8

Pension de famille

Amityville : Vanishing Point

A défaut de voir Amityville: The Awakening de Franck Khalfoun cette année (dont la sortie du film a été repoussée début janvier 2017), on pourra éventuellement se consoler avec Amityville: Vanishing Point. Enfin, c'est du moins ce qu'on se disait avant de découvrir le trailer de la chose, réalisée par la toute jeune cinéaste Dylan Mars Greenberg (18 ans), qui s'était fait remarquer l'an dernier dans le milieu underground new-yorkais avec son film Dark Prism, très influencé par Andy Warhol, David Lynch et les productions Troma. Lloyd Kaufman fait d'ailleurs une apparition dans Amityville: Vanishing Point, ce qui n'est pas forcément très bon signe, d'autant que le film n'a pas grand chose à voir avec la franchise puisqu'il ne se passe pas dans la fameuse maison maudite mais dans une école privée située pas bien loin. Traumatisées par la mort mystérieuse d'une des pensionnaires, ses meilleures amies, la soeur de l'une d'elles et la directrice de l'établissement (qui est la mère des deux soeurs en question mais on s'en fout un peu) doivent faire face à l'arrivée d'un policier vulgaire et excentrique qui ne quitte jamais sa tenue de cowboy. Au fil de l'enquête, les filles commencent à soupçonner que feu leur copine est toujours en vie quelque part, tandis que le flic agit de manière de plus en plus bizarre et que la bâtisse semble tout à coup s'en prendre à ceux qui l'occupent. On vous laisse apprécier les ptemières images de ce futur classique de l'horreur, suite à quoi vous déciderez peut-être que, tout bien considéré, il vaut peut-être mieux attendre l'Amityville de 2017 en esquivant celui-là ! Enfin bon, pour info, ça sort en VOD US le 1er avril, ce qui tombe bien puisque les acteurs ont l'air de tous jouer comme des truites.

Cédric Delelée