MÊME PAS PEUR 2018

Huitième édition pour le Festival International du Film Fantastique de la Réunion, à Saint-Philippe, manifestation qui tire la langue aux vilains censeurs et colle toujours le sourire aux gentils spectateurs. De rien pour les rimes.
Array

Faites entrer les accusés : à quelques semaines de son lancement, Même pas peur essuie une rafale du CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires de France), qui ne goûte guère aux propositions plastiques d’une affiche aussitôt divulguée, aussitôt accusée de « blackface ». Touchés au coeur par cette polémique de saison, les organisateurs de l’événement trouvent rapidement du soutien (officiels, internautes, journalistes, youtubeurs… ah non, pas eux), changent de visuel (avec ironie) mais s’époumonent (trop) à se justifier. Car la meilleure réponse reste le festival lui-même, seule manifestation d’outre-mer (du monde ?) à dérouler quatre jours de séances gratuites durant lesquelles les visions artistiques se cognent, fusionnent et donnent à réfléchir. Si la majorité des longs-métrages projetés sont déjà connus des arpenteurs de ces pages (Thelma de Joachim Trier, proto-Carrie nordique à l’imagerie lourdingue ; Love Hunters de Ben Young, thriller aussie sur la maladie d&r [...]

Il vous reste 70 % de l'article à lire

Ce contenu éditorial est réservé aux abonnés MADMOVIES. Si vous n'êtes pas connecté, merci de cliquer sur le bouton ci-dessous et accéder à votre espace dédié.

Découvrir nos offres d'abonnement

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte