7

Bush Run

Hunt for the Wilderpeople

Alors qu'il prépare Thor : Ragnarok pour Marvel, le néo-zélandais Taika Waititi (Vampires en toute intimité) revient en force avec Hunt for the Wilderpeople. Après le film de vampires, c'est au survival que s'attaque le cinéaste, avec le même houmour et la même tendresse que dans son précédent film. Délinquant juvénile, Ricky (JUlian Dennison) est à la recherche de la famille d'accueil idéale mais a du mal à s'adapter. Il pense l'avoir trouvée en arrivant chez Hector (Sam Neill, Jurassic Park) et sa femme Bella (Rima Te Wiata, Housebound). Malheureuement, les services sociaux menacent de reprendre Ricky, ce qui le conduirait directement dans un centre de redressement. Ke jeune garçon décide alors de simuler sa mort et prend la fuite dans le bush. Hector se fracture la cheville en tentant de le rattraper, et les voilà perdus loin de tout et sans aucun moyen de contacter qui que ce soit. Persuadées que Hector a enlevé Ricky, les autorités déclenchent une gigantesque chasse à l'homme, tandis que le vieil homme et son fils adoptif s'organisent pour survivre et apprennent à se connaître. En plus du survival, Waititi rend également hommage aux comédies familiales des années 80 type Maman, j'ai raté l'avion, mais pas seulement, puisque Hunt for the Wilderpeople, qui vient tout juste d'être projeté au Festival de Sundance, a déjà été comparé à une version live du magnifique Là-haut.

Cédric Delelée