Ce sera toi, mon fils

Array

Entertainment Weekly vient d’officialiser la mise en chantier du nouveau Ghostbusters dont Dan Aykroyd (acteur et coscénariste de l’original) parlait il y a quelques mois. Surprise : le long-métrage a été confié à Jason Reitman (en haut sur la photo) qui n’est autre que le fils d’Ivan Reitman, cinéaste responsable des deux premiers opus de la franchise. « J’ai toujours été un grand fan du premier S.O.S. Fantômes dont j’ai visité le tournage à l’âge de six ans » explique le réalisateur de Thank You for Smoking à propos de cette suite tardive. « Je veux faire un film pour les fans. Ce ne sera pas un reboot mais bien le nouveau chapitre de la saga. Ce qui s’est passé dans les années 80 et 90 existe encore à notre époque. » Et pour caresser le public dans le sens du poil, les futures aventures des c(h)asseurs de fantômes pourraient marquer le retour des protagonistes originaux (là où Aykroyd, Bill Murray, Sigourney Weaver et Ernie Hudson devaient se contenter de caméos dans d'autres rôles pour les besoins de la morne itération récente de Paul Feig), même si Reitman préfère, à juste titre, ne pas trop en dévoiler à ce sujet : « On en est qu'au début et je veux que le film se dévoile comme un cadeau. Mais nous aurons plein de surprises et de nouveaux personnages à vous présenter». Si la sortie n'est prévue qu'en 2020, Sony a déjà mis en ligne un premier teaser que vous pouvez découvrir ici.

Commentaire(s) (34)
StitchGore
le 17/01/2019 à 12:58

Retrouver l'esprit du premier sera compliqué, mais si c'est moins catastrophique que le 2, ce sera toujours ça de pris. Je ne parlerai pas du remake que je n'ai pas vu mais qui ne m'a pas donné envie non plus.

Geouf
le 17/01/2019 à 14:19

Moi je l'aime beaucoup le 2, limite plus que le 1er. Apres c'est peut-etre que j'ai un attachement particulier a ce film, du fait que c'est le 1er film que j'ai vu au cine sans mes parents.
Et le film de Paul Feig n'est pas si honteux, meme si tres loin d'etre parfait. Certes il part parfois un peu trop en roue libre niveau impro et tous les gags ne font pas mouche, mais le final est excellent, et Chris Hemsworth y est absolument genial.

JBH
le 17/01/2019 à 16:51

@Geouf : Le 2 est plutôt pas mal une fois la déception passée. La première partie (celle où l'on voit ce que les personnages sont devenus) est vraiment réussie mais tout l'aspect surnaturel (qui prend de l'importance dans la seconde moitié) est assez basique.

Geouf
le 17/01/2019 à 17:55

@JBH: oui mais le gamin de 8 ans que j'etais a l'epoque a ete proprement terrifie par Vigo des Carpates, la riviere de slime, les fantomes des deux condamnes a mort dans le tribunal et la nounou fantome ;-)
Alors que le 1er film ne m'avait pas plus impressionne que ca (mais je ne l'avais pas vu au cine).

danysparta
le 17/01/2019 à 18:41

Moi trouvé vraiment bof le deuxième et le remake avait de bonnes idées, comme de féminiser le casting avec des meufs du SNL, mais comme souvent chez Feige, il ne sais pas dire coupé à ses actrices du coup les gags sont trop tiré en longueur et le film aussi. Et oui Thor m'a beaucoup fait rire aussi.

danysparta
le 17/01/2019 à 18:42

Maintenant j'aime bien les films de Jason Reitman mais ça n'est clairement pas la même sensibilité que son papa. Mais quand même curieux de voir ça.

JBH
le 17/01/2019 à 20:46

@geouf : maintenant que tu parles de ça, j’ai justement vu le premier au ciné à l’époque (j’avais 6 ans) et ça m’a fait vraiment flipper. A tel point que j’ai cauchemardé la nuit sur Gozer (la nana flippante avec les cheveux courts) et qu’on a dû me réconforter car je n’arrivais plus à dormir. Je m’en souviens encore donc c’est dire si ce souvenir est ancré en moi depuis le temps...

Compte supprimé
le 17/01/2019 à 23:00

Gozer, une de mes premières érections au cinéma...

Li belle bièsse
le 17/01/2019 à 23:19

Je renchéris avec Dany; par rapport à son père, Jason a une vraie personnalité de cinéaste et c'est une des nouvelles les plus excitantes et intrigantes qu'il m'ait été donné de lire depuis longtemps car quand on a enquillé des films comme THANK YOU FOR SMOKING, JUNO, IN THE AIR ou YOUNG ADULT (j'en passe, car j'ai vu tous les films de cet excitant bonhomme), le fan est en droit de s'interroger surtout quand le fiston n'a jamais maîtrisé l'action et les effets spéciaux à grande échelle. Quoi qu'il en soit, j'encourage tout le monde à visionner TULLY son petit dernier. Une véritable merveille sur laquelle j'avais écrit une critique. Ce n'est pas très mad dans l'esprit, bien que notre magazine préféré nous ait déjà concocté un coup similaire avec un film de Ron Howard.

danysparta
le 18/01/2019 à 03:23

Excellent TULLY surtout pour Mckenzie Davis et Charlize Theron Mais je trouve quand même que ce réal tourne un peu en rond, tous ces films se ressemble alors du coup je me dis qu'un peu de folie et de SFX lui feront du bien.

danysparta
le 18/01/2019 à 04:30

Rien à voir mais la bande annonce de JOHN WICK 3 est sortie et sa deboite. Encore une bonne trilogie pour Keanu. Et jolie retour de Halle Berry aussi.

Geouf
le 18/01/2019 à 11:05

J'avoue que je suis mitige sur le choix du realisateur. J'ai deteste le moralisme puant de Juno et surtout de In The Air, du coup j'ai lache l'affaire apres ce second film. Mais j'avais bien aime Thank you for smoking.

Geouf
le 18/01/2019 à 11:18

Et rien a voir non plus, mais j'ai vu Glass hier soir au cine (promis, pas de spoilers ci-dessous).

Pas tres etonnant que le film se prenne un volee de bois vert dans les critiques anglo-saxonnes, tant Shyamalan s'amuse a prendre a contrepied les attentes du public. J'avoue que certains choix m'ont personnellement fait un peu grincer des dents en tant que fan d'Incassable (MINI SPOILER notamment le peu de temps de presence a l'ecran de Bruce Willis, mais etait-ce un choix scenaristique conscient ou une contrainte due au desinteret de la star pour sa carriere? FIN SPOILER), mais le film est passionnant (en particulier sa derniere demi-heure) et va certainement me trotter dans la tete pendant un bon moment. Je suis tres curieux de voir quelles vont etre les implications futures du final, si Shyamalan a prevu d'autres suites ou non (les deux sont clairement possibles, mais il y a matiere a des developpements passionnants).

En tout cas, le film reussit a proposer de tres forts moments emotionnels qui n'ont rien a envier a la scene des halteres ou du pistolet dans Incassable, ni aux flashbacks sur l'enfance de Casey dans Split. La mise en scene de Shyamalan est toujours au cordeau, meme si sa "methode" de dissemination d'indices (chaque detail compte) commence a etre legerement eventee. On reste tout de meme devant un film emballe avec une classe folle, ou on ressent clairement que chaque plan est pense et reflechi.

Au niveau des acteurs, James McAvoy remporte clairement le morceau et donne une subtilite incroyable a son (ses) personnage(s) au point qu'on arrive a reconnaitre les differentes personnalites sans qu'elles soient nommees directement, du tres tres grand art. Et ca fait aussi plaisir de retrouver un Samuel Jackson un peu plus subtil dans son interpretation que dans ses derniers films.

Bref, clairement a voir.

Li belle bièsse
le 18/01/2019 à 12:21

@ Dany

Tout dépend du point de vue, Dany. Mickey Spillane n'a jamais fait qu'écrire le même Mike Hammer et on dit qu'il s'est bâti un univers, tandis que la saga d'Earl Dumarest de E.C.Tubb qui détaille en près de 32 volumes une intrigue qui n'en aurait pris que dix pour un auteur plus talentueux, est accusée de rabâchage. Pourtant, c'est clairement ce dernier stakhanoviste de la littérature populaire, qui offre une vision plus complète et pertinente.

Mais il est clair que ce projet sort nettement de la zone de confort de Jason et c'est cela qui le rend passionnant.

@ Geouf

Suis le conseil de Dany, fais un effort pour Tully. D'ailleurs, je le seconde et mets ma critique.

Et un grand merci pour ton analyse de GLASS!

TULLY

de
Jason Reitman

Allô, maman bobo ! Très bon

Marlo (Charlize Theron), quadragénaire, est sur le point de craquer : sa dernière grossesse l’a avachie, son mari la néglige, les fréquentes crises de colère de son fils Jonah l’épuisent, sans parler des corvées inhérentes à une naissance. Aussi recourt-elle pour la nuit à une nounou, Tully (Mackenzie Davis) afin de reprendre le contrôle de sa vie. Mais c’est Tully qui s’impose. Et Marlo de laisser cette jeune femme la raccommoder avec passivité et soulagement. Au prix de quels bouleversements ?

Diablo Cody et Jason Reitman sont en passe de devenir un nouveau doublé gagnant du cinéma. Pertinente et incisive, leur collaboration s’inscrit dans un cadre moderne et une démarche intemporelle. Tully ne devrait pas être leur dernier coup d’éclat, car, au vu de leurs efforts précédents, un cycle se dessine : celui de femmes dont les aspirations évoluent au fil de leur existence entre une réalité aliénante et un temps ravageur. Si Juno était encore empreint d’insouciance avec ce portrait de lycéenne débrouillarde et proactive, Young adult prédisait déjà le déclin, les illusions ne se maintenant qu’au prix du déni et d’une posture adulescente.

Avec Tully, les choses sont claires : son héroïne n’est pas seulement fatiguée, mais harassée. L’âge mûr et sa condition de mère ont anéanti ses espérances. En callipyge mamelue sans cesse confrontée à des silhouettes androgynes de jeunettes filiformes, Charlize Theron est formidable de présence. Le couple qu’elle forme avec Mackenzie Davis génère une belle alchimie, toute de justesse et d’empathie. Car ce qui est touchant dans leur relation, c’est que Marlo ne voie pas Tully comme une ennemie et que cette dernière comprenne son abdication et s’en serve pour initier sa renaissance. A partir de là, on pourrait croire à un parcours convenu comme celui de bon nombre de comédies dramatiques sauf que le ressourcement ne s’opérera pas comme prévu et qu’il sera cause d’une jolie surprise qui propulsera l’émotion un peu plus haut encore.

Sûr de son scénario et de ses dialogues épurés qui s’agrémentent subtilement du mordant d’un Shane Black, Jason Reitman filme à hauteur de femme, privilégiant les plans serrés d’expressions et d’attitudes au lieu d’exercices virtuoses. Néanmoins, sa mise en scène s’électrise parfois dans quelques passages, notamment un musical au montage implacable, se ponctue d’une vignette récurrente, grinçante ou poétique selon le contexte, et se termine sur une image sobre à l’espoir discret mais tangible. Comme avec Marlo, souhaitons que le troisième enfant de Cody et Reitman ne soit pas la fin d’un état de grâce.

Compte supprimé
le 18/01/2019 à 14:39

@Geouf : clairement, le film va se fracasser au BO américain, parce qu'il est trop intelligent pour le public local. Je suis ressorti avec la même impression mitigée, entre l'impression de m'être fait avoir et celle d'avoir assisté à un film "autre", comme le déclare l'un des personnages à un moment du film (et il le dit d'une autre manière, comme ça NO SPOIL !).

Après une nuit de sommeil, je le trouve vachement bien !

Je vais aussi réfléchir longuement et je pense m'offrir, dans le futur, une nouvelle vision.

Quant à Samuel L. Jackson, Geouf, on n'a pas vu les mêmes films, parce qu'il est quand même INCROYABLE dans "The Hateful 8", une fois encore, je ne comprends même pas comment il n'a pas pu être nommé aux Oscars après sa performance hors normes. Et je le trouve toujours bon sauf en Nick Fury, voilà, c'est dit. Dans Glass, il est encore excellent (par contre, sa subtilité, hormis dans ses expressions faciales, tu me diras où tu l'as vue).

LingaWatana
le 18/01/2019 à 14:45

"Le retour du casting original" ? Il manque juste un des piliers en la personne de Harold Ramis. R.i.p à nouveau, Mr Egon Spengler ! Quid de l'explication de sa disparition ?

StitchGore
le 18/01/2019 à 15:14

@Geouf: tu sais me donner envie... cinématographiquement parlant, bien entendu. Du coup curieux de voir comment Split et Incassable vont se rencontrer.

Compte supprimé
le 18/01/2019 à 15:53

@Stitch :

Geouf: Shyamalan s'amuse a prendre a contrepied les attentes du public
Moi : entre l'impression de m'être fait avoir et celle d'avoir assisté à un film "autre"

Now you know !

Geouf
le 18/01/2019 à 16:01

@Ice: SPOILER j'ai trouve le film tres dur emotionellement dans son final. Il faut avoir des sacres couilles pour reserver un tel destin a des personnages aussi attachants, et en particulier au personnage de David Dunn. D'ou (en partie) mon sentiment mitige a la sortie. Je trouve aussi qu'il y a quelques scenes un peu redondantes par rapport a Incassable, et qui n'apportent pas grand-chose a l'intrigue (je pense en particulier a la scene de la fete foraine). Par contre, "l'extension" de la scene de debut d'Incassable, c'est du tres grand art. FIN SPOILER

Je ne dis pas que Samuel Jackson n'est pas excellent dans d'autres films recents, c'est juste que depuis quelques temps il se repose un peu souvent sur son personnage de "grande gueule gouailleur" qui hurle motherfucker a tout bout de champ. Mais oui, il est genial dans Hateful 8, ou dans Kingsman.

Geouf
le 18/01/2019 à 16:43

@Ice: apparemment Glass est parti pour faire 60-70 millions de dollars au BO americain sur son premier weekend, pour un bidget de 20, donc ca sent plutot le succes, en esperant que le bouche a oreille soit positif. Ca a l'air bien parti si on compare la note imbd du film de 7.4/10 avec la note rotten tomatoes de 36% cote critiques (79% cote spectateurs).

danysparta
le 18/01/2019 à 16:46

@Geouf, ah excellente critique, merci. Et sans spoil, Chris (paix à son âme) serait fière de toi.

@LiBelge, Certes, pour Reitman junior, on verra ce que donnera cette suite des casseurs de fantômes.
Et bravo pour ta critique de TULLY ou je te suis à 100 pourcents, et merci d'avoir rappelé que le réal n'était qu'un parent de Tully et que Diablo Cody en est l'autre, cette façon d'osé montrer les mauvais côtés de la maternité est très culloté pour un film américain qui vénère leurs enfants comme des Dieu assez souvent alors qu'un bébé peut t'épuiser parfois et te mettre sur les rotules.

danysparta
le 18/01/2019 à 16:57

Et comme je les dit ailleurs, pour le dernier Shyamalan c'était sûr que le film allai divisé, car GLASS s"épare, car GLASS remplace les autres films de super héros.

Compte supprimé
le 18/01/2019 à 19:24

@Geouf : s’il fait 60/70 millions, ce sera un
Beau hold-up ! Mais s’il atteint les 100, ça prouvera qu’il y a encore de l’espoir aux States !

Li belle bièsse
le 18/01/2019 à 22:39

@ Dany

AHAHAH! Certains diront que c'est trop facile comme vanne, mais le triste sire que je suis n'aurait jamais eu l'esprit d'y songer

Compte supprimé
le 18/01/2019 à 22:58

@Li : merci pour la critique de Tully, qui me donne envie de le voir !

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte