAN qui m'a fait pisser en double jet (oui j'avais mis mon string à l'envers) tellement je riais.

Li belle bièsse
le 29/10/2017 à 00:42

@ H2O Quel dommage qu'il n'ait pas terminé sa trilogie USA, hein? Car "Manderlay", la suite de "Dogville était également un sacré morceau de pelloche, engagé, polémique, avec un personnage principal si opposé à la passivité dont il faisait preuve dans le premier que la Kidman, effrayée par ce revirement, avait cédé la place à Bryce Dallas Howard. "Manderlay" s'est ramassé et Lars a shooté ensuite "Le direktor", une comédie selon lui.Mouais, s'il le dit. Je suis moyennement convaincu par ses déclarations d'intention sur ses films, qui sont autant de chausse-trapes à l'intention des simplificateurs. "Nymphomaniac", un film porno? "Melancholia" un film de fin du monde? "Dancer in the dark", une comédie musicale? "Antichrist", un film d'horreur à la "Evil dead"? Tu y crois, toi?

@ Chris @ Dany: Encore merci. Oui, je me suis bien bidonné, mais, ce qui m'a surpris encore plus agréablement, c'est le message de tolérance qu'il essayait de faire passer. En plus des gags sus-cités, celui de l'intifada m'a cueilli comme une fleur. Les bien-pensants vont évidemment râler et dire que c'est grossier, naïf et cucul la praline, mais, franchement, qu'est-ce qu'on en a à faire, hein une fois?

@ Geouf: Tu vois "Breaking the waves" comme ça et moi, comme une histoire d'abnégation totale et de don de soi. N'oublie pas que ce film était le volet central de sa trilogie "Coeur d'or" qui opposait la pureté, voire la naïveté de ses héros à l'intolérance et à leur exploitation éhontée, si bien que, pour moi, Emily Watson s'apparente à une sainte, confer la maladie du mari et le plan final qui a fait hurler à la manipulation. Eh bien, j'assume d'être manipulé. Le cinéma de fiction ne tourne-t-il pas autour de cela? Sinon, autant s'emmerder à ne regarder que des documentaires même pas susceptibles d'impartialité, une belle escroquerie intellectuelle, entre parenthèses. Lars est un manipulateur. C'est un grand formaliste et il est un de ceux qui ont été à l'origine du Dogme. Il prétend faire un film historique avec "Europa" et il nous balance au début un plan hypnotique dans la lignée de celui d'"Angoisse". D'ailleurs, il est tellement retors que notre magazine préféré tombe régulièrement dans le panneau. Car, et là je lance le débat, a-t-il déjà fait du vrai cinéma de genre, comme celui chroniqué régulièrement dans ses pages? JBH, à toi!

Burnett
le 29/10/2017 à 09:30

Cher Cricri, je suis une buse en anglais mais merci. Pour ce qui est de de "Room 237", c'est gentil de t'en être souvenu mais j'ai finalement réussi à le voir sur Arte. Je l'ai trouvé très intéressant, je n'avais pas vu grand chose d'approchant jusque là.

De mémoire, en début de carrière Lars Von Trier se faisait traité de formaliste sans arrêt. Ce qui dans certains pays est l'insulte suprême. En plus les premières fois où il s'est pointé à Cannes avec des amis on les a pris pour une bande de skinheads. D'où une certaine suspicion sur le gus.
Ca a grandement compté dans son envie de passer de "l'autre côté" : d'abord le mélo qui fait primer le sentiment puis l'épisode du Dogme qui refusait l'esbroufe formaliste. Bon, il y a bien sûr d'autres facteurs qui sont rentrés en ligne de compte.

christianpcmm
le 29/10/2017 à 09:57

Merde Burny, j'étais convaincu que t'êtais bilingue. Ta punition ? Tu devras te déplacer au cinéma pour voir l'adaptation de Dora l'exploratrice produite par Michael Bay. Je crois que notre Indiana Jones en herbe pose les bases de la langue de Shakespeare dans le dessin animé. Je pense que Bay conservera cet aspect pédagogique.

Et puisqu'une nouvelle chelou n'arrive jamais seule, je tenais à vous faire part qu'un 5ème lethal weapon est en projet et avec la même équipe. Mais bon, c'est une info à prendre avec des pincettes.

Geouf
le 29/10/2017 à 10:17

@Li Belle: J'avoue que personnellement, j'ai toujours enormement de mal a m'attacher aux personnages passifs qui subissent les evenements sans jamais rien faire pour changer leur destin, donc du coup Breaking the Waves et Dancer in the Dark m'on vraiment gonfle. J'ai eu le meme genre de rejet devant Le Pianiste et Never let me go par exemple, qui sont totalement differents mais presentent aussi des personnages qui ne luttent pas vraiment mais se laissent porter. Apres, je n'ai pas vu tout von Trier, mais je trouve ses films toujours interessants, d'ou ma curiosite renouvelee a chaque nouvelle oeuvre. Et puis il arrive meme parfois que je me fasse cueillir, comme pour Melancholia, que j'avais vraiment beaucoup aime.

Sinon, je suis entierement d'accord sur Zohan. Au-dela de la grosse comedie, le film propose un message sur la tolerance pas si grossier que ca, c'est pour ca que je l'avais vraiment apprecie (alors qu'habituellement je ne suis pas super fan de Sandler)

H2OVSCO2
le 29/10/2017 à 11:36

@Li ,

Pas vu "Manderlay" (et d'autres œuvres du bonhomme) peut-être en ferais-je l'achat . Après , les déclarations d'intentions , je ne les lis pas tjrs ou ne suis pas courant . Mais clairement , tu ne sais jamais à quoi t'attendre avec Lars :)

Perso , je dirais qu'a part "l'hôpital et ses fantômes" (pas vu là aussi donc , peut-être comme l'éléphant , je me trompe) Lars n'a pas réalisé un seul film de genre comme ceux défendu dans Mad) .

Du moins parmi les films que j'ai vu .

Li belle bièsse
le 29/10/2017 à 19:34

@ H2O : Mon opinion est que Lars connait le cinéma de genre et ses règles, mais les seules qu'il applique sont les siennes propres si bien que nos espérances partent toujours en vrille. D'une manière différente, tu n'écris pas autre chose.

Au risque de ratiociner, "Element of crime" est le film qui s'approche le plus d'un film de genre. C'est un film policier à l'énigme intéressante, le titre du film renvoyant à une méthode fictive de raisonnement permettant de prévoir les actes criminels. Le héros, un policier, avait échoué avec cette méthode pour attraper l'auteur de crimes crapuleux sur des fillettes qui vendaient des billets de loterie, car celui-ci était mort prématurément dans un accident de voiture. Du coup, cette méthode avait été discréditée avec son promoteur, un criminologue controversé, mentor du héros. Mais voici qu'un nouveau meurtre sordide est commis, se basant sur le même modus operandi...

Alors, ça n'a pas l'air intrigant? Chris m'avait accusé, avec justesse, de l'avoir mal vendu, aussi deux fois sur le métier remets-je mon ouvrage. Seulement, il y a un MAIS de taille dans ce film de Lars, ce qui n'étonnera aucun des connaisseurs du lascar. Non content de pondre une intrigue tordue, Von Trier en rajoute une couche en relatant les faits à travers la subjectivité et le prisme mental du héros qui, au début du film, est mis sous hypnose afin de débloquer ses souvenirs de cette nouvelle affaire qui l'a conduit à la dépression nerveuse. Sans oublier de mentionner la photographie orange sépia! Bref, un spécimen authentique de l'univers de ce diable d'homme.

christianpcmm
le 29/10/2017 à 20:48

C'est vrai que c'est plus intriguant qu'avant

KILLER7
le 30/10/2017 à 19:29

Si on peut plus rigoler avec Hitler...

Burnett
le 30/10/2017 à 22:23

Comme disait Shia Le Boeuf : "Hitler did nothing wrong".

Ou alors c'est un pote à lui, je sais plus...

christianpcmm
le 31/10/2017 à 00:28

Non, il a tapé le mec qui a dit ça plutôt non ? Je sais plus. Il est nerveux Shia. Si j'étais producteur, je le casterais (et pas "castrerais") dans le rôle de McEnroe.


Wait for it.....

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte