To Hell and Back
31/12/2015

To Hell and Back

The Revenant

29

Interrogé par le site The Frame, Alejandro González Iñárritu a reconnu que les conditions de tournage particulièrement éprouvantes de son très attendu The Revenant l'ont épuisé comme aucune autre de ses œuvres précédentes. « Il n'y a pas une scène, un jour ou une molécule de ce film qui ne nous a pas coûté de l'énergie » se souvient-il. « C'est effrayant d'avoir un rêve aussi ambitieux et de redouter de le voir s'écrouler. En ça, oui, je suis terriblement surpris, fier et choqué de l'avoir accompli et d'avoir survécu. Mais j'ai beau être fou, je ne suis pas stupide et ça restera une aventure unique dans ma vie. C'est tout. » Le public français pourra vérifier dès le 24 fevrier prochain si les efforts du réalisateur de Birdman auront été payants ou non.

Jean-Baptiste Herment

En relation avec cet article...

The Revenant | Birdman | Alejandro González Iñárritu