6

Conte d'hiver

Into the Woods, Promenons-nous dans les bois

Bon, d'accord, on en a tous un peu marre de voir Johnny Depp faire le clown. Mais Into the Woods : Promenons-nous dans les bois affiche également à son casting le formidable Chris Pine (ne le ratez pas en gourou décadent dans Stretch de Joe Carnahan) et l'ensorcelante Emily Blunt (aussi belle en amoureuse gothique dans Wolfman qu'en walkyrie dans Edge of Tomorrow), sans oublier l'increvable Meryl Streep (qui retrouve pour l'occasion sa partenaire du Diable s'habille en Prada), donc on ne va pas venir se plaindre. Adapté par James Lapine (que de membres virils dans cette histoire !) du musical qu'il avait créé à Broadway avec l'illustre Stephen Sondheim (Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street), le film est une relecture de quelques-uns des plus célèbres contes de fées, dont les personnages s'entrecroisent pour donner naissance à une nouvelle fable qu'on nous annonce pleine de charme, émouvante et forcément féérique. On y retrouve donc Cendrillon (Anna Twilight Kendrick), le Petit Chaperon rouge (Lilla Crawford, interprète d'Annie à Broadway), Jack et le haricot magique (Daniel Huttlestone, Gavroche dans Les Misérables), Raiponce (MacKenzie Mauzy, Forever), le Loup (Johnny Depp) et le Prince Charmant (Chris Pine), impliqués dans une intrigue où un boulanger (James Corden, New York Melody) et sa femme (Emily Blunt) ne peuvent pas avoir d'enfant, une méchante Sorcière (Meryl Streep) leur ayant jeté un sort. S'ils veulent lever la malédiction, ils doivent rapporter plusieurs objets à la vilaine dame, lesuels composent les ingrédients d'une potion qui lui permettra de retrouver jeunesse et beauté : la vache de Jack, le soulier de Cendrillon, la cape du Petit Chaperon Rouge et les cheveux de Raiponce... Selon Sondheim, les éléments les plus adultes de la comédie musicale n'ont pas été édulcorés : on peut donc légitimement penser que Raiponce connaîtra un sort peu enviable, que la relation entre le Loup et le Petit Chaperon Rouge sera à fort potentiel sexuel et que le capitaine KIrk, pardon, le Prince Charmant, troussera la femme du boulanger, ce qui ne manquera pas de sel dans unre production Disney. Habitué du genre (Nine, Chicago) et à gérer "Jojo" Depp (Pirates des Caraïbes : La Fontaine de Jouvence), Rob Marshall assure la mise en scène. La sortie en France est prévue le 28 janvier, ce qui vous laisse amplement le temps de courir voir la superbe adaptation musicale  faite par Roman Polanski de son Bal des vampires, qui se joue en ce moment au théâtre Mogador à Paris !

Cédric Delelée