0

Lectures diaboliques

Mister Babadook

Projeté au festival de Sundance, The Babadook a fait forte impression, plusieurs critiques ayant fait dans leur pantalon durant la projection de ce premier long adapté par l'australienne Jennifer Kent de son court-métrage Monster. Devenue veuve suite à la mort brutale de son mari dans un accident de voiture alors qu'il l'emmenait accoucher à la clinique, Amelia (Essie Davis, La Gifle) se retrouve seule en charge de son fils Samuel. En grandissant,, c'est devenu un enfant très perturbé pour qui elle a du mal à éprouver des sentiments maternels et qui se plaint de cauchemars où un monstre vient les dévorer. A la lecture d'un conte illustré arrivé dans la maison par mystère et mettant en scène une cr'éature maléfique appelée le Babadook, Samuel se persuade que cet être de fiction n'est autre que celui qui hante ses rêves. Terrifié, il adopte un comportement de plus en plus violent qui force sa mère à le placer sous médocs pour le calmer et à le garder chez elle suite à son renvoi de l'école. C'est alors qu'elle commence à avoir l'impression qu'une présence clairement hostile rôde autour d'elle et réalise peu à peu que les craintes de Samuel sont bel et bien fondées... Le film sera projeté en compétition au festival de Gérardmer qui, comme vous le savez, se tiendra du 29 janvier au 2 février.

Cédric Delelée

En relation avec cet article...

Mister Babadook | Jennifer Kent