10

Sense8 se connecte à Netflix

Netflix (Daredevil, Marco Polo) sera-t-elle la bouée de sauvetage d'Andy et Lana Wachowski après le désastre Jupiter : Le Destin de l'univers ? C'est en effet à partir du 5 juin que Sense8, leur série en 12 épisodes, sera disponible sur la chaîne, avec pour ambition de traiter des sujets généralement occultés par les shows de SF actuels, à savoir la politique, la religion, la sexualité, le genre et l'identité. Pour ce faire, les Wachowski ont collaboré avec J. Michael Straczynski, le scénariste de Babylon 5, ne réalisant que deux épisodes pour confier les autres à leur superviseur des effets spéciaux Dan Glass, à Tom Tykwer (Cloud Atlas) et à James McTeigue (V pour Vendetta). Une affaire de famille, en somme, tournée aux quatre coins du monde et qui raconte les histoires de huit personnes issues de diverses cultures qui, suite à un événement tragique, se retrouvent soudain mentalement et émotionnellement connectées alors qu'elles ne se sont jamais croisées et voient leurs sens se développer de manière anormale. Un type mystérieux, Jonas (Naveen Andrews, Lost) va tenter de les réunir tandis qu'un autre, Mr. Whispers (Terence Mann, Critters) lance des tueurs à leurs trousses. Un flic de Chicago (Brian J. Smith, Stargate Universe), une DJ islandaise (Tuppence Middleton, Jupiter : Le Destin de l'univers), un chauffeur de bus africain (Aml Ameen, Le Labyrinthe), un acteur mexicain secrètement gay (Miguel-Angel Silvestre), une scientifique indienne (Tena Desae, Indian Palace), une femme d'affaires coréenne experte en arts martiaux (Bae Doona, Cloud Atlas), un criminel allemand (Max Riemelt, Nous sommes la nuit) et une blogueuse transexuelle de San Francisco (Jamie Clayton, bientôt dans The Neon Demon de NIcolas Winding Refn), tels sont les héros de cette odyssée également fréquentée par Daryl Hannah (Blade Runner) et dont le trailer ressemble furieusement à une compilation des figures de style les plus connues des auteurs de Matrix. Quoiqu'il en soit, on reste très curieux de découvrir le résultat.

Cédric Delelée