Fighting Milla

Monster Hunter

Le dernier Paul Anderson bientôt en vidéo

Array

Une adaptation de jeu vidéo dans laquelle le cinéaste Paul WS Anderson filme sa femme Milla Jovovich en train de botter le cul à de vilaines créatures ? Non, il ne s’agit pas du nouveau Resident Evil mais de Monster Hunter dont la sortie est prévue chez nous en vidéo le 27 avril prochain. À cette date, le long-métrage sera proposé sur trois supports différents (DVD, Blu-ray et Blu-ray Ultra HD 4K) qui incluront un transfert au ratio 2.39 et des pistes VO/VF mixées en multicanaux. Quelques featurettes thématiques viendront également se glisser dans la section « bonus » de ces galettes distribuées par Sony.   


Commentaire(s) (28)
McCoy
le 16/04/2021 à 09:37

La polémi-joke est elle conservée ?

oriounga
le 16/04/2021 à 10:04

@ Mcouilles: Jaa sait pas moi.

Peut-être que Tony sait.

Espérons que Paul WS Anderson aura Milla ola sur les blagues vaseuses et les jeux de mots foireux.

McCoy
le 16/04/2021 à 10:06

Ah ah ah

danysparta
le 16/04/2021 à 12:19

Tiens, des créatures géantes dans le sable du désert avant la sortie du prochain DUNE ? Coincidence ? je ne crois pas.

oriounga
le 16/04/2021 à 20:45

@ McCouilles:

Comme on dit à marseille, avé l'assent, grâce à "I Am": "Je danse le Milla".

McCoy
le 16/04/2021 à 23:27

Je préfère "Mc UN" comme Milla l'heure.

oriounga
le 17/04/2021 à 10:27

@McNamara:

Anderson a dit que sa femme était casse-couilles au quotidien et qu'avec elle c'était millan de souffrances.

McCoy
le 17/04/2021 à 11:06

Et pourtant il se lance avec elle dans "In the lost lands" avec Dave Bautista. Il a milla barre haute.

Geouf
le 17/04/2021 à 11:28

Petit condense des films/series vus recemment.

Love and Monsters: avouons-le tout de suite, le second film de Michael Matthews ne brille pas par son originalite. Le deroulement est classique, et le film "emprunte" enormement d'elements a d'autres oeuvres. Le realisateur et ses scenaristes ont de toute evidence beaucoup aime Je suis une Legende, Zombieland et surtout How to train your Dragon. Les similarites avec ce dernier sont legion, jusqu'a (coincidence etonnante) la voix de Dylan O'Brien qui ressemble furieusement a celle de Jay Baruchel. Le film est-il pour autant mauvais? Non. L'originalite principale reside dans le bestiaire propose, les "monstres" du titre etant toute la faune a sang froid (insectes, gasteropodes, lezards, grenouilles, etc) ayant mute. Et a ce niveau, Matthews se fait plaisir, balancant un grand nombre de creatures en travers de la route du heros. Les peripeties s'enchainent sans temps mort, le heros est tres attachant et l'humour fait mouche. En clair, on passe un tres bon moment et on a envie d'y retourner immediatement.

Beneath: je connaissais Larry Fessenden surtout en tant que producteur et acteur, pas vraiment en tant que realisateur. Et son dernier film, Beneath (une sorte de slasher aquatique avec une bande de jeunes coince au milieu d'un lac a la merci d'un poisson geant) ne me donne pas vraiment envie de decouvrir le reste de sa filmo... Passe encore que le poisson geant ressemble plus a un gros etron flottant mollement a la surface du lac (on est dans un petit budget apres tout), mais le film fait des choix plus que discutables au niveau de ses personnages. Ceux-ci sont en effet un concentre de stupidite et de veulerie rarement vu sur un ecran. On passe son temps a avoir envie de leur hurler dessus pour qu'ils reflechissent deux minutes (SPOILER ils attendent quand meme le dernier quart d'heure du film avant de realiser qu'ils pourraient peut-etre casser les bancs de leur barque pour pagayer FIN SPOILER) et qu'ils arretent de s'entretuer sans raison. Le but est clairement de jouer sur le "connaissez-vous vraiment vos amis et pouvez-vous leur faire confiance" mais les personnages sont tellement abominables des le debut du film qu'on a juste envie qu'ils crevent tous le plus vite possible (et l'interpretation approximative des acteurs n'aide pas). Donc pour le sentiment de stress et le suspense c'est mort. Si encore les mises a mort etaient jouissives, mais meme pas, la plupart etant realisees hors champ. Comme on dit, c'est un coup dans l'eau...

Sweet Home: apres la geniale Kingdom, Sweet Home vient demontrer une fois de plus que Netflix sait degoter d'excellentes series Sud-Coreennes. Dans celle-ci la Coree du Sud est en proie a un mysterieux virus transformant les gens en monstres. Les habitants d'un HLM vont devoir s'organiser pour survivre et empecher la contamination. Sweet Home n'est a priori pas d'une originalite folle, reprenant largement les codes du film de zombies. Mais la ou la serie tire son epingle du jeu c'est au niveau des monstres et des personnages. En effet, les personnes infectees subissent des transformations radicales et differentes pour chacun: monstre araignee, sorte de chauve-souris a l'ouie hyper developpee, golgoth geant tout droit sorti de Resident Evil, Oeil geant, etc. Du coup chaque affrontement est different et donne lieu a de bonnes scenes de suspense, d'autant que les personnages decouvrent tres vite que les monstres sont invincibles et se regenerent. L'autre pendant de la serie c'est son soin apporte aux personnages. Si le show ne s'embarrasse pas de caracterisation dans ses premiers episodes, definissant ses personnages par leur fonction ou des traits iconiques (le type au sabre, la bassiste, la femme pompier, le voyou, l'ado suicidaire, etc), ceux-ci s'epaississent par petite touche au fil des evenements ou a travers de courts flashbacks judicieux. Et ca fonctionne du tonnerre, le spectateur finissant par tous les connaitre et les aimer, meme les personnages "chair a canon". Du coup, chaque mort est vecue comme une veritable tragedie, et comme c'est un show coreen, les auteurs n'hesitent pas a sacrifier regulierement des heros. Le show se permet meme une interessante reflexion sur le fait que tout le monde n'est pas un heros ou un vilain et sur la difficulte de devoir dependre de ces personnalites hors du commun pour survivre quand on est une personne "normale".
Debutant comme un show horrifique, Sweet Home s'oriente petit a petit vers un autre genre et devrait proposer une experience radicalement differente lors de sa saison 2. J'ai hate de voir ca !

McCoy
le 17/04/2021 à 13:09

J'ai kiffé "Love and Monsters".

Tiens, hier j'ai fait du Teen-Sitting en gardant mon filleul. Et il me dit "Parrain, j'ai téléchargé Godzilla VS Kong, on le regarde ?" Comme il est trop petit pour que je lui fasse la morale, j'ai accepté. Le gamin a adoré. Moi ? Voici mon ressenti.


Brainstorming sur "Godzilla VS Kong"

- "Messieurs-Dames, bonjour. Bon, on s'est un peu ramassé avec Godzilla : King of monsters, comment on rattrape le coup ? Que veut le public adolescent ? "

- "j'ai remarqué que Avengers : Endgame avait bien marché, on pourrait peut-être jouer là dessus ?"

- "Nan mais Gérard, on parle de kaijus primitifs qui doivent se foutrent sur la gueule, tu veux faire quoi, filer un Stormbreaker à Kong ?"

- "Exactement, et pis, la hache magique, elle pourrait servir de clé pour ouvrir un truc"

- "Mais ouvrir quoi ? T'as craqué ? Tu veux ouvrir une porte sur un multivers ? "

-"Nan, encore mieux, une terre dans la terre avec un design un peu apocalyptique, un truc à la AVATAR mais où il ferait chaud"

-"La planète Apokolips en gros ? Il va affronter Darkseid, Kong ? "

-"Nan, les gens sont pas idiots, on se ferait griller"

-"Mais !!! Vous autres, vous êtes d'accord avec ça, vous trouvez pas ça complètement what the fuck ?'

-"Moi je m'en cogne"

-" Moi encore plus"

-" Moi je rajouterais un robot comme dans Transformers et je baclerais les effets spéciaux "

-"Bon bah....feu vert alors"

-" On peut donc passer au remake suivant : La guerre des boutons. Qui a des idées ?"

-"On pourrait téléporter L'Aztek et Lebrac dans une pyramide sur Proxima du centaure, ils se foutraient sur la gueule à coup de lance-pierres lasers et Petit Gibus débarquerait à bord d'un Gundam pour se liguer ensemble contre Kad Merad transformé en Mutant Biomécanique "

-"Ça va pas être perçu comme une trahison ?"

-"  Mais naaaaannn, t'inquiète, tout le monde s'en fout".

-"Alors c'est parti mon Kiki"


Je suis bon public hein, mais là, j'avoue que suis sidéré.

oriounga
le 17/04/2021 à 15:09

@ Géouf: Milla mercis pour tes critiques de films, pertinentes et intelligentes, comme d'habitude. :)

@ Mcnamara: Apparemment "Godzilla VS Kong" t'a Milla tête à l'envers.

McCoy
le 17/04/2021 à 15:14

Disons que j'aurais préféré "Gode z'y la et suce Con".

Au moins j'aurais pas été trompé sur la marchandise.

danysparta
le 17/04/2021 à 17:27

Bah dis donc il a changé notre McCoy depuis la pandémie, avant acheté des substance illicite était moins grave que voir un film illégalement et maintenant, bah tu fais comme tout le monde quoi, bravo la morale.Lol

Sinon bien aimé LOVE AND MONSTERS aussi, casting sympa, SFX réussi et l'humour passe bien, que demande de plus.

Et pour KONG VS GODZILLA il est mon GODZILLA préféré perso, vu que j'en ai aimé aucun c'est facile, et le moins bon des KONG aussi (On ne fera jamais mieux que le Jackson de toute façon) mais à part le début et le côté tout public avec gamines qui apprivoise les titans j'ai trouvé que Wingard assurait niveau bastons, après une demi heure on est quasi à une baston toutes les 5mn et j'ai trouvé les SFX impressionnant (surtout la bagarre sans musique avec juste le bruit des impact, mon ampli a failli fissurer les murs) et la fin était ultra prévisible bien sûr mais j'ai quand même bien aimé.

Li belle bièsse
le 18/04/2021 à 09:48

@ Mc Coy

Chris, ne viens plus nous bassiner sur ton manque d'esprit critique! Celui que tu déploies sur KONG vs GODZILLA nous prouve le contraire!

McCoy
le 18/04/2021 à 10:24

#Li-Bel : Bah t'etais où vieux ? Tu manques ici.

Nan, mais faire des plaisanteries générales et des vannes sur des points particuliers je sais à peu près faire. Ce que je sais pas faire ce sont des critiques et analyses construites. Ce que j'ai fait sur Godzilla VS Kong, c'est un sketch.

C'est comme une bagnole en panne. Moi je suis le connard à l'arrière qui dit que ça fume et que ça pue, mais pour analyser la panne et réparer y'a plus personne.

@Dany : on ne devient pas alcoolique à la première bière. Encore moins quand on te l'offre.

Et pour rappel, la weed est illégale mais je la vole pas pour autant. Je l'achète. Et elle serait légale, je me la procurerais légalement.

danysparta
le 18/04/2021 à 13:32

@McCoy, donc l'alcool, la drogue et le téléchargement peut nuire gravement à la santé ? ça me fait pensé à la réplique de Bill Nighy dans LOVE ACTUALY quand le vieux chanteur dit en direct à la TV "les enfants n'achetez pas de la drogue c'est mal, devenez rock star on vous l'offrira". Bref on a déjà eu se débat il y a longtemps et chacun fait se qu'il veut selon son point de vue de toute façon dans tous les cas les choses sont illégal que quand on se fait attraper.

danysparta
le 18/04/2021 à 13:36

Et sinon pour parler film de monstre, vu hier soir SHADOW IN THE CLOUD est franchement bien aimé, Chloé Morretz tiens bien le film sur ses épaules comme une grande et la réal est inventive avec un scénar bien ficelé avec des rebondissement que je n'avais pas vu venir, ce qui est toujours bon signe par les temps qui cours. Bravo la Nouvelle Zélande et heureux de revoir le nom Weta sur grand écran, ça manquait.

Li belle bièsse
le 19/04/2021 à 10:25

@ Mc Coy et les autres (pour autant que cela les intéresse)

J'étais en retrait vu que je n'ai ni Netflix ni aucune autre chaîne VOD. Du coup, commenter n'apporterait rien d'autant plus que je suis en plein trip régressif avec le revisionnage des Maciste, des Cottafavi, des comédies à torgnoles de Terence Hill et Bud Spencer et des slashers eighties .

Et pour en revenir à ton auto-dépréciation, , Mad Movies n'a pas attendu ANTI-LIFE pour nous procurer une critique du même tonneau que la tienne. Il avait déjà sévi dans le numéro 133 pour CROCODILE DUNDEE 3

McCoy
le 19/04/2021 à 10:31

Ah ? Je me rappelle pas de cette critique. Mais maintenant je suis curieux.

Dans ton prochain post, je veux ton top 5 des comédies à Torgnoles, ça te fera revenir. C'est bien quand t'es là.

danysparta
le 19/04/2021 à 15:00

@LiBelge, houla, MACISTE,Terrnece Hill et Bud Spencer...c'est le MadMovies VHS qui t'as donné cette envie ?

Li belle bièsse
le 19/04/2021 à 21:55

@ Mc Coy

Mon Top 5
- L'homme tranquille
- La taverne de l'Irlandais
- Le Grand Sam
- Flic ou voyou
- Mon nom est Personne

John Wayne n'est pas mon acteur favori, mais dans le registre de la comédie qui casse le mobilier, il avait peu d'égal. Andrew Mc Laglen avait essayé avec MAC CLINTOCK de reproduire la formule magique de THE QUIET MAN en reconstituant son couple mythique, mais le fils de Victor n'a pas le génie du premier Big John.

Et puis, il faut avouer que ce qui rend aussi ces bagarres mémorables, c'est le bruitage expansif qui les cadence.

@ Dany

Non! J'aime bien le cinéma populaire italien, c'est tout, et j'y reviens régulièrement. Il est vrai que je suis très bon public, même si je ne me leurre pas sur les qualités de ces films. Pourtant, je répugne à user de l'expression "plaisir coupable" tant celle-ci me semble de plus en plus stigmatisante et bouffie de condescendance.

Li belle bièsse
le 19/04/2021 à 21:55

@ Mc Coy

Mon Top 5
- L'homme tranquille
- La taverne de l'Irlandais
- Le Grand Sam
- Flic ou voyou
- Mon nom est Personne

John Wayne n'est pas mon acteur favori, mais dans le registre de la comédie qui casse le mobilier, il avait peu d'égal. Andrew Mc Laglen avait essayé avec MAC CLINTOCK de reproduire la formule magique de THE QUIET MAN en reconstituant son couple mythique, mais le fils de Victor n'a pas le génie du premier Big John.

Et puis, il faut avouer que ce qui rend aussi ces bagarres mémorables, c'est le bruitage expansif qui les cadence.

@ Dany

Non! J'aime bien le cinéma populaire italien, c'est tout, et j'y reviens régulièrement. Il est vrai que je suis très bon public, même si je ne me leurre pas sur les qualités de ces films. Pourtant, je répugne à user de l'expression "plaisir coupable" tant celle-ci me semble de plus en plus stigmatisante et bouffie de condescendance.

Li belle bièsse
le 19/04/2021 à 21:58

Ouille!

Bis repetita non mihi placet

McCoy
le 19/04/2021 à 23:02

L'Homme Tranquille, c'est le film où The Duke passe son temps à avoiner sa femme en la tirant par les cheveux ? Il est sur Disney + celui là. Mouhahaha.

Pardon, le pire c'est qu'il est drôle, mais aujourd'hui ça passerait plus. Si c'est bien le film auquel je pense.

Li belle bièsse
le 20/04/2021 à 00:18

Je confirme, mais comme c'est mon film préféré toutes catégories, je précise également, l'ayant vu une bonne trentaine de fois. John Wayne ne tire pas sa flemme à dresser sa femme ; il ne lui donne qu'un coup de pied au derrière après que celle-ci ait voulu lui décocher un crochet du droit. Il ne la tire pas par les cheveux, mais par le col de sa veste sur un court laps de temps. Mais tu as raison, ces scènes ne passeraient plus aujourd'hui. L'ennui, c'est qu'en se basant sur ce genre de raisonnements, des radicaux (mea culpa, je genre!) voueraient en bloc aux gémonies le cinéma classique américain, si exemplatif du patriarcat de l'époque. Walsh, Ford, Hawks, Fuller, Lang, Mann (Anthony), Stevens, Hathaway, rien que des barbons phallocrates pour ces arbitres du prêt-à-penser.

"Quand on mange dur, on ne goûte que le dur. Quand on mange chaud, on ne goûte que le chaud. Aussi vaut-il mieux manger tiède et mou!"

Ce monologue tiré d'un film de Truffaut ( c'est dans la saga d'Antoine Doinel et je crois qu'il s'agit de Domicile conjugal) pourrait s'appliquer à nombre de films normés conçus comme des bouillies pour bébés conscientisés.

Il y a un an et demi, Gilles Esposito pestait contre le terme d'"elevated genre" en disant que le genre n'avait pas besoin d'être élevé. Ni même bien élevé d'ailleurs. Et cet ajout-ci est de moi. Car il faut qu'il se comporte comme un sale gosse pour provoquer des questionnements. Les cinéphiles savent faire la part des choses. Si les autres chargent sur les problématiques des films comme des taureaux sur un chiffon rouge, c'est qu'ils prennent les olé pour des tollés et qu'ils font mine d'ignorer la nocivité d'autres médias.

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte