Nicolas aime Mario

La Planète des vampires

Array

Devenu LE réalisateur à inviter pour présenter les classiques du cinéma à un public contemporain, Nicolas Winding Refn (The Neon Demon) a ouvert la projection cannoise de la copie remasterisée de La Planète des vampires avec sa prolixité naturelle. « C'est vraiment un super film » explique-t-il à propos du long-métrage de Mario Bava. « C'est mélodramatique, c'est opératique, c'est campy et la musique est géniale. Il y a des costumes en cuir, des vaisseaux spatiaux, des dialogues barrés italiens qui ne veulent pas dire grand-chose. » En plus de souligner l'influence de ce film italien sur le Alien de Ridley Scott, le cinéaste danois a ajouté : « Il n'y a rien de plus cool que de voir Mario Bava rejoindre la liste des plus grands réalisateurs présentés à Cannes. »

Commentaire(s) (5)
JAS(ovo)N
le 23/05/2016 à 12:05

houlah vu y'a longtemps m'en souvient plus du tout :lol:

christianpcmm
le 23/05/2016 à 12:33

Tag line goonies ?

Aquarius
le 23/05/2016 à 22:41

Je confirme, un super film, et qui avec peu de moyens et beaucoup d'inventivité parvient à créer de super effets ainsi qu'une ambiance étrange et pesante, prenez-en de la graine blockbusters insipides gavés aux SFX ...

Stan White
le 25/05/2016 à 03:05

"Berceau ?"

christianpcmm
le 25/05/2016 à 14:12

"S'envolle" ...

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte