Denis pour le prix d'un

Enemy

Array

Sorti mercredi dernier sur les écrans français, Enemy transforme un sujet domestique banal (en gros, la crise de la quarantaine) en un monument d'onirisme pervers et cryptique. Une démarche qu'explique à demi-mots son réalisateur québécois Denis Villeneuve, responsable du récent Prisoners.

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte