Maman chagrin

Here Before

Quand Andrea Riseborough se la joue obsessionnelle

Array

Présenté au Festival South by Southwest, Here Before est interprété par une comédienne aussi discrète qu’exigeante : Andrea Riseborough, l’héroïne transgenre de Possessor. Et la présence de cette dernière laisse penser que ce nouveau long-métrage n’aura rien d’un film grand public tant Riseborough cherche généralement à s’associer à des projets plus profonds et/ou minimalistes que la moyenne. Ici, la Britannique joue une femme obsédée par la fille de ses voisins qui lui rappelle sa propre fille décédée un peu plus tôt. Une situation qui va engendrer des tensions au sein d’un microcosme familial prêt à exploser… Voilà pour le pitch de cet intrigant Here Before qui devrait bientôt pointer le bout de son nez puisqu’il a été acheté par Saban Films pour une exploitation en VOD aux USA.

Commentaire(s) (5)
McCoy
le 22/11/2021 à 09:22

"SABAN", Ça me rappelle mes vieux 45 tours.

https://images.app.goo.gl/xEYftgthqgmH6Wfh9


#JBH : hey, Congrats au fait. Y'a ton court "RODRIGO" de disponible sur la plateforme SHADOWZ. C'est cool !!!

oriounga
le 22/11/2021 à 12:39

Pardon, je n'ai pas compris: "Andrea Riseborough, l’héroïne transgenre de Possessor".

Joue-t-elle une (ou un?) transgenre ou est-il (elle?) vraiment transgenre?

Aucune transphobie de ma part, la formulation est ambigüe.

Et j'avoue humblement ma complète méconnaissance du sujet.

oriounga
le 22/11/2021 à 13:38

"Maman chagrin".

Un hommage à "Papa chanteur, maman douceur" de Jean-Luc Lahaye, qui a tant fait pour la protection de l'enfance?

danysparta
le 22/11/2021 à 14:12

@Orio, non son perso dans POSSESSOR n'est pas vraiment transgenre, faut voir le film pour comprendre et je ne voudrait pas spoiler un excellent film.
Me souviens de l'actrice dans un excellent épisode de BLACK MIRROR aussi ou elle m'a fait froid dans le dos, par contre dans THE RINGS euh...elle aurait pu s'abstenir même si sa prestation est correct dans un film râté.

Li belle bièsse
le 23/11/2021 à 10:26

Je m'interroge encore sur MANDY où elle jouait aussi; Film bouffi de prétention ou film viscéral? En tout cas, j'avais aimé les prestations de tous les comédiens.

Il n'y a que le point de vue qui change sous le soleil; l'argument de HERE BEFORE me rappelle L'EMPREINTE DE L'ANGE. Safy Nebbou n'est assurément pas un bon client pour les pages de Mad Movies, mais j'avais aimé le film, surtout pour ses deux actrices.

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte