Clone ou pas clone ?

Dual

Première bande-annonce pour le nouveau Riley Stearns

Array

Parmi les films que nous sommes le plus curieux de découvrir cette année, on citera Dual dont la distribution inclut notamment Karen Gillan (Les Gardiens de la galaxie) et Aaron Paul (Breaking Bad). Deux comédiens de choix réunis ici par le réalisateur Riley Stearns à qui l’on doit les très réussis Faults et The Art of Self Defence. Pour son troisième effort, le cinéaste américain s’intéresse à un sujet scientifique — le clonage — qu’il devrait traiter sans se départir de son sens de l’humour noir. Sentiment confirmé par la première bande-annonce de ce long-métrage qui  sortira le 15 avril prochain aux USA et, sans doute, à la Saint-Glinglin dans l’Hexagone. 

Commentaire(s) (10)
oriounga
le 30/03/2022 à 09:51

Bande-annonce intrigante et enthousiasmante.

L'actrice a l'air excellente dans le rôle.

Entre "The Art of violence" et les scènes dans un dojo dans celui-ci, le réalisateur a l'air d'aimer les arts-martiaux.

danysparta
le 30/03/2022 à 20:13

Pas vu les deux premiers film du réal mais celui-ci m'a l'air sympa, déjà cloné Karen Gillan c'est une bonne idée alors curieux de voir le reste.

Ludo Koda
le 31/03/2022 à 01:17

Hors sujet mais c'est officiel, la famille de Bruce Willis met un terme à sa carrière. Il souffre d'aphasie. Ce qui excuse ses dernières apparitions. Il restera quand même quelques grands moments de ciné. Que la force bienveillante l'accompagne.

Narko
le 31/03/2022 à 08:05

@Ludo : c’est évidemment bien triste mais il a quand même 67 ans et il s’enfermait dans des rôles de bad ass… si j’ai aimé beaucoup de films dans lesquels il a joué, la personne, elle, demeure décevante. Courage quand même à lui (avec toute la thune qu’il a amassée, ce sera toujours plus cool que pour le commun des mortels).

oriounga
le 31/03/2022 à 11:04

@KokaKola:

Triste coïncidence, Nanarland a sorti il y a moins de deux semaines, un long article fouillé sur Bruce Willis et sa fin de carrière.

Ses derniers films étaient présentés, avec surtout tous les artifices utilisés pour masquer son absence sur les plateaux, le fait qu'il n'était jamais présent en même temps que les acteurs avec lesquels il était censé converser: doublure filmée de dos, caméra au-dessus de l'épaule, téléphone Hong-Kongais, 2-en-1, cadrage "genoux-épaules", plans chaussures, oreillette pour ânonner ses répliques dans ses rares plans visibles.

L'hypothèse de la maladie était malheureusement évoquée en fin d'article.

C'est vraiment triste: je ne souhaite la maladie à personne et l'on se rend compte que face à la vieillesse, la maladie et la mort, nous sommes malheureusement tous égaux, peut importe la richesse.

Je lui souhaite le meilleur, ainsi qu'à sa famille.

danysparta
le 31/03/2022 à 20:48

Décidément j'apprends à connaître des maladies avec Hollywood, entre Jada Pinkett Smith et Bruce Willis. Preuve que nous sommes peut de chose, si fort et si fragile à la fois. Malgré une fin de carrière peu glorieuse il restera toujours le seul et unique John McLane.

Li belle bièsse
le 01/04/2022 à 10:00

Même s'il a brillé maintes fois ailleurs, mon film doudou de Bruce Willis restera THE LAST BOY SCOUT; ce n'est pas son meilleur, mais c'est son plus jouissif: la densité de dialogues cultes à la minute est juste indépassable. Et HUDSON HAWK délire du feu de Dieu.

McCoy
le 01/04/2022 à 10:50

"Got a cigarette ?"

Li belle bièsse
le 02/04/2022 à 11:47

Ah!Ah! Tout juste! Et ça m'a fait découvrir Kim Coates!

danysparta
le 02/04/2022 à 15:41

Ah mais oui LE DERNIER SAMARITAIN, lé meilleur Tony Scott pour moi. Pour Bruce, si McLane a fait sa réputation, même si les films on perdus fortement en qualité au fur et à mesure, je ne peux pas oublié ses Shyamalan ou LOOPER et PULP FICTION.

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte