Le corbeau et le poissard

Array

Pour beaucoup (en premier lieu le réalisateur de l’original de 1994, Alex Proyas), un remake de The Crow serait une hérésie. Déjà, les trois séquelles et la série télé avec Mark Dacascos avaient totalement échoué à retrouver la poésie mortifère de la BD de James O'Barr et du premier film, transcendé par un Brandon Lee en état de grâce et qui, comme chacun sait, avait perdu la vie sur le tournage suite à un tragique accident. Ce qui, bien sûr, n’a pas empêché Hollywood de tenter avec obstination l’aventure du remake. Dès 2008, Stephen Norrington (Blade) avait annoncé une « relecture » au style plus réaliste produite par le légendaire Edward R. Pressman (déjà producteur du film de Proyas, mais aussi de Phantom of the Paradise, Conan le barbare, Bad Lieutenant, et euh, Les Maîtres de l'univers et Street Fighter : L'ultime combat), avant d’abandonner et d’être remplacé par Juan Carlos Fresnadillo (28 semaines plus tard), avec Bradley Cooper dans le rôle-titre. L’acteur cédera vite sa place à Mark Wahlberg, qui lui aussi quittera rapidement le projet. Des rumeurs évoquent les noms de Ryan Gosling, James McAvoy ou Channing Tatum. Mais en 2011, Fresnadillo baisse les bras, et l’année suivante, Pressman engage F. Javier Gutiérrez (Before the Fall), et le petit jeu des rumeurs redémarre : Tom Hiddleston puis Alexander Skarsgård sont évoqués, mais c’est finalement Luke Evans (Le Hobbit : La Désolation de Smaug) qui hérite du rôle. En 2014, on apprend que Gutiérrez n’est plus à bord (il a préféré partir faire Le Cercle : Rings), et que Corin Hardy (Le Sanctuaire) reprend les rênes. Nouvelle valse d’acteurs (pfiou) : Luke Evans se barre et les noms de Samuel Witwer (The Mist), Jack Huston (Orgueil et préjugés et zombies), Nicholas Hoult (Mad Max : Fury Road) et Jack O'Connell (Eden Lake) sont tour à tour associés au personnage d’Eric Draven. Mais là, boum : 2015, faillite de Relativity Media, qui produit le bazar. Le projet est sauvé des eaux l’année suivante par les sociétés Highland Film Group, Electric Shadow et Davis Films (la boîte de Samuel Hadida, qui a notamment produit les Resident Evil, les Silent Hill, Solomon Kane, Domino, Le Dahlia noir…), et Jason Momoa est officiellement engagé pour revenir d’entre les morts et venger sa dulcinée. Les choses semblent ENFIN bien parties, et Sony se porte acquéreur des droits de distribution du film. Sauf que non : Jason Momoa vient d’annoncer que lui et Corin Hardy quittent le projet suite à un différend financier entre Samuel Hadida et Sony. « J’ai attendu huit ans pour jouer ce rôle de rêve » a tweeté l’acteur. « Corin Hardy et Sony, je vous aime, mais malheureusement, il se peut que j’attende huit ans de plus. L’équipe, non, mais moi oui. Désole de te décevoir, James O'Barr, ça ne sera pas le cas la prochaine fois. Ce film doit retrouver sa liberté. Pour les fans : je suis désolé, mais je ne peux pas évoluer dans un autre contexte que celui que mérite le film, et il mérite de l’amour. Je serai prêt quand tout sera parfait. » La malédiction The Crow a donc encore frappé, et tout est à refaire… ou pas ?

 

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte