Le dilemme de l'artiste

Array

Révélée par le Massacre à la tronçonneuse 2 de Tobe Hooper, Caroline Williams figure au générique de Greenlight dont le héros est un artiste fauché à qui l'on propose un marché supposé lui faire connaître le succès. Mais le pacte, faustien en diable, ne sera pas sans conséquences... Ce long-métrage coécrit par Eric England (Contracted) est produit par TalkStory, une firme qui tente de donner un coup de pouce à de jeunes et prometteurs cinéastes. Dans le cas présent, il s'agit d'un certain Graham Denman.

Commentaire(s) (3)
christianpcmm
le 21/04/2017 à 11:01

Talkstory donne un coup de pouce au cinéastes en herbe et le projet s'appelle "greenlight" . C'est rigolo . Ou pas .

Stan White
le 22/04/2017 à 11:13

Oui, on est tous tellement mort de rire qu'on n'arrive pas à commenter cette news, tellement on rigole.

christianpcmm
le 22/04/2017 à 15:45

J'ai voulu m'essayer à un humour plus bon enfant, ça marche pas .

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte