Les Trois visages de la terreur

Fear Street

Une saga (pas) que pour les ados ?

Array

La trilogie Fear Street vient de s’offrir un trailer et une affiche visant à promouvoir la sortie du premier volet le 2 juillet prochain sur Netflix. Chacun des films a été co-écrit et réalisé par Leigh Janiak (Honeymoon) qui s’inspire ici des romans homonymes de l’écrivain pour ado R.L. Stine pour raconter trois histoires distinctes dont l’action se situe respectivement dans les années 60, 70 et 90. Des adaptations qui devraient s’avérer plus mordantes que leur matériau d’origine puisqu’elles ont été classées R par la MPA pour « violence, langage et sexualité ». Les jeunes apprécieront !



Commentaire(s) (7)
McCoy
le 17/06/2021 à 10:30

Cette fois, je vais pas m'auto-Hyper. Avec Netflix, c'est devenu trop fréquent les pétards mouillés. Je vais donc le regarder mais sans excitation, ça m'évitera la déception du style "Army of the Dead " .

Li belle bièsse
le 17/06/2021 à 11:59

N'empêche que quand R.L.Stine écrit un vrai roman d'horreur, il touche dans le mille, confer "Le maître des superstitions".

oriounga
le 18/06/2021 à 07:57

@Libélule:

Merci pour la recommandation du livre de J.R.R. Stine.

Le livre est si bien que ça?

De quoi parle-t-il?

danysparta
le 20/06/2021 à 00:32

Rien à voir mais vu LA BRIGADE DES 800 ce soir, le gros carton du box office chinois de l'année et comme OPERATION RED SEA un gros pamphlet nationaliste avec des moyens de blockbuster, et si les scènes d'action sont impressionnante je trouve le film, malgré un long générique explicatif, très mal raconté, j'ai pas tout compris au but de ses hommes ni à leur plan et les perso sont assez mal mis en place mais la réal et très spectaculaire même si incompréhensible par moment.

Li belle bièsse
le 20/06/2021 à 10:33

Moi, j'ai adoré, car je n'en attendais pas grand-chose, vu que je ne suis jamais parvenu à terminer un "Chair de poule" ("Le voleur d'éternité", ou "L'étrange vie de Nobody Owens"ça c'est du vrai fantastique pour enfants, mais je m'égare). En gros, cela reprend le thème d'une relation de couple, idéale de prime abord, qui se vicie peu à peu. Sarah, l'héroïne, va épouser Liam, un jeune prof d'université d'origine irlandaise, autorité reconnue dans le folklore et la mythologie gaéliques. Mais c'est aussi un homme en proie à des TOC comportementaux liés aux superstitions, accompagné d'une soeur possessive qui voit ce mariage d'un très mauvais oeil. Sur cette trame classique, qui rappelle "Un cri dans la nuit" de Mary Higgins Clark et certains thrillers de William Katz et Patricia Mc Donald, se greffent , dans la petite ville de Pennsylvanie où ils habitent, une série de meurtres atroces coïncidant avec l'arrivée de Liam et dont le caractère rituel incite Sarah à penser que son séduisant mari n'y est peut-être pas étranger.

McCoy
le 21/06/2021 à 00:09

#Li-Bel : j'ai kiffé "Nobody Owens", pourtant je suis pas un grand fan des romans de Gaiman mais faut dire que c'est très différent de ceux que j'ai lu ("American Gods"en tête ), c'est bien plus facile d'accès, ce qui n'est pas étonnant vu le public visé. La BD est plutôt chouette également pour ceux qui manqueraient de courage.

Li belle bièsse
le 21/06/2021 à 21:56

Pour s'acclimater à Neil Gaiman, je conseillerai de commencer par ses recueils de nouvelles

Pareil pour le cycle de La Culture de Iain.M.Banks pour lequel je préconise toujours "L'homme des jeux". Un space-opera totalement à part du tout-venant et des prestigieuses références des Fondation, Rois des étoiles, Skaith, Dorsai, Ligue Hanséatique, Ekumen, Geste des Princes-Démons ou Linn

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte