FEFFS 2019

Le douzième Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg s’est déroulé du 13 au 22 septembre 2019, et on ne s’est pas privé de passer quelques jours sur place. Attention, le compte-rendu qui suit est sans doute plus subjectif qu’à l’accoutumée…
Array

Exceptionnellement, je vais commencer ce texte à la première personne : avec mon coréalisateur Gilles Penso, nous étions invités au FEFFS 2019 pour présenter notre dernier bébé, Phil Tippett: Mad Dreams and Monsters, trois ans après la sélection du Complexe de Frankenstein. Le film, qui avait eu droit en janvier dernier à une projection test à Gérardmer dans une version brute de décoffrage (non mixée, non étalonnée et remplie d’effets visuels inachevés), était enfin dévoilé dans son montage définitif. Cette « première » suivie d’une longue session de questions/réponses aura définitivement lancé la carrière du film, et l’absence de jet de tomates suite au générique de fin nous a relativement rassurés ; rendez-vous désormais au PIFFF en décembre, si vous l’avez manqué.




L’ANNÉE DES PARASITES
Mad Dreams and Monsters n’était bien sûr pas le seul documentaire en sélection. Réalisateur de The People vs. George Lucas ou encore de 78/52, entièrement dédié à la scène de la douche de Psychose, le très doué Alexandre O. Philippe venait présenter son nouvel essai filmique, Memory: The Origins of Alien, décryptage des thématiques d’Alien de Ridley Scott mettant en parallèle les vies tourmentées de H.R. Giger et, surtout, de Dan O’Bannon. Le scénariste culte est clairement le protagoniste central du récit, et se voit formidablement représenté par sa veuve, dont les confidences sont proprement bouleversantes. Memory est à la fois un making of très documenté narré du point de vue d’artistes que beaucoup ont décrit comme secondaires, et une succession de propositions de lectures, dont la pertinence dépend évidemment de la qualité d’élocution et du raisonnement des interviewés. Si l’on évitera de trop s’étendre sur l’intervention d’une blogueuse particulièrement irritante, les différents décryptages thématiques sont réellement captivants et mettent en exergue une infinit [...]

Il vous reste 70 % de l'article à lire

Ce contenu éditorial est réservé aux abonnés MADMOVIES. Si vous n'êtes pas connecté, merci de cliquer sur le bouton ci-dessous et accéder à votre espace dédié.

Découvrir nos offres d'abonnement

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte