Pourquoi un et pas deux ?
09/12/2014

Pourquoi un et pas deux ?

Dean Devlin

12

Alors qu’il se murmurait que la Fox comptait produire coup sur coup deux séquelles à Independence Day pour d’évidentes raisons financières, le studio a fait savoir il y a quelques jours qu’une seule suite était - pour l’instant - dans les starting-blocks. Coscénariste et coproducteur de la chose, Dean Devlin vient d’expliquer pourquoi lui et Roland Emmerich (2012) ont finalement décidé de faire marche arrière : « On a choisi de n'en tourner qu'un afin d'être sûr que les gens aimeront ce que nous leur proposons » témoigne-t-il, pragmatique. « Si ça fonctionne alors on pourra continuer sur ces bases et s’amuser un peu. Je crois que Roland et les autres veulent juste vérifier que tout le monde s’y intéresse vingt ans après. C’était un peu arrogant de penser qu’on pouvait faire deux films. On a donc mis la pédale douce pour s’assurer que le premier fonctionne auprès du public. »

Jean-Baptiste Herment

En relation avec cet article...

2012 | Independence Day | Dean Devlin | Roland Emmerich