Le grain qui tue

A Wounded Fawn

Huis clos bien barré

Array

Un « film d’horreur psychédélique », ça vous dit ? Réalisé par Travis Stevens (Jakob’s Wife), A Wounded Fawn s’inspire de la mythologie grecque pour dresser le portrait d’une directrice de galerie faisant la rencontre d’un charmant inconnu. Mais la jeune femme ne se doute pas que l’homme est un tueur en série particulièrement dérangé… Si le pitch du film n’a rien de franchement novateur, l’aspect suranné des images - tournées en 16mm - s’avère plutôt séduisant en ces temps de photographie numérique souvent stérile. Reste à espérer que Stevens fasse preuve d’un vrai talent pour illustrer ce jeu du chat et de la souris que les Américains pourront voir le 1er décembre sur le réseau Shudder.


Commentaire(s) (1)
oriounga
le 14/11/2022 à 16:59

Le début de la bande-annonce n'annonçait rien d'original, mais la fin, avec les personnages masqués pourrait, peut-être (éventuellement) relever un peu l'intérêt.

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte