C'est pas beau de copier sur son voisin !

Jamais le dernier à lorgner le travail de ses confrères (John Woo, Kathryn Bigelow…) pour y puiser l'inspiration, le scénariste/producteur/réalisateur Luc Besson s'est vu assigné au tribunal par John Carpenter qui lui reprochait de copier allègrement New York 1997 pour alimenter la trame de l'actioner de SF Lock Out que le cinéaste français a coécrit et produit en 2012. Et le tribunal de grande instance de lui donner raison en affirmant que les deux longs-métrages « présentent un héros athlétique, rebelle et cynique, condamné - alors qu’il a un passé glorieux - à exécuter une peine de prison dans un endroit séparé du reste du monde, qui se voit proposer d’aller libérer le président des États-Unis ou sa fille retenue en otage en échange de sa liberté; il s’introduit dans le lieu de captivité de manière subreptice après un vol en planeur/ navette spatiale; il retrouve sur place un ancien comparse qui meurt, réussit in extremis la mission et conserve à la fin les documents secrets récupérés en cours de mission. » Et de conclure : « Pour le tribunal, la combinaison de ces éléments qui donne au film New York 1997 sa physionomie propre, et son originalité, se trouve reproduite dans Lock Out, outre certaines scènes et détails spécifiques figurant dans le premier film. La différence du lieu de l’action, ou le caractère plus moderne de Lock Out ne saurait permettre d’écarter cette reprise. Le film litigieux apparaît partager la même veine que celle de New York 1997, comme l’ont d’ailleurs relevé plusieurs articles de presse. Le tribunal juge ainsi la contrefaçon caractérisée. Les défendeurs sont condamnés in solidum à verser la somme de 20 000 euros au réalisateur du film contrefait, 10 000 euros au scénariste, et 50 000 euros à la société cessionnaire des droits d’exploitation. » Alors, certes les sommes s'avèrent dérisoires au vu de la fortune accumulée par l'auteur de Nikita, mais le plagiat s'avérant ici tellement évident, on peut au moins se réjouir que justice soit rendue.

Commentaire(s) (31)
danysparta
le 18/10/2015 à 14:27

Pour une grande oeuvre épique à gros budget on pourrai toujours caser Depardieu, DeNeuve et Adjani entre Christian Clavier, Jean Reno et Ryan Benzetti.

Dollytikemenkorrekt
le 18/10/2015 à 16:20

@dany... A leur grande époque oui...les cyrano..reines margots..la France osait
Meme sil restent des grands noms... cest plus papys et mamys font de la résistance..et puis depardieu qui fait du kung Fu dans vidocq..certains ne sen sont tjs pas remis ;)

killernet
le 19/10/2015 à 11:01

Il y a bien longtemps que Besson a rendu l'âme!! Avant il faisait des films français à l'américaine (Nikita ; Léon). Maintenant il fait des films américains à la française, la majorité des acteurs de ses réalisations et productions étant anglaise/américaine, avec une dose d'humour (si l'on peut dire ça) franchouillard.

LeCroqmitaine
le 20/10/2015 à 11:39

Autant j'adore John Carpenter autant je trouve qu'il aurait pas du se rabaisser au point de trainer Besson en justice. Certes "Lock out " a peut-être été inspiré par NY 1997 mais ce film est tellement pathétique et merdique que ça ne vaut même pas la peine de se rabaisser à le comparer à un film comme Ny1997..
Des fois vaut mieux laisser passer...

KILLER7
le 26/10/2015 à 04:59

Vas-y, John, fait les raquer !!!!
Enculé de Besson. En plus, c'est vrai la couchette avec les actrices. Mais comme c'est le roi des beaufs ( qu'il tourne en ridicule à longueur de films alors qu'il en est le parfait exemple, ce mec a vraiment besoin d'une thérapie, se haïr à ce point c'est inquiétant...) elle se cassent vite fait ( bon, Jovovich, il lui a fallu 2 films pour comprendre à quel point elle s'était fait mettre, mais là je m'égare... ). Je parle même pas de la misogynie, et je suis étonné qu'il n'ait jamais eu de procès au cul.
Avec Familles de France, peut-être ?

KILLER7
le 26/10/2015 à 05:06

Et comme disait Dannysparta, Adèle blanc-sec est un matériau déjà existant. Alors Valerian...
Louise Bourgouin. Il se l'ai faite, selon vous ?

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte