Apocalypse Now

Red State

Array

Le scénariste/réalisateur Kevin Smith (Tusk) a déjà mentionné à de nombreuses reprises la manière dont il envisageait de conclure son radical Red State. Une fin alternative nettement plus ambitieuse et ésotérique que celle que nous connaissons puisqu'elle donnait littéralement vie aux croyances du groupe d'intégristes menés par le charismatique Michael Parks. Le site Entertainment Weekly vous propose de découvrir une version animée de cette « extended ending » grâce à sa rubrique « Scene unseen ».

Commentaire(s) (9)
Stan White
le 27/03/2015 à 10:42

Ah, je comprends le mieux le côté "bâclé" de la fin, maintenant...

furry-road
le 27/03/2015 à 13:14

effectivement ça aurait la fin du siècle. et apres il a fait Tusk, cette merde sans nom! ça l'a traumatisé de ne pas faire la fin qu'il voulait ou quoi?

Burnett
le 27/03/2015 à 15:28

Le jour est proche où tous les films se feront en animation avec des mecs tout seul sur leur ordinateur. Et c'est pas la bande-annonce de "Leviathan", découverte ici même, qui me fera changer d'avis.

Voilà, c'était mon quart d'heure Nostradamus. Ca m'arrive régulièrement...

Bon, là, je vais me taper une camomille.

danysparta
le 27/03/2015 à 16:39

N'importe quoi, une fin aussi débile que le T-shirt trop grand de Smith.

lau
le 27/03/2015 à 18:40

pas mal , mais ça manque d'impact en animé ; surtout quand c'est sorti de son contexte intra-filmique

John Belek
le 27/03/2015 à 20:55

putain de fin épique

##deleted_account##
le 28/03/2015 à 14:04

Oh Putain la scène.....

Là, ça fait basculer le film dans le fantastique pure et dur. Je suis incapable de dire laquelle des fins aurait dû être conservée.

Les 2 fins se valent, celle retenu au montage garde le film bien ancré dans la réalité, et elle ne manque pas de mordant et d'ironie de part les répliques de John Goodman.

madgabriel
le 18/10/2015 à 20:55

Cela aurait été géniale comme fin. La version trash de Breaking the waves !!!!
Quant a Tusk, moi j'ai adoré le coté malaise et horreur qui sort du grotesque. Plutôt bien vu comme expérimentation. Ce qui genial c'est comment il décale le pathos ordinaire a la fin avec son ex qui lui rend visite dans son antre. On a envie de rire et de chialler simultanément tant les larmes de la fille sont presques distantes. Pour les madeux, on se souvient du final de la Mouche 2 également. Mouche 2 cette fois ci dont le final sur le vieux Bartok est nettement plus clinique (et ostentatoire dans son ironie avec la mouche sur sa gamelle qui semble nous dire "tout çà a cause d'une mouche" !!). Dans le final de Tusk on a l'impression que la cause est précisément l'apathie (remember les deux filles(dont la fille Depp) perchées sur leur cellphone sur fb ou autre réseaux sociaux ?!!?).

madgabriel
le 18/10/2015 à 21:21

revu encore cette featurette sur la fin alternative. Putain quel délire quand meme

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte