16

Plein la gueule

Hardcore Henry

Leader du groupe de rock russe Biting Elbows et réalisateur de leur clip Bad Motherfucker, Ilya Naishuller passe au long avec Hardcore Henry, produit par son compatriote Timur Bekmambetov (Wanted : choisis ton destin). A l'image de la vidéo du groupe, le film est entièrement filmé sous la forme d'un FPS, autrement dit du strict point de vue de son héros (et par extension de celui du spectateur). Autant dire que si vous êtes allergique à la shakycam subjective, ça va vous faire vomir et saigner des yeux. Ressuscité par Estelle, sa scientifique de femme (Haley Bennett, Equalizer), sous une forme améliorée (quelque part entre Robocop et Universal Soldier), Henry ne se souvient plus de son passé. Il va pourtant devoir le reconstituer tout en se lançant au secours d'Estelle, kidnappée par Akan (Danila Kozlovsky, Vampire Academy), un gangster qui veut récupérer la technologie ayant permis à Henry de revenir d'entre les morts. Une lutte à mort s'engage en plein Moscou entre Henry et l'armée de sbires d'Akan. Sharlto Copley (Chappie) complète le casting de cet actioner apparemment très généreux en fusillades au bodycount impressionnant et en tours de forces techniques qui sortira en France le 13 avril. Reste à voir si la chose tient la distance sur 1h30.

Cédric Delelée