27

Coeur de dragon

Peter et Elliott le Dragon

Depuis de longues années, M. Meacham (Robert Redford), un vieux sculpteur sur bois, régale les enfants du coin avec ses histoires sur un féroce dragon qui vivrait au plus profond de la forêt voisine. Pour sa fille Grace (Bryce Dallas Howard), garde forestière de son état, tout ceci n’est que contes à dormir debout… jusqu’au jour où elle fait connaissance avec Peter (Oakes Fegley). Ce mystérieux petit garçon de 10 ans - qui dit n’avoir ni famille ni foyer - assure qu’il vit dans les bois avec un dragon géant baptisé Elliott. Et la description qu’il en fait correspond étonnamment à celui dont parle son père… Avec l’aide de la jeune Natalie (Oona Laurence) - la fille de Jack (Wes Bentley), le propriétaire de la scierie locale -, Grace va tout mettre en œuvre pour découvrir qui est vraiment Peter, d’où il vient, et percer le secret de son incroyable histoire… Voilà pour le synopsis officiel de la version live de Peter et Elliott le dragon, réalisée par l'indé David Lowery (Les Amants du Texas) d'après le film d'animation produit par Disney en 1977. Un remake ? Non, plutôt une réinvention, puisque l'histoire s'écarte beaucoup de l'originale pour embrasser un style plus proche de Loch Ness, Le Dragon des mers : la dernière légende ou autres Orky. En termes de spectacle et de créature volante, on peut s'attendre à du lourd : la seconde équipe est dirigée par Chris Rivers, qui a travaillé sur Le Hobbit : La Bataille des Cinq Armées (le dragon a été créé par Weta Digital et Barrie Osborne, fidèle de Peter Jackson, est à la production avec David Whitaker, responsable de l'excellent The Finest Hours), la photographie étant assurée par le très doué Bojan Bazelli (Lone Ranger : Naissance d'un héros). Seul bémol : prévu à l'origine, le compositeur Howard Shore a été remplacé par Daniel Hart, David Lowery ayant réussi à imposer son musicien attitré (et son scénariste par la même occasion). Karl Urban (Dredd) complète le casting et la sortie du film en France est programmée pour le 17 août.

Cédric Delelée