18

Bondage et papillons

The Duke of Burgundy

S'il est vrai qu'un film qui traite d'entomologie des lépidoptères ne semble a priori pas très Mad, The Duke of Burgundy relève du cas particulier puisque, d'une part, il est signé par le britannique Peter Strickland (découvert avec Berberian Sound Studio) et que, d'autre part, le film est avant tout un hommage à l'art du softporn teinté d'horreur jadis prôné par Jess Franco (en particulier dans Christina, princesse de l'érotisme) et Jean Rollin, comme l'atteste la présence au casting de Monica Swinn, vue dans Exorcisme, Deux vierges pour Satan et Phantasmes. L'histoire se passe quelque part en Europe, à une époque qu'on qualifiera de victorienne. Cynthia (Sidse Babett Knudsen, Borgen) et Evelyn (Chiara D'Anna, Berberian Sound Studio) sont lesbiennes et pratiquent les jeux dangereux de la domination et la soumission tout en vivant dans un environnement pastoral et studieux exclusivement féminin où elles se consacrent à l'étude des papillons. Le couple pratique immanquablement le même rituel, qui se termine toujours par la punition d'Evelyn, mais Cynthia souhaiterait vivre une relation plus conventionnelle, d'autant que l'addiction de sa soumise au bondage tourne de plus en plus à l'obsession, au risque des les détruire toutes les deux...Porté par une musique composée par Cat's Eyes, cette romance SM sortira dans les salles françaises le 17 juin.

Cédric Delelée