9

Conte de fées tordu

The Curse of Sleeping Beauty

Après la SF (The Gene Generation) et le fantastique gothique (Dracula, The Dark Prince), Pearry Reginald Teo passe au conte de fées bizarro avec The Curse of Sleeping Beauty, très librement adapté des frères Grimm. Thomas Kaiser (Ethan Peck, Time Out), un jeune bellâtre, hérite d'une demeure appartenant à sa famille depuis des générations-mais aussi de la malédiction qui pèse sur ses ancêtres depuis l'époque des Croisades. Devenu malgré lui le gardien des démons qui hantent les lieux et qu'il retient prisonniers durant la journée, il va faire équipe avec un agent immobilier (Natalie Hall, True Blood) et un prêtre spécialisé dans le paranormal (Bruce Davison, X-Men) dans l'espoir de lever tous les mystères qui pèsent sur sa maison. Mais ce n'est pas tout : il doit aussi trouver un moyen de réveiller Briar Rose (India Eisley, Underworld : Nouvelle Ere), une belle jeune fille retenue dans une dimension parallèle et qui ne cesse de hanter ses rêves. Silent Hill, Le Labyrinthe de Pan, The Cell et Insidious, voilà les influences dont se réclame le réalisateur, tout en précisant avoir donné à son film un style visuel et une narration uniques en leur genre. Réponse le 8 avril au BIFFF et le 17 mai en VOD US.

Cédric Delelée