Give me five Bernard Rose

Alors que son excellent FRANKENSTEIN est distribué avec Mad Movies, Bernard Rose (PAPERHOUSE, CANDYMAN, MR. NICE) se prête avec plaisir au jeu du Give Me Five.
Array


DARK CRYSTAL 
DE JIM HENSON (1982) 

« C’est un film formidable et très sous-estimé. Aujourd’hui, avec l’image de synthèse, on a tendance à trop en faire. À l’inverse, il y a une élégance et une simplicité rafraîchissantes dans Dark Crystal. Au passage, c’est le tout dernier film photographié par Oswald Morris, un très grand chef-opérateur qui a beaucoup travaillé avec John Huston. Morris était un pionnier de la couleur. Sur Moulin rouge, il a utilisé une lumière diffuse, et non directe, pour obtenir des couleurs pastel qui imiteraient les peintures de Toulouse Lautrec. Personne n’avait jamais fait ça. Oswald m’a raconté une anecdote à ce propos. Lui, Huston et un consultant technique de Technicolor regardaient des rushes de Moulin rouge, et ce dernier a été écoeuré par le résultat. Il a menacé : « Technicolor va retirer son nom de la production ! C’est une honte ! ». Tranquillement assis à écouter ces conneries, Huston a soudain demandé à Oswald : « Franchement, Osie, tu en penses quoi ? ». « Je trouve le résultat fantastique ! » Huston se tourne vers le type de Technicolor et lui lance : « OK, donc, vous pouvez aller vous faire enculer ! ». » 


LES YEUX SANS VISAGE
DE GEORGES FRANJU (1960) 

« Franju avait déjà réalisé l’excellent documentaire Le Sang des bêtes, mais Les Yeux sans visage est son chef-d’oeuvre. Il avance à un ryt [...]

Il vous reste 70 % de l'article à lire

Ce contenu éditorial est réservé aux abonnés MADMOVIES. Si vous n'êtes pas connecté, merci de cliquer sur le bouton ci-dessous et accéder à votre espace dédié.

Découvrir nos offres d'abonnement

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte