Fantasia 2018

Du 12 juillet au 2 août derniers, Montréal accueillait à nouveau le plus long marathon de cinéma fantastique du monde. Si vous n’y étiez pas, voici les onze films incontournables qu’il vous faudra rattraper, sur grand écran ou devant un ordinateur. Ou les deux à la fois.

C’est ce qu’on appelle un débarquement en force. Non content de présenter à Montréal trois de ses productions en « screenlife », Timur Bekmambetov a également donné une conférence vantant les mérites de ce qui constitue selon lui un nouveau langage cinématographique, à savoir le remplacement des séquences traditionnelles par un plan fixe sur un écran d’ordinateur où, pendant une heure et demie, s’ouvrent conversations Skype, tchats, appels téléphoniques, recherches Internet, etc. Il y a bien sûr de quoi être sceptique, mais étonnamment, les trois films étaient très bons, et démontraient que les possibilités du procédé sont loin d’avoir été épuisées par le coup d’essai Unfriended.
Searching : portée disparue de Aneesh Chaganty (dans les salles le 12 septembre) n’était pourtant pas le meilleur du lot, même s’il s’agit d’un habile mystère policier où un père sonde l’ordi de son ado de fille pour retrouver sa trace. Plus convaincant, Profile, réalisé par Bekmambetov lui-même, se saisit d’un sujet sérieux et réel (l’histoire vraie d’une journaliste qui s’est fait passer pour une convertie voilée afin de contacter un recruteur djihadiste en Syrie) et en tire un suspense glaçant. Quant à Unfriended : Dark Web de Stephen Susco, il abandonne le surnaturel du premier opus pour dérouler un récit à la Hostel que les fenêtres pop-up rendent encore plus glauque. Nous reparlerons bientôt de tout cela, puisque ce bougre de Timur a en fait produit sept « screenlife » cette année… et en annonce carrément 14 pour 2019 !



APOCALYPSES DOMESTIQUES
Écrans encore avec Cam de Daniel Goldhaber, qui donne une variation inattendue sur les vertiges du double. Une stripteaseuse officiant en direct sur le Web découvre avec stupeur que son compte a été piraté par une autre effeuilleuse, qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau… Le [...]

Il vous reste 70 % de l'article à lire

Ce contenu éditorial est réservé aux abonnés MADMOVIES. Si vous n'êtes pas connecté, merci de cliquer sur le bouton ci-dessous et accéder à votre espace dédié.

Découvrir nos offres d'abonnement

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte