18

Bienvenue dans la jungle

Tarzan

Tarzan commence alors que John Clayton (Alexander Skrsgaard, Battleship) a quitté la jungle africaine depuis des années et, devenu Lord Greystoke, mène l'existence confortable d'un gentleman anglais auprès de sa femme Jane (Margot Robbie, Le Loup de Wall Street). Invité par la Couronne à servir d'émissaire pour le Parlement, John se rend au Congo, ignorant que Leon Rom (Christoph Waltz, 007 Spectre), un officier belge,  lui a tendu un piège afin de le capturer et de l'échanger contre des diamants. Mais ceux qui ont ourdi ca plan n'ont aucune idée de la puissance de l'animal qu'ils vont réveiller en s'en prenant à Lord Greystoke alias Tarzan. D'abord prévu pour Stephen Sommers, Tarzan a finalement été mis en scène par David Yates, réalisateur des quatre derniers Harry Potter (et de son spin-off Les Animaux fantastiques, actuellement en tournage). Même si on aurait préféré que le rôle du seigneur de la jungle soit confié à Taylor Kitsch (John Carter) et si on craint que Waltz nous refasse son numéro habituel de bad guy sardonique, la présence sur le projet de scénaristes comme Craig Brewer (Black Snake Moan) ou John Collee (Master and Commander : De l'autre côté du monde) aux côtés du plus inégal Stuart Beattie (Pirates des Caraïbes) a de quoi rassurer, en dépit du fait qu'il semble bien difficile d'égaler le magnifique Greystoke, la légende de Tarzan de Hugh Hudson (mais un peu plus facile d'enfoncer Tarzan et la cité perdue avec Casper Van Dien ou la récente version animée). Samuel L. Jackson (Les Huit salopards), Djimon Hounsou (Le Septième Fils) et John Hurt (Hercule) complètent le casting et la sortie de Tarzan est prévue en France le 13 juillet, soit trois mois après Le Livre de la jungle de Jon Favreau. On prie très fort pour que justice soit rendue à l'oeuvre géniale d'Edgar Rice Burroughs.

Cédric Delelée