11

Zone cannibale

The Bad Batch

Le pitch est stimulant : dans un futur proche, l'Amérique a décidé de se débarrasser de ses citoyens les plus indésirables (tueurs, dealers, violeurs, immigrés clandestins et tutti quanti) en les parquant dans une sorte de réserve située dans un désert proche du Texas mais ne dépendant pas des Etats-Unis et protégée par une clôture électrifiée. C'est dans cette zone de non-droit hostile qu'une jeune fille prénommée Arlen (Suki Waterhouse, l'une des soeurs Bennett d'Orgueil et Préjugés et Zombies) va tenter de survivre après avoir échappé (en partie) à un gang de cannibales, une odyssée au cours de laquelle elle va croiser un casting trois étoiles puisque The Bad Batch est fréquenté par Jason Momoa, Keanu Reeves, Diego Luna, Giovanni Ribisi et Jim Carrey. De quoi saliver donc, surtout compte tenu de la portée politique du sujet en pleine aube de l'ère Trump, si ce n'est que le film marque la première mise en scène US de la cinéaste Ana Lily Amirpour, auteur de l'insupportable trip arty A Girl Walks Home Alone at Night. Les premiers échos concernant The Bad Batch restant très mitigés (on parle d'une dystopie ultra-violente qui vire à la teen comedy à la John Hugues avant de bifurquer vers un road-movie à la Midnight Run !), on reste un peu perplexes pour l'instant, mais on accorde au film le bénéfice du doute. Sortie US : le 23 juin.

Cédric Delelée