Interview : Kevin Baillie et Romain Arnoux supervisuers des effets visuels

Bienvenue à Marwen

Avec James Cameron, Steven Spielberg et Peter Jackson, dont il avait produit en 1996 l’époustouflant Fantômes contre fantômes, Robert Zemeckis aura contribué à faire avancer la technologie cinématographique à chaque nouveau projet, n’hésitant pas à bâtir des concepts narratifs entiers sur des effets visuels « impossibles ». Bienvenue à Marwen respecte la tradition et permet au cinéaste de revisiter l’art de la capture de mouvements, qu’il avait développé avec Le Pôle express et La Légende de Beowulf, sous un angle inédit. Un petit dossier sur les illusions de Marwen s’imposait, à travers les témoignages des superviseurs des effets visuels Kevin Baillie et Romain Arnoux.
Array

Robert Zemeckis a souvent créé des types de narration nécessitant des effets visuels inédits…
KEVIN BAILLIE Oui, et j’en parlais récemment avec Bob Gale, le scénariste de Retour vers le futur. Il m’a dit qu’il comprenait à quel point ça pouvait être difficile pour moi, car Robert Zemeckis a tendance à pousser ses artistes des effets visuels beaucoup plus loin qu’ils ne pensaient aller au départ. C’est ce qui s’est passé sur Bienvenue à Marwen. Robert m’a appelé en 2013 pour m’expliquer le concept. Il m’a dit : « J’ai écrit ce script, peux-tu le lire et y réfléchir ? ». À partir de ce moment-là, il nous a fallu quatre ans pour comprendre comment on allait bien pouvoir le porter à l’écran. On a réalisé beaucoup de tests qui n’ont pas du tout été concluants. Le principal défi était bien sûr de donner vie aux poupées, et ça demandait beaucoup de temps.



Le film avait déjà reçu le feu vert du studio quand vous avez commencé vos tests ?

K.B. Non, pas du tout. Nous ne savions même pas quel studio allait le produire. Il a fini par être acheté par Universal, mais dans un premier temps, ils n’ont financé qu’un test. Nous avons filmé Steve Carell qui donnait une performance de deux minutes, et ce devait être un test de maquillage numérique. Nous voulions le transformer en poupée. L’idée était de le filmer en costume, dans le rôle de Hoggie, et de lui ajouter des articulations de poupées. On devait aussi l’amincir, lui donner une allure plus héroïque. Nous avons essayé ça, et le résultat s’est avéré terrifiant. On aurait cru un costume de Halloween. Ensuite, nous avons essayé une pure approche de motion capture, comme ce que Bob avait fait sur Le Pôle express, La Légende de Beowulf et Le Drôle de Noël de Scrooge. Mais en voyant le rendu, il nous a dit que les poupées virtuelles ne retranscrivaient pas assez les émotions des acteurs. Le problème était surtout sur les visages miniatures. Ça ne fonctionnait pas. Un jour on s’est dit : plutôt que d’ajouter des parties numériques sur le corps de Steve, pourquoi ne pas projeter le vrai visage de Steve sur un corps digital ? Nous avons extrait ses yeux et sa bouche dans le plan de deux minutes qu’on avait tourné, et nous les avons intégrés à la poupée. Ça a marché, et en voyant ça, Universal a définitivement lancé la production.


Quand vous avez commencé ce film, les VFX étaient déjà chez Method Studio ?

K.B. Non. Il y a huit ans environ, j’ai fondé la compagnie Atomic Fiction avec un ami. Robert Zemeckis a été l’un de nos premiers clients ; on a travaillé avec lui sur Flight, The Walk : rêver plus haut et Alliés. Atomic Fiction a oeuvré sur Bienvenue à Marwen depuis ses locaux de San Francisco et Montréal, et nous avons été amenés à collaborer avec Method Studio et Framestore sur le projet. Et un jour, Atomic Fiction a été racheté par Method, quelques mois avant la fin de la postproduction. Donc nous avons livré le dernier plan sous le pavillon de Method !

ROMAIN ARNOUX Notre équipe chez Framestore a été contactée par Kevin en novembre 2017. Il cherchait un studio capable de gérer ce concept bizarre de projection du visage des acteurs sur les poupées. Je me suis dit qu’il fallait qu’on ajoute & [...]

Il vous reste 70 % de l'article à lire

Ce contenu éditorial est réservé aux abonnés MADMOVIES. Si vous n'êtes pas connecté, merci de cliquer sur le bouton ci-dessous et accéder à votre espace dédié.

Découvrir nos offres d'abonnement

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte