Le numérique, c'est fantastique
22/12/2014

Le numérique, c'est fantastique

Matthew Vaughn

2

Réalisateur de Kick-Ass et X-Men : Le Commencement, Matthew Vaughn semble avoir définitivement tourné la page du 35mm au profit du tout numérique. « Je pense que le digital est génial, car c’est plus rapide et on a plus de contrôle sur notre chef-op’ qui, la moitié du temps, ne sait pas ce qu’il fait ! » affirme le cinéaste anglais avec une pointe d’humour. « La pellicule possède un aspect magique, une certaine beauté que le numérique est à 10% d’atteindre, mais je pense que les avantages de celui-ci surclassent la magie. Et puis, quand on voit la qualité de merde des projections de par le monde et la manière dont les gens règlent leur télévision, on se dit : « Tant pis ». La magie de ces 10% est détruite la plupart du temps donc je pense en avoir fini avec la pellicule. » Des propos qui risquent de froisser certains professionnels comme Matthew Libatique (Black Swan), dernier cas de directeur de la photographie à avoir dénoncé cette nouvelle tendance hollywoodienne visant à s’occuper de la colorimétrie et de l’étalonnage essentiellement en postproduction plutôt qu’au moment du tournage comme cela se faisait sur support chimique.

Jean-Baptiste Herment