#Flingue ton porc !

Array

Un vent de panique souffle sur Los Angeles : trois habitantes de la ville, Nenuphar, Vegas e Santa Fe ont disparu et la police croit à l'oeuvre d'un serial killer. En réalité, elles ont rejoint un camp d'entraînement à la guérilla où elles se préparent à prendre leur revanche sur une société mysogine qui exploite et humilie les femmes. Série dans le style grindhouse 70's découpée en dix épisodes de dix minutes chacun réalisés par Mathieu Tonetti, à qui l'on doit les clips de Sebastien Tellier (qu'il a recruté pour signer la musique), A Girl is a Gun met en vedette Denise Richards, qui s'était faite un peu rare depuis ses heures de gloire dans Starship Troopers, Sexcrimes et Le Monde ne suffit pas. La diffusion a déjà commencé sur Blackpills, une plate-forme de streaming reliée par l'Apple Store et Google Play. Allez, pour Denise, on va se pencher sur la chose...

Commentaire(s) (25)
Compte supprimé
le 27/10/2017 à 22:03

Quelle horreur, la Denise : Comment elle est moche, toute refaite, comment son lifting saute aux yeux !!!! Une horreur.
Vu les 59 secondes du trailer, ça me plait pas.

Chuck Norris
le 27/10/2017 à 23:48

Gulp :)

StitchGore
le 28/10/2017 à 01:03

Le fauteuil de Denise, un clin d'oeil à Emmanuelle?
J'ai revu Sexcrimes, il n'y a pas très longtemps, toujours aussi sympa que mon souvenir d'antan !

danysparta
le 28/10/2017 à 01:08

Hahaha on va les envoyées à Weinstein ces gonzesses. Revu STARSHIP TROOPERS y a pas longtemps et ça passe toujours bien même si quelques SFX ont mal vieillis.

christianpcmm
le 28/10/2017 à 03:50

Ça envoie quand même encore bien le bois, Starship, c'est clair. J'aimerais bien que Paulo nous refasse un bon film de SF comme à l'époque. Starship, Robocop, Total Recall. Parce que "ELLE", c'était pas mal du tout au final mais bon...

StitchGore
le 28/10/2017 à 10:32

Paul Verhoven est un des rares réalisateurs dont j'ai apprécié tous les films (oui il y a des qualités à Hollow man), après on est tous d'accord que Starship Troopers est une putain de bombe mais Elle est excellent aussi. Hâte de voir son prochain film: La Religieuse?

Compte supprimé
le 28/10/2017 à 12:13

Souvenirs de jeunesse : si je m'étais dit qu'une nana s'appelant Denise me mettrait dans un état pareil...

danysparta
le 28/10/2017 à 13:01

Dans STARSHIP je préférais Dizzy la bagarreuse.

Burnett
le 28/10/2017 à 13:16

Eh bien lifting ou pas, personnellement, je me pencherai bien volontiers sur la Denise. Ne serait-ce que par respect déjà, et puis en hommage à "Sexcrimes" aussi.

Sinon, c'est plutôt bien vu de dire aux femmes exactement ce qu'elles ont envie d'entendre, y a une bonne grosse part de marché à prendre. Harvey Weinstein aurait pu produire ce film.

@ Ice Je vois ce que tu veux dire, je me souviens plus d'où mais j'étais tombé des nues devant une jolie américaine qui s'appelait Odette. Qui sait, on aura peut-être droit à une Marie-Chantal un de ces quatre.

StitchGore
le 28/10/2017 à 16:41

@Dany: c'est vrai que dans Starship Troopers, Denise a vraiment un rôle de "slut" !

christianpcmm
le 28/10/2017 à 17:14

Elle est un brin opportuniste/carriériste la Denise dans ce film. Dizzy qu'on prenait pour une conasse au début était, elle, réellement amoureuse de Rocco . Pardon Rico.

Elle s'est finalement fait pénétrer par Johnny une fois puis deux fois par un arachnide.

danysparta
le 28/10/2017 à 22:24

C'est vrai, j'en pleure encore.

danysparta
le 28/10/2017 à 22:27

@Burnett, tu parles de la magnifique Odette Yustman de CLOVERFIELD ? Et qui jouait l'indienne dans la série BANSHEE ?

Burnett
le 29/10/2017 à 09:37

@ dany

Eh bien, n'ayant pas de mémoire, je peux pas te garantir à 100% que c'était elle, mais il y a quand même de fortes chances. Parce que comme dit Johnny, notre maître à tous, cette Odette "elle est terrible".

danysparta
le 29/10/2017 à 11:59

En plus une actrice canon qui s'appelle Odette doit pas y en avoir 50. Et elle c'est marié du coup maintenant elle s'appelle Odette Annable, va voir Google si c'est bien elle dont tu parlais.

danysparta
le 29/10/2017 à 12:02

Elle était en bikini avec Amber Heard dans AT SOON THE DARKNESS, ce qui était le seul attrait du film faut bien le dire.

Burnett
le 29/10/2017 à 17:29

Eh Dany, si je te dis qu'elle est terrible c'est bien parce que je suis allé sur Google Images dès que tu m'as donné son nom (de jeune fille).

Et donc, je note : "louer At Soon The Darkness et acheter du Sopalin" Beurk ! j'espère pouvoir effacer ça, mais comme le site marche mal...

Li belle bièsse
le 29/10/2017 à 20:09

Moi cela m'attriste tout ça. On parle de Denise Richards et quels sont ses titres de gloire? Trois films qui ont presque vingt ans au compteur! Et de Neve Campbell qui était sa partenaire dans "Sexcrimes", la saga Scream et "Dangereuse alliance". On pourrait continuer longtemps ainsi en citant Kelly Mc Gillis, Virginia Madsen, Emilie de Ravin etc... etc...Hollywood n'a pas attendu Weinstein pour promouvoir la politique du mouchoir en papier! Un petit tour pour se griser , puis la trappe du bas de gamme. Place à the next generation. Saperlipopette, on deviendrait Borg pour moins que ça!

Li belle bièsse
le 29/10/2017 à 20:20

Ce petit coup de gueule m'a fait penser à Glen Close, elle aussi une oubliée des écrans radar de la renommée. Je l'ai revue il y a deux mois dans "Seven sisters", pour un sous-emploi indigne de son talent. Film grevé de défauts, mais que j'avais trouvé bon et que Mad Movies n'a jamais chroniqué. Dommage!

christianpcmm
le 29/10/2017 à 20:44

Glen Close est moins jolie que celles sus-citées . Mais même si y'a moins de premiers rôles pour elle, elle fait toujours son petit bonhomme de chemin en décrochant quelques nominations à ta télévision et au cinéma.

Damages : 2013

Albert Nobbs : 2012

C'était pas hier, on est d'accord. Mais ses collègues sont un peu à la rue en comparaison. Du coup, Glen, moins "bonne" mais meilleure .

Li belle bièsse
le 29/10/2017 à 21:52

@ Chris

Ah, Albert Nobbs! Pas un film mad, mais il m'avait fait chialer comme une madeleine. Tragique, désespéré. Facture télévisuelle, et Close y était effectivement grandiose!

Burnett
le 29/10/2017 à 23:05

Pour Glen Close, il y a le "problème" de l'âge. Toutes les actrices d'un certain âge s'en plaignent, il y a peu de rôles, surtout avec l'évolution générale du cinéma, et ils ont, en plus, tendance à revenir aux mêmes comédiennes.

C'est vrai que Neve Campbell, je m'étais posé plusieurs fois la question de ce qu'elle devenait. Je la trouvais craquante et pas mal du tout comme actrice (tant qu'à faire). Je crois qu'elle venait de la danse, il y est peut-être retournée.

StitchGore
le 30/10/2017 à 17:11

C'est vrai que les belles filles aux Etats-Unis, ont du mal à garder des rôles sur les années, à moins d'avoir vraiment un truc en plus. Denise avait commencé à flancher dans le très moyen "Mortelle Saint Valentin".
Pour Glenn Close s'est différent car elle ne s'est pas fait un nom sur sa plastique, et elle a vraiment marqué le cinéma pour son rôle dans Liaison fatale !

christianpcmm
le 30/10/2017 à 18:20

Et liaisons dangereuses.

Sharon Stone a marqué le cinéma avec Basic Instinct. Mais après Casino...

Li belle bièsse
le 31/10/2017 à 07:48

Le cinéma ricain n'est pas tendre avec les tendrons.

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte