Burn the Books !

Array

Porté à l'écran par François Truffaut en 1966, le classique de Ray Bradbury Fahrenheit 451 revient sous la forme d'un téléfilm réalisé par Ramin Bahrani (99 Homes) pour HBO, qui le diffusera dans le courant du mois de mai. Michael B. Jordan (Black Panther) est Guy Montag, un "pompier" qui, dans une société dystopienne, est chargé de brûler tous les livres renfermant l'histoire du monde afin qu'elle puisse être réécrite par le gouvernement, qui contrôle la population grâce à la télévision. Mais Guy va faire la connaissance d'une mystérieuse jeune femme (Sofia Boutella, La Momie) qui va lui parler d'une époque où la population pouvait penser par elle-même grâce aux livres, ce qui va le conduire à se révolter contre l'ordre établi et contre son supérieur (Michael Shannon, La Forme de l'eau). Keir Dullea, le héros de 2001, l'odyssée de l'espace, interprète un historien dans cette nouvelle adaptation dont les premières images sont plutôt prometteuses.

Commentaire(s) (112)
danysparta
le 05/03/2018 à 02:15

M'a l'air pas mal du tout ce film HBO avec la vrai star de BLACK PANTHER hahaha.

christianpcmm
le 05/03/2018 à 06:02

HS : GUILLERMOOOOOO !!!!

Voilà c'est tout.

Geouf
le 05/03/2018 à 11:04

Oooooh, Michael B. Jordan Michael Shannon le realisateur de l'excellent 99 Homes? Je dis banco, la !

bigjohn
le 05/03/2018 à 11:08

Ca a l'air pas mal, dites donc!
Et 99 homes, c'est bien?

Geouf
le 05/03/2018 à 11:30

Bon, sinon, total HS mais voila mon petit compte-rendu de la Frightfest Glasgow 2018 et de ses 11 films. Le festival a ete malheureusement pas mal affecte par les importantes chutes de neige de la semaine derniere, et la plupart des invites sont restes bloques et n'on pas pu venir (dommage, j'esperais rencontrer Xavier Gens !). Mais les films et l'ambiance etaient la, donc c'est l'essentiel.

Du coup voila en quelques mots mon avis sur les films presentes.

The Wanderers - Quest of the Demon Hunter de Dragos Buliga: demarrage en demi-teinte (euphemisme) pour le festival avec ce film roumain qui voit Armand Assante (Judge Dredd, NCIS) jouer les chasseurs de demons en Transylvanie. La scene d'intro laisse imaginer que le film va etre une comedie horrifique, mais le reste est d'un serieux papal. L'intrigue n'a ni queue ni tete, Assante a deux expressions a son registre, et on tombe tres vite dans le nanar d'envergure. 1/6

Attack of the Bat Monsters de Kelly Greene: un petit film texan tourne en 1999 et reste dans les cartons depuis. Le film raconte le tournage d'une serie B a la Roger Corman dans les annees 60 avec tout ce que ca implique de bricolage et de magouilles. L'interpretation est parfois approximative, mais le film a du coeur et est souvent tres drole, du coup ca passe etonnamment bien. 3/6

Les Affames de Robin Aubert: le film de zombies du festival, en provenance du Quebec. Rien de bien neuf sous le soleil du zombie flick, c'est assez lent et ca ressemble parfois a un episode de The Walking Dead avec ces personnages qui deambulent dans la foret pendant des heures. C'est parfois un peu chiant, mais le film est sauve par son interpretation et ses personnages tres attachants. 3/6

Pyewacket d'Adam MacDonald: Une des meilleures peloches du festival, un film d'horreur intimiste et assez lent sur une ado qui commet l'erreur d'invoquer un demon pour se debarrasser de sa mere (La toujours excellente Laurie Holden) apres une dispute. C'est fin, credible, MacDonald capture avec une justesse incroyable les tourments adolescents, le film est magnifiquement interprete et la tragedie qui se deroule a l'ecran ne laissera personne indifferent. 5/6

Cold Skin de Xavier Gens: j'avais beaucoup aime les travaux courts de Gens (son sketch de ABC of Death, et son episode de l'anthologie Sable Noir) mais ses longs metrages m'ont moins convaincu. Cold Skin signe enfin son arrivee a maturite avec cette etrange histoire d'amour/haine entre deux hommes isoles sur une ile deserte hantee par des creatures amphibiennes. Le film est magnifique visuellement, l'interpretation excellente, je regrette juste de ne pas avoir tout compris aux dialogues pour vraiment tout apprecier. Certains des revirements des personnages manquent un peu de credibilite, mais ca reste du cinema horrifique solide. 4/6

Primal Rage de Patrick Magee: les films sur Bigfoot sont habituellement assez mauvais, donc je n'attendais pas grand-chose de cette peloche jetant un jeune couple et un groupe de chasseurs dans les grosses papattes de la bestiole. Mais finalement c'etait plutot pas mal. Le film comporte quelques longueurs qui amputent un peu son efficacite (les affrontements verbaux entre le couple et les chasseurs durent trois plombes) mais les personnages principaux sont plutot attachants et le film propose pas mal de mises a morts sympas et d'idees deviantes. Pas le film du siecle, mais bien fun 3.5/6

La suite dans un prochain post, parce que la il faut que je bosse !

Geouf
le 05/03/2018 à 11:31

@bigjohn: oui, c'est excellent 99 Homes. Un tres bon complement a The Big Short.

bigjohn
le 05/03/2018 à 13:38

@ Geouf.
Je vais regarder ça merci ;-)

danysparta
le 05/03/2018 à 13:49

@Chris, et oui bravo guillermo et je dirai même plus, enfin. Après pas trop d'accord pour la musique comme je l'ai déjà dit mais bon, on va dire que sa rattrape l'oubli de PAN qui méritait ça bien avant.

christianpcmm
le 05/03/2018 à 14:09

Oui, pareil, la musique n'est pas mauvaise en soi mais y'a plus de chansons connues que de partitions originales. En tout cas, c'est mon ressenti.

StitchGore
le 05/03/2018 à 15:05

@Geouf: tu m'as donné envie de découvrir "Pyewacket" !

@Chrisitan et Dany: Enfin, comme vous dîtes, "La forme de l'eau" a mérité ses oscars, un très beau film !

Geouf
le 05/03/2018 à 15:36

Frightfest 2018, 2e partie (et apres j'arrete de vous polluer !)

Errementari (The Blacksmith and the Devil) de Paul Urkijo Alijo: mon coup de coeur du festival. Film espagnol tourne en langue basque, et produit par Alex de la Iglesia, Errementari se deroule en 1833 et raconte l'histoire d'une orpheline, Ursue, qui decouvre le secret du forgeron de son village, un homme etrange vivant reclus dans sa forge depuis le suicide de sa femme. Je me garderai bien d'en devoiler plus, tant il faut decrouvrir ce film et ses multiples surprises avec un regard vierge. Le film est d'une beaute visuelle a pleurer, et convoque toute une imagerie biblique que l'on n'a plus l'habitude de voir sur les ecrans (attention, c'est loin d'etre une oeuvre prechi precha). On a souvent l'impression de regarder un beau livre de contes au travers de cette histoire de redemption. 5/6

O Animal Cordial (Friendly Beast) de Gabriela Amaral: premier long metrage de la realisatrice bresilienne Gabriela Amaral, Friendly Beast ne m'a pas vraiment conviancu. Les premices du film sont pourtant plutot excitants (alors qu'un restaurant s'apprete a fermer, deux braqueurs debarquent et sont rapidement maitrises par le proprietaire qui ne tarde pas a reveler sa vraie nature sous ses dehors affables, et a prendre en otage tout le monde, clients et personnel compris) mais Amaral peine a depeindre la complexite de personnages semblant tous psychotiques. Le film en fait souvent trop dans la "violence poetique" et les longs discours, si bien qu'on finit rapidement par s'ennuyer ferme. 2/6

Secret Santa d'Adam Marcus: connu des amateurs de peloches horrifiques pour avoir realise le dejante Jason va en Enfer, Adam Marcus revient cette annee aux affaires avec ce joyeux jeu de massacre. L'annuelle fete de Noel de la famille Pope tourne au carnage lorsqu'un des invites verse secretement un serum de verite experimental dans le punch. Serum qui en plus de pousser les gens a dire ce qu'ils ont sur le coeur, leve aussi leurs inhibitions et transforme certains des invites en psychopathes assoifes de sang. C'est gore, caricatural a l'extreme et pas tres fin, mais souvent tres drole. Un tres bon film de Noel deviant qui ose prendre son sujet a bras le corps (contrairement aux tres moyens Happy Death Day et Better Watch out l'an dernier). 4/6

Tigers are not afraid (Vuelven) d'Issa Lopez: derniere perle du festival, Tigers are not afraid s'interesse au sort des enfants rendus orphelins par la guerre contre les cartels au Mexique. Tres influence par Le Labyrinthe de Pan (influence reconnue par la realisatrice meme si elle jure qu'elle est inconsciente) le film d'Issa Lopez mele le merveilleux a la realite la plus sordide. Le film est tres reussi dans sa description de la vie de ses enfants livres a eux-memes, entre les moments de jeu et les moments de terreur a essayer d'echapper aux membres des cartels. L'element fantastique est neanmoins un peu moins bien gere, et on se demande si le film n'aurait pas eu plus de force s'il etait reste sur un registre realiste tout du long. Reste que l'interpretation des enfants est phenomenale, et que le film recele de nombreux passages tres emouvants, dont un final magnifique. 4.5/6

Sixty Minutes to Midnight de Neil Mackay: probablement le pire film de la selection, 60 minutes to midnight se veut un hommage au peloches burnees des annees 80-90, du genre Running Man, Commando, etc mais ne parvient qu'a susciter l'ennui devant les aventures de cet ex photograpghe de guerre qui se retrouve au coeur d'un jeu de survie sauvage (il doit resister 60 minutes durant aux assauts de divers tueurs sur sa maison pour esperer empocher un pactole). La morale du film restera que les flingues c'est quand meme assez chiant quand c'est filme par un type qui ne sait pas gerer un espace clos. 1/6

Geouf
le 05/03/2018 à 15:40

@Stitch: Pyewacket devrait en effet bien te plaire, toi qui a aime It follows et The Witch (j'avoue meme l'avoir prefere a ces deux films)

christianpcmm
le 05/03/2018 à 17:13

En gros, c'est chiant quoi !!!

Je vais mettre une pièce sur "secret santa", ça a l'air d'être ma came et comme j'ai bien aimé watch out et j'aimerai probablement happy birthdead (en gris bouffeur de pop corn que je suis).

Et je me laisserai tenter par Errementari et Tigers are not afraid, aussi.

Merci pour ton sacrifice. Je dis sacrifice parce que tu te tapes des trucs des fois pas terribles et ça me permet de faire le tri.

StitchGore
le 05/03/2018 à 17:31

@Geouf: merci pour ce compte rendu, et comme le dit si bien Christian, ça nous permet de faire le tri sur les films qui nous donnent envie.

lau
le 05/03/2018 à 17:45

@ Chris et Dany : mon pov' cine qui avait zappé Shape of... depuis sa sortie , viens de le programmer à partir de mercredi . j'ai donc à l'instant reservé mes places pour vendredi en VO......cool.....
n'empeche que je je les hais ces cons d'exploitants !!!!!!

j'espere que le prochain Lamberto Bava avec Gege aura une pluie d'oscars , pour le voir en salles....

Geouf
le 05/03/2018 à 17:49

@Chris: j'etais sur que tu dirais ca sur Pyewacket ;-)
Et non, c'est pas chiant. C'est pour ca que je l'ai prefere a It follows et The Witch. Je le rapproche juste de ces films dans le sens ou il a une approche assez "naturaliste" du genre, sans gros effets speciaux et parce qu'il propose des personnages travailles et credibles.

Mais c'est clair que Secret Santa devrait etre plus ta came ;-)

Apres je ne suis pas sur qu'ils vont tous etre distribues en Europe. Secret Santa, Cold Skin et Tigers are not afraid surement, j'ai plus de doutes sur 60 minutes to midnight, Pyewacket, Friendly Beast et Errementari (encore que c'est une prod filmax celui-la, donc il devrait debarquer en France, au moins en DVD)

Chuck Norris
le 05/03/2018 à 18:46

Pour parler de (La forme de l'eau) bien sur film critiqué sur couillonsciné
Je les vu ce weekend et j'ai adoré par contre la créature ressembler a celle d'Hellboy
LOL j'avait vu Michael Shannon dans un film (Pottersville) passé sur Netflix en decembre dernier,
Je trouvé le film bof et l'acteur nul, Mais dans (La forme de l'eau) il été excellent detestable à souhait

christianpcmm
le 05/03/2018 à 20:00

@geouf : nan, mais en plus j'ai bien aimé "It Follows" contrairement à "the witch" . Et OCS passe pas mal de films de genre un an après les sorties, je devrais pouvoir en choper un ou deux, sinon on verra pour les DVD et au pire du pire, je trouverai quelqu'un pour les choper "autrement" . J'ai une politique stricte, je ne télécharge absolument rien sauf si'il n'existe aucune version vostfr sur galette. Je pars du principe que je ne suis pas coupable si les distributeurs ne les mettent pas sur le marché.

@chuck : ah ah ah, la semaine dernière tu écrivais que tu en avais marre des suites et des reboots et tu nous fait la pub pour "Predator" et "Death Wish" ? Jolie cohérence dis donc !!!

Et sinon oui, la créature ressemble pas mal à Abe Sapiens également interprété par Doug Jones (qui aime aussi les œufs d'ailleurs mais pourris)

H2OVSCO2
le 05/03/2018 à 21:10

@Geouf,

J'espère que Mad te rétribue quand tu postes des trucs pareils ? Non !?! ....Ah les rats !!!

Merci en tout cas , 2 films ont éveillés mon intérêt : Errementari (que je voyais dans la lignée de The Witch , d'après ton descriptif) et Pyewacet (la plaie à écrire ce truc !!) .

@Draven , Dany , Stich ......... Ouais , enfin !!! Très content pour Del Toro .

danysparta
le 05/03/2018 à 22:52

Connaissant les boss des oscars qui aiment faire du rentre dedans politique et sociale pour ce faire remarquer et souvent relégué par des discours encore plus virulent par des acteurs engagés (ou pas) je me demande s'ils n'ont pas donné toutes ces récompenses à un méxicain pour faire la nique au psychopathe de la maison blanche. Maintenant j'adore DelToro et SHAPE OF WATER est vraiment un très beau filmmais en dessous du LABYRINTHE DE PAN, pour moi en tout cas.

danysparta
le 05/03/2018 à 22:54

@Geouf , super cool ton compte rendu en espérant voir ces films chez nous un jour.

Chuck Norris
le 05/03/2018 à 23:22

@Chris - Je signaler les dates de sortie modifier
Et remake Death Wish m'en fou le regarderait pas, Et la suite Predator m'en fou pas j'aime bien :)

H2OVSCO2
le 05/03/2018 à 23:27

@Dany ,

Oui , ça n'est pas son meilleur film ( à mes yeux) mais il est quand même très beaux (Golden Globe , Lion d'Or à la Mostra , 4 Oscars c'est pas rien merde !) . et puis la phrase de Del Toro , à la cérémonie , (à propos des frontières) poétique et touchante .

J'aurais peut-être l'occase de le revoir au ciné .......Choix casting excellent .

Le faux procès pour plagiat me gonfle , surtout quand tu lis certains coms sur d'autres sites .

https://www.franceinter.fr/cinema/la-forme-de-l-eau-tout-ca-pour-nous-dire-que-les-vieilles-filles-devraient-s-acheter-un-poisson-rouge

@Draven ,

Doug conserve certaines mimiques d'Abe (les contraintes du costume y sont sans doute pour quelque chose) , mais son look est
vraiment différent .

Ai lu le dossier Mad après avoir vu le film , et je dis respect les mecs . Très beau et bon papier .

Anoano
le 06/03/2018 à 00:54

@ Geoff, Moi j'ai quand même apprécié les affamés, j'aurai mis 4/6
Cold skin 4,5/6 mais on se suit finalement ;-)
et oui tu nous donne envie de voir Pyewacket !
Complètement hors sujet, une nouvelle désastreuse.... disney vient de lancer mary poppins return. demain je m'habille en noir !!

Anoano
le 06/03/2018 à 01:09

Errementari envie à 100 %
et comme je bouffe bcp de film je regarderai Secret Santa et Tigers are not afraid. Merci pour ce partage de festival, ça donne bien envie tout ça !
bon sinon enjoy sur i kill giants, mon coté enfant.... et super y a une suite aux mondes de ralph, j'avais aimé (animation)... j'ai pas encore grandi lol

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte