Oiseau de proie

Hunger Games - La Révolte, partie 1

Après un deuxième volet nettement supérieur à l'original, la franchise Hunger Games prend des risques avec un épisode de transition qui fait honneur au genre souvent trop prévisible du film pour ados.
Array

On avait laissé Katniss Everdeen (Jennifer Lawrence) totalement désemparée à l'issue de Hunger Games : L'Embrasement, on la retrouve ici en proie à une colère froide, rongée par la disparition de son bien-aimé Peeta (Josh Hutcherson) et manipulée par la rébellion. Après avoir découvert que son chéri semble avoir été retourné par l'ennemi, Katniss accepte bon gré mal gré de devenir le geai moqueur, symbole de l'insurrection. La franchise continue donc de s'intéresser à la manipulation des masses et de l'individu : envoyée au feu sans y être préparée, Katniss ne devient pas une amazone belliqueuse mais l'héroïne pas très motivée de vidéos de propagande destinées à galvaniser la population. Plus inquiète du sort de Peeta que de celui de ses compatriotes, jadis instrument du Capitole, elle est désormais une arme du gouvernement militaire formé par le District 13, qui compte renverser le pouvoir en [...]

Il vous reste 70 % de l'article à lire

Ce contenu éditorial est réservé aux abonnés MADMOVIES. Si vous n'êtes pas connecté, merci de cliquer sur le bouton ci-dessous et accéder à votre espace dédié.

Découvrir nos offres d'abonnement
Commentaire(s) (11)
Musashi
le 22/11/2014 à 15:18

Hunger Games est le plus mauvais ersatz du Prix du Danger ! C'est mauvais, mauvais et archi mauvais ! Il n'y a aucune empathie pour les personnages, on se fout royalement de ce qui peu leur arriver et il n'y a aucun enjeu véritable... L'esthétique en plus est laide et kitsh à mort ! C'est ridicule ! Le deuxième est un exact remake du 1er, et il faudra vraiment m'expliquer avec énormément de détail en quoi il est supérieur au 1, c'est exactement la même chose avec 0 avancée narrative ! C'est ultra chiant et ça n'a aucun intérêt ! On y croit pas 2 secondes et on s'emmerde... Running Man était au moins rigolo, et si Battle Royale ressortait aujourd'hui, les gamins se chieraient dans leur froc, mais au moins le message passerai vraiment ! Donc 0 originalité, aucun enjeu véritable... C'est une vraie merde même pas drôle ! Pourquoi perdre 2h de sa vie de façon aussi inintelligente ?

Le Toursiveu
le 22/11/2014 à 17:42

"Du Rififi à Panem" aurait été un bien meilleur titre...

danysparta
le 23/11/2014 à 00:26

Ayant adoré les romans j'attendais les films avec méfiance et peur. Pourquoi ? Parce que TWILLIGHT était nul et à fait des cartons astronomiques, parce que HARRY POTTER était sympa pour celui qui n'a pas lu les bouquins (qui étaient beaucoup mieux) et parce que je redoutais que les producteurs asseptise le sujet pour en faire un DIVERGENTE cucul la praline. Et finalement à part l'interprète de Peeta et la shaky cam affreuse du premier opus j'ai trouvé les adaptations ciné plutot réussi surtout comparé à tous les autres films du style sortit depuis (LABYRINTH, MORTAL INSTRUMENT etc...). Je suis donc impatient de découvrir (demain) cette 1ère partie de la révolte.

furry-road
le 24/11/2014 à 11:35

Divergente, labyrinthe, âmes vagabondes...unger games, même combat, même merde pour ado.

banditmanchot
le 24/11/2014 à 14:45

Je suis un peu perplexe face à ces "films fantastiques pour adolescents" que j'aimerais détester pour des raisons évidentes de scénario aussi fin qu'un premier poil et plus mièvre qu'un mauvais harlequin, mais ce serait d'abord faire le jeu de ceux qui y'a presque quarante ans qualifiait le cinéma gore et fantastique de cinéma pour acnéistes, et ce serait aussi faire l'impasse sur toute la débauche de moyen mis en place par les studios pour rendre vivante une histoire de fiction pure. Alors oui Twilght est une daube absolue, de pied en cap, oui Harry Potter est très souvent raté (oui désolé mais c'est vrai), oui Hunger Games est "un ersatz" du Prix du danger ou des Battle Royale, mais n'empêche que progressivement on sent poindre une intention. Jadis celle-ci se passait d'une certaine consensualité malheureusement récurrente de nos jours, et c'est vrai qu'aujourd'hui quand on se mate un JUMPER, DIVERGENTE, LABYRINTH, ou même un HUNGER GAMES, on ne peut que soupirer sur l'impact décuplé qu'aurait eu le film si lors de certain passages la réalisation s'était dotée d'un peu de témérité, d'audace, et de couillocul. Donc en attendant je guette plein d'espoir le film qui saura faire la bascule et proposer autre chose que du Champomy ultra marketé.

danysparta
le 24/11/2014 à 20:33

Ayé je l'ai enfin vu ce 3ème opus qui est la 1ère partie et c'est vrai que c'est un peu frustrant (pas de debut ni de fin) mais l'évolution des personnages et de l'histoire est bien présente et bien glauque et sombre pour sois disant un film pour ado. Jennifer toujours excellente, le petit frère de Thor à enfin son role qui est plus étoffé et mème Peeta (qui n'apparait pas beaucoup) et très convainquant. Maintenant j'attends la suite qui devrait ètre pleine de bruit et de fureur. C'est prévu pour quand au fait ?

cmoikevla
le 25/11/2014 à 11:10

je trouve ces films d'une fadeur et d'une platitude telle que je m'interroge sur la dithyrambe madmoviesienne...

banditmanchot
le 25/11/2014 à 11:15

@ Cmoikevla : mais l'as tu vu ? Celui-ci précisément ? Parce que dans l'article Cédric Delelée souligne justement le fait que cet opus là étonne par son évolution. Tout est possible. Imagine que tu kiffes à mort !

cmoikevla
le 26/11/2014 à 10:21

je reconnais ne pas avoir vu ce 3ieme opus,mais le discours sur le 2eme etait similaire sur la comparaison avec le 1ER...ca reste subjectif bien sur,mais pour moi donc rien ne passe les acteurs sont soit transparant,soit ridicules aucune ampathie possible,et c'est bien trop long..

godzilla72
le 02/12/2014 à 09:07

vu, agréable sans plus, mais vraiment rien d'exceptionnel, aussi tôt vu, aussitôt oublié.

godzilla72
le 02/12/2014 à 09:14

Comme le dit Musashi, j'ai vraiment préféré Battle Royale, qui lui était beaucoup moins calibré (il avait le mérite de traduire en des termes palpables par le spectateur la compétition qui existe sur l'archipel nippon et le stress qui en résulte), car le marché nippon (ils exportent leurs films dans bien moins de pays que l'oncle Sam) ne sera jamais américain.

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte