Animenation n°296

Shunji Iwai aura attendu treize ans pour raconter comment les héroïnes de son touchant HANA AND ALICE se sont rencontrées, à travers un film d’animation entièrement rotoscopé.
Array

Shunji Iwai a toujours été un cinéaste atypique au sein de l’industrie nipponne. Devenu réalisateur en gravissant patiemment les échelons, il avoue ne pas être cinéphile et partage son temps entre mise en scène, expérimentations numériques (en 2000, il a développé le début de l’intrigue d’All About Lily Chou-Chou via un exercice d’écriture participative sur le Net) et production de films et de groupes de musique. Il a développé avec son défunt chef-opérateur Noboru Shinoda un style de mise en scène où dominent plans larges contemplatifs et un mix de caméra portée et de jump cuts apte à souligner les émois et tourments de personnages souvent à la recherche de leur vérité intérieure. Si les amateurs connaissent surtout le bonhomme pour son déchirant mélo Love Letter (1995) et son foisonnant drame punk/SF Swallowtail Butterfly (1996), son oeuvre est rigoureusement inconnue du grand public en raison d’une absence mystérieuse et quasi totale de distribution en France (seul Love Letter est sorti chez nous en DVD en 2010). L’arrivée de Hana et Alice mènent l’enquête dans nos salles par Eurozoom est donc un pari joliment culottée, puisque peu seront au courant que ce film d’animation est en fait la préquelle du film live Hana and Alice (2004), jolie histoire d’amitié entre deux lycéennes qui tombent amoureuses du même garçon amn& [...]

Il vous reste 70 % de l'article à lire

Ce contenu éditorial est réservé aux abonnés MADMOVIES. Si vous n'êtes pas connecté, merci de cliquer sur le bouton ci-dessous et accéder à votre espace dédié.

Découvrir nos offres d'abonnement

Ajout d'un commentaire

Connexion à votre compte

Connexion à votre compte