Basic Instinct

Inexorable

Triangle amoureux compliqué pour le nouveau du Welz

Array

Avec Inexorable, le Belge Fabrice du Welz (Adoration) cherche à explorer ses thématiques fétiches dans le cadre d’un genre, le thriller domestique, plus grand public. Ce qui ne veut pas dire que le cinéaste abandonne pour autant le style fiévreux et jusqu’au-boutiste qui l’a fait connaître, bien au contraire. Attendu le 6 avril dans les salles françaises, Inexorable s’offre une bande-annonce qui parvient à synthétiser l’atmosphère de ce film passionnant sans en dévoiler le contenu. Après, on ne vous cache pas que c’est toujours préférable de découvrir une telle œuvre l’esprit totalement vierge, mais, bon, c’est vous qui voyez…


Commentaire(s) (5)
Narko
le 02/03/2022 à 06:55

J’allais dire, en regardant l’affiche, « dis donc, elle a dû prendre cher, Monica, pour que son visage soit retouché en CGI ». Et puis, j’ai vu le prénom…

Phibes
le 02/03/2022 à 10:15

Il a déjà eu Emmanuelle béart, faut pas pousser ...
Sinon, DuWelz, c'est vraiment le roi du malaise gratuit, choquer pour choquer ...

Milo
le 02/03/2022 à 20:13

Ça a l'air vraiment sympa !!! (en dehors du commentaire de europe 1 sur la fiche qui pourrait faire fuir)

Cervolikid
le 03/03/2022 à 00:18

@Phibes: Malaise oui, gratuit non (cf Calvaire). Pour moi choquer, c'est la violence grasse en premier plan, le malaise c'est justement beaucoup plus subtile, non?

Phibes
le 03/03/2022 à 10:14

@Cervolikid :
justement, justement, je suis DuWelz depuis "Calvaire", qui était prometteur, sur le malentendu du débutant ...
mais bon, ça dénonçait quoi, ce film ?... ça parlait juste d'un bourreau pittoresque et de sa victime ...
Originalité formelle, qui tourne quand même à vide... Okay c'est un trip tenu de bout en bout. Pas plus.
Et puis j'ai vu les 5 qui ont suivi et j'ai encore la bouche pâteuse d' 'Adoration' ... J'y retrouvais la même complaisance à l'œuvre que dans "Vinyan" ... qui surfe sur la tragédie du tsunami et le deuil des parents ...
Finalement, les problèmes sur Colt45" m'ont conforté dans mon antipathie ...
DuWelz fait partie des réalisateurs atmosphériques, comme WindingRefn ou DelToro, et justement leur esthétisme m'emmerde car il marche en circuit fermé et s'abreuve de sa propre forme, sans grand fond ...
Le retour du grand Laurent Lucas dans "Alleluia" me réjouissait, mais encore une fois c'est de l'habillage, de l'enrobage, certes élégant, d'un vieux fait divers (...que Scorsese avait failli adapter avant de jeter l'éponge ! ).
Bon, le revenge-movie avec Chadwick Boseman, c'est quasiment plus du DuWelz, tellement formaté !
Là encore, les décors, l'ambiance, bref le style, priment sur l'originalité du récit ...
J'essaie pas de convaincre qui que ce soit, on expose, on s'exprime ...
Tiens, j'ai aussi de gros problèmes avec Fulci, Argento ...
leur maestria technique n'empêche pas ma soif de substance ...
Et que vivent les madmovies de toutes les saveurs, le magasin est bien fourni, pour tous les goûts !

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte